CHASSE ACTU

Sanglier



sanglierLe sanglier et le plus abondant de nos grands gibiers. Son caractère de semi-nomade l'amène à se déplacer à la recherche de tranquillité et de nourriture, mais il demeure volontiers fidèle au territoire où il est aménagé et où il trouve de quoi satisfaire son robuste appétit.Le sanglier, présent ou de passage dans toutes les forêts de France, est l'objet de chasse acharnée, et seules sa fécondité et son intelligence remarquable permettent à l'espèce de se maintenir. Causant des dégâts considérables s'il est en surnombre, il est souvent classé parmi les animaux nuisibles par arrêté préfectoral, décision ayant pour effet de provoquer des battues administratives parfois excessives.Les dégâts du sanglier son payées aux agriculteurs par les fédération départementale de chasse, qui trouvent leurs subside au prêt des chasseurs bien entendu (timbre grand gibier).

 

Caractéristique:

Le sanglier peut atteindre un poids de 150-200 kilos et plus dans certains pays pour le mâle, rarement plus de 100 kilos pour la laie. Ce sont là les 2 poids extrêmes, un sanglier de 160 livres étant déjà une belle bête. Le mâle peut atteindre 90cm au garrot. La médiocrité de la vue est compensée par une ouïe efficace, et surtout par un odorat très fin. Le sanglier a une denture très complète de 42 dents, mais des canines sont caractéristiques. les longues canines inférieures "les défenses" s'aiguisent en permanence contre les 2 grosses supérieures, les "grés". Ce frottement, en rendant les défense tranchantes et pointues, en fait un "instrument de travail" et une arme redoutables pour les mâles.

 

Parc de chasse de Baville

Les laies ne portent que des canine plus petites, nommées crocs. La taille des défenses n'a aucun rapport avec le poids de l'animal, mais elle peut donner une indication sur son âge. En gros, on peu estimer qu'à 3 ans la partie usée est de 3.5 cm; à 4 ans, de 5 cm; à 5 an, de 6 cm. Au-delà, les défenses se recourbent au-dessus des grés vers l'arrière, vers les yeux: on dit l'animal "miré". Le pied du sanglier pourrait être confondus avec celui du cerf si les 2 doigts postérieurs, les gardes, ne marquaient le sol. Le mâle pose le pieds postérieurs dans la trace du pied antérieur, un peu en dehors; ses gardes plus grandes et plus écartées que celle de la laie. La trace postérieur est toujours plus petite que l'antérieur. Il arrive souvent qu'une pince soit plus longue ou déformée: on parle dans ce cas de pied "pigache".


Puissant et musclé, le sanglier peut parcourir des distances considérables . Il nage fort bien et aime se souiller dans la glaise pour se frotter ensuite au tronc d'un résineux. Le mélange de boue et de résine forme une véritable armure sur les épaules, mais surtout, il débarrasse l'animal des parasites de la peau. Les poils, ras en été, s'allongent  à l'automne, et une épaisse bourre laineuse, à même la peau , permet au sanglier de résister aux grands froids, qu'ils supporte moins bien que les cervidés, le sol gelé l'empêchant de rechercher sa nourriture. Le sanglier n'aime pas non plus la montagne pour la même raison.

 

sanglier et marcassinComportement et reproduction:

Le rut principal a généralement lieu en Décembre. Les vieux males recherchent les compagnies et se livrent alors de violents combats.

Après un peu plus de 4 mois de gestation, la laie mais bas 4 à 10 marcassins beige clair rayé de roux dans un nid de branches, d'herbes et de fougères très bien préparé, où les petits vont passer leurs premier jours. Dés qu'ils sont assez forts pour suivre leur mère, celle-ci les conduit au gagnage, le plus souvent dans les céréales, où ils commettent des dégâts considérables.

