CHASSE ACTU

 

macreuse noireCaractéristiques :

Morphologiquement, ce canard plongeur de taille moyenne est assez lourdement bâti, avec une queue relativement longue souvent dressée lorsque l'oiseau est posé sur l'eau. Légèrement plus petit que la macreuse brune, il possède un corps plus arrondi flottant plus haut sur l'eau et une tête plus ronde. Le mâle adulte est entièrement noir, y compris la majorité du bec et sa protubérance nasale. La tache jaune du culmen est étonnamment visible, même de très loin. La femelle et les juvéniles sont également très caractéristiques. Ils portent une livrée brun fuligineux foncé avec les faces latérales de la tête et du cou pâles. L'association des joues pâles et de la calotte sombre ne se retrouve que chez la femelle de la nette rousse, espèce non marine.

Il mesure de 44 à 54cm et pèse de 1300 à 1500g.

 

Comportement et reproduction :

Ces canards plongeurs dépendent entièrement du milieu marin. Hors de la période de reproduction, ils se tiennent en mer de façon permanente, jour et nuit, par n'importe quel temps, sans jamais venir sur le rivage. On les voit en bandes nombreuses dans les eaux côtières, au-dessus des bancs de coquillages, sur des fonds inférieurs à dix mètres. La période de la reproduction constitue le seul moment où les macreuses peuvent être observées à terre. L'espèce niche en Islande, en Ecosse et dans la toundra scandinave et russe, près des cours d'eau et des lacs.

La macreuse noire est une espèce migratrice. Dès octobre, les macreuses arrivent sur les côtes françaises. Elles y séjournent du Pas-de-Calais à la Gironde jusqu'en mars-avril et sont souvent précédées par beaucoup d'oiseaux d'un an, non reproducteurs, qui passent aussi l'été dans nos eaux, pour y accomplir leur mue, en baie du mont Saint-Michel. Comme tous les plongeurs marins, la macreuse noire est très exposée à la pollution de la mer. Elle vient en tête des canards qui s'échouent sur les côtes, victimes du mazout. La macreuse noire a tendance à plonger en bondissant, les ailes plaquées au corps alors que les deux autres macreuses plongent plutôt avec les ailes en partie ouvertes.


La saison de nidification intervient au mois de mai ou de juin. Le nid, qui consiste en une petite dépression dans le sol, est recouvert de brindilles, de mousses et de duvet. Il est bien caché sous des arbustes ou dans les herbes et il n'est jamais très loin d'un plan d'eau. La femelle y pond 7 ou 8 oeufs blanc chamoisé dont l'incubation dure entre 27 et 31 jours. Le mâle ne participe ni à la couvaison ni à l'élevage des jeunes. Les poussins sont conduits à l'eau quelques heures après leur naissance et ne quitteront plus l'élément avant l'âge de deux ans. Ils acquièrent leur plumage complet à 45-50 jours.

 

Alimentation :

Les macreuses noires se nourrissent principalement de mollusques et complètent leur alimentation de crustacés, de crabes et de petits poissons. Au cours de leur incursion terrestre, leur alimentation est plus variée : au menu traditionnel s'ajoutent insectes, plantes aquatiques, vers, batraciens, têtards, divers végétaux tels que des graines, des tiges et des racines. Les nouveaux-nés bénéficient d'un régime spécifique : petits mollusques, larves aquatiques et quelques graines.

 

Communauté