CHASSE ACTU

 

Les poudres de chasse vendues en France sont fabriquées par la S.N.P.E. (Société Nationale des Poudres et Explosifs). La poudre noire n'est plus employée que dans les anciens fusils et pour le chargement des répliques d'armes anciennes.


Les poudres actuellement fabriquées par la S. N. P. E. pour les armes lisses sont :

- la poudre T, qui est de beaucoup la plus connue; elle a été mise en vente en 1900 et va bientôt être abandonnée; - les poudres venues bien plus tard, après la Seconde Guerre mondiale, et qui comportent en particulier des poudres progressives permettant de propulser des charges lourdes, comme les poudres Ba2, Ba3 et Ba6;

- les poudres sphériques S2 et S3;

- enfin, la série des poudres A pour chargements classiques : AO pour balles, Al, A2 et A3.


Ces poudres ne sont en principe vendues qu'aux encartoucheurs.


Autrefois, le chargement des cartouches par les chasseurs était beaucoup pratiqué en France. Aujourd'hui, cette pratique a pour ainsi dire disparu. La cause en est certainement que le prix des cartouches industrielles, fabriquées sur des machines automatiques à grande production, est devenu inférieur au prix des cartouches faites soi-même. Il n'est pour s'en convaincre que de comparer les prix des composants de rechargement, dans un catalogue, avec les prix de certaines cartouches bon marché.

 

cartouche de chasse

 

Communauté

  • jeanmi43s est ami avec quentin63
  • jeanmi43s histoires de chasse
    hier

    suite:mâchoires.
    -Et comment diable avez vous chargé votre fusil pour qu'il vous ait mis dans cet état?
    -Mais je l'ai chargé comme à l'ordinaire; je crois cependant que je l'ai trop bourré, car il m'a souffleté un peu.
    -Un peu...diable!Cela me parait beaucoup.
    -Oui, c'est plus que de coutume.
    -Et qu'aviez vous mis dans le canon?
    -Quatre charges de poudre,huit balles, trois charges de plomb et une dent de fourche.
    Le sanglier était raide mort à dix pas; avouez qu'on mourrait à moins, même lorsqu'on est sanglier.
    (Adolphe d'houdetot 1847)

  • jeanmi43s histoires de chasse
    hier

    Un paysan breton était à l'affut, bien caché dans un fossé couvert de broussailles.survient un sanglier à dix pas; il tire:chasseur et sanglier roulent sur l'herbe, étendus chacun de son coté.
    Survient un de mes amis qui m'a raconté le fait:il avait vu la chose de loin, avait entendu la détonation d'une pièce de 4, et, fort surpris de ne voir ni chasseur ni gibier, il était accouru sur le champ de bataille. Entendant des gémissements, il s'approche et trouve le paysan dans un état affreux:il vomissait des flots de sang, où se trouvaient une douzaine de dents avec des fragments de...