CHASSE ACTU

Le pudelpointer

pudelpointer

Caractéristiques :

Le pudelpointer idéal décrit par le standard est un sujet construit comme un pointer lourd, d'une taille au garrot de 60 à 65 cm, avec un poil dur et rude, pas trop long, de couleur feuille morte ou brun. On n'admet aucune couleur blanche, noire, ou trop claire, ou bringée, pour autant qu'elle ne soit pas limitée à des marques insignifiantes. Sa tête est de longueur moyenne, large, avec un poil hérissé formant une barbe et des sourcils touffus. Son dos est court et droit ; sa croupe longue, en pente modérée, est bien musclé. Son ventre doit être svelte; il se relève vers l'arrière et les flancs sont courts. La queue des chiots doit ętre écourtée selon l'usage des chasseurs, de telle sorte que son extrémité atteigne le bord inférieur de la vulve chez la chienne ou qu'elle recouvre les testicules chez le mâle.

Parc de chasse de Baville

 

Aptitudes à la chasse :

Le pudelpointer a été créé à la fin du XIXe siècle par le baron allemand von Zedlitz. Il est issu du croisement entre le caniche et le pointer. Ses effectifs sont peu élevés. Très énergique, il est à son aise sur tout type de terrain. Du caniche il a hérité, entre autres, de l'amour de l'eau et de la vivacité d'esprit et, du pointer, du flair et de la fougue. C'est un excellent retriever qui se révèle être également un bon sujet pour la chasse à la perdrix, au lièvre, au renard...

Alimentation :

Il mange normalement et n'est pas du genre vorace dès lors qu'on l'a habitué, comme tous les chiens, à respecter ses heures de repas. Alimentation ménagère ou industrielle (sèche ou humide), tout lui convient. La ration sera bien entendu donnée le soir afin que le chien digère durant la nuit et soit apte au travail.

 
Conseils :
Education

Il est obéissant et loyal, mais il convient d'être ferme dans son éducation dès son plus jeune âge. Une fois la hiérarchie établie, il se révélera être un excellent compagnon à la fois vif, affectueux et intelligent.

En ville

Comme ses congénères, il a besoin d'espace et d'exercice. L'entretien de son poil n'est pas contraignant: un brossage régulier suffit.

 
 

Communauté

  • barthe 2b
    17 heures Il y a 40 minutes

    de retour!!!!

  • sabal237 est ami avec OLERON
  • jeanmi43s
    Il y a 1 semaine

    Quelque pénible, quelque dangereuse que soit la chasse du chamois, où il n'est que trop fréquent de voir des hommes perdre la vie en roulant au fond des précipices, il est incroyable à quel point la passion pour cette chasse domine ceux qui s'y sont une fois adonnés. On en jugera par le trait suivant: "J'ai connu, dit M.de Saussure, un jeune homme de la paroisse de Sixt, bien fait, d'une jolie figure, qui venait d'épouser une femme charmante. Il me disait: Mon grand père est mort à la chasse, mon père y est mort, et je suis si persuadé que j'y mourrai,

    jeanmi43s que ce sac que vous me voyez, monsieur, et que je porte à la chasse, je l'appelle mon drap mortuaire, parce que je suis sûr que je n'en aurai jamais d'autre. Et pourtant, si vous m'offriez de me faire ma fortune, à condition de renoncer à la chasse du chamois, je n'y renoncerais pas. " Le pressentiment de ce jeune homme se vérifia, car, deux ans après, M. de Saussure apprit que le pied lui avait manqué au bord d'un précipice. Il avait subi la destinée à laquelle il s'était si bien attendu.

    (Jacques Lacombe 1795)
    Il y a 1 semaine