Les jeunes portent le non de marcassin jusqu'à 6 mois, âge auquel ils quittent leur livrée rayée pour devenir bêtes rousses. Dés l'âge de 1an, ils prennent une couler allant du gris plus au moins foncé au noir presque complet;  on les appelle bêtes de compagnie, non qu'ils conservent jusqu'a l'âge de 2 ans; les mâles se nomment alors ragots et l'on commence à apercevoir leurs défenses. A 3 ans, le sanglier devient tiers-an et ses défenses sont déjà redoutables. Il vit de plus en plus séparé des compagnies. Il sera ensuite quartanier, puis à 5 ans, grand sanglier : à cette âge, il atteint sa force et son poids maximum. Les grands mâles vivent en général solitaires ou par petits groupes. Les laies sont saillies dés leur première année et mène ensuite une vie de compagnie, conduisant en générale leurs marcassins et les bêtes rousses de la portée précédente. On voit souvent de grandes bandes, composées de plusieurs femelles et de leur bruyante et joyeuse progéniture.

 

Alimentation

Le sanglier, omnivore, se nourrit de glands, de faines et de fruits divers, de racines et de tubercules, de vers et d'animaux morts, de céréales. Il a l'habitude de fouiller le sol avec son boutoir pour y rechercher tout ce qu'il peut manger. Il sort surtout la nuit et regagne, avant e jour, sa bauge, sommairement creusée dans le sol.


Communauté

  • jeanmi43s histoires de chasse
    11 heures Il y a 15 minutes

    La situation était des plus critiques, car partout c'était la mort en perspective. En brave, qui n'ignore pas que c'en est fait de lui, mais qui du moins veut lutter jusqu'au bout et vendre chèrement sa vie, le sanglier vint s'adosser contre le mur et fit tête à la meute grouillante et mordante qui en un instant l'assaillit de tous cotés, cherchant à le saisir aux écoutes.
    Raidissant ses membres puissants et se secouant de droite et de gauche, le ragot se débarrassa de la grappe dévorante qui lui tenaillait la chair, puis, comme la foudre, tombant au milieu des chiens,

    jeanmi43s il décousit en moins de temps qu'il n'en faut pour l'écrire, trois des plus mordants, puis, de nouveau vint s'acculer au mur. L'œil en feu, les soies hérissées, le ragot était vraiment superbe d'attitude à cette heure, et bien que blessé déjà et perdant son sang en abondance, il semblait de taille et de force à continuer longtemps encore la lutte.
    La brisée, qui mieux que tout autre le comprenait, avait saisi sa carabine et il épaulait déjà prêt à faire feu, quand Matador, bien que blessé lui même, s'élança sur le sanglier et le saisissant à l'écoute de gauche, s'y cramponna si bien que ce dernier malgré tous ses efforts, ne put parvenir à se débarrasser de son étreinte.
    Alors commença une lutte épique: les chiens acharnés à sa perte lui infligeaient les plus terribles morsures; lui de son coté ripostait vaillamment en frappant à droite et à gauche et à chaque coup répondait un hurlement plaintif, tandis que l'un des chiens roulait le flanc ouvert, les intestins pendant sur le sol.
    Mis dans l'impossibilité de tirer dans la crainte de blesser les chiens, La Brisée allait se décider à servir l'animal au couteau de chasse, quand ce dernier, tiraillait en tous sens, réduit aux abois, et se sentant à bout de forces, parvint par un dernier effort, à gagner la tourbière et se précipita tête baissée dans l'abîme entrainant avec lui ses plus mortels ennemis.
    "Tonnerre de Brest!" s'écria le piqueur en se précipitant à bas de son cheval pour se porter au secours des chiens.
    Il était trop tard hélas! le sanglier, poursuivant son œuvre vengeresse, s'était éloigné du bord et se trouvait hors de portée, il enfonçait peu à peu, et son petit œil perçant, lançait des éclairs en fixant la rive, sur laquelle restaient immobiles les témoins de cette scène étrange.
    Quelques instants plus tard, tout était terminé, les victimes avaient disparu à jamais, et la tourbière avait repris son allure endormie.
    Le retour fut triste; ne venions nous pas de perdre nos meilleurs chiens de tête. C'est égal, c'était un brave que ce ragot, et il est mort au champ d'honneur!

    (C.d'Amezeuil.1883)
    10 heures Il y a 28 minutes
  • jeanmi43s uploaded a video.
    Il y a 2 jours
  • Webmaster uploaded a video.
    Il y a 3 jours