VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Bande non cultivé a proximité des cours d’eau

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Auteur
    Messages
  • #4356256
    popey-77
    • Postes : 6121

    Salut,

    Il y as peut de temps en me promenant et par la suite par curiosité, j’ai eu l’agréable surprise que sur tout les cours d’eau de la région une bande de 5 à 10 m n’était pas cultivée.

    Apres mettre poser la question, je me suis donc renseigner et voila ce que j’ai trouvé.

    Dans le cadre de la réforme 2004 de la PAC (politique agricole commune), chaque Etat membre doit définir ses propres BCAE (Les Bonnes conditions
    Agricoles et environnementales).
    En France, parmi ces mesures, on trouve l’implantation obligatoire de bandes enherbées. Les règles sont fixées pour 2005, notamment la définition des cours d’eau.
    D’une manière pratique, voici les réponses à un maximum de questions que l’on peut se poser sur cette mesure :

    :arrow: Les bande herbeuse sont des surface en couvert environnemental égale à 3 % de la surface de l’exploitation en céréales, oléoprotéagineux, lin, chanvre et gel, à caractère obligatoire sous forme de bandes le long des cours d’eau figurant en trait bleu continu sur les cartes IGN au 1/25 000ème les plus récentes.
    Le long de ces cours d’eau, la réglementation prévoit une largeur de 5 à 10 m. Dans ce cas, sur cette largeur, il ne faut pas apporter d’engrais minéral ou organique, ni de produit phytosanitaire. Cependant, les animaux peuvent pâturer.

    Bref avec cette nouvel réglementation beaucoup sont les bande non cultivé ce qui réduit les taux de déversement de produit dans les rivières et qui

    Le respect des BCAE porte aussi sur :

    :arrow: La présence de 3 cultures minimum ou 2 familles de cultures différentes sur la surface agricole hors pâturages permanents, gel non cultivé et cultures pérennes.
    En cas de monoculture, soit couverture totale des sols en hiver, soit broyage enfouissement des résidus de culture ;

    :arrow: Le non brûlage des pailles et des résidus de culture.

    :arrow: Une gestion environnementale des terres non mises en production.

    :arrow: Le respect des conditions de prélèvement en eau pour les cultures irriguées.

    Bref une bonne choses, peut etre allons nous pouvoir bénéficier de cette réglementation a des fin cynégétique (établisement de jachere en bordure d’un cours d’eau par exemple :wink:

    #4417817
    lolo
    • Postes : 2767

    Une bonne chose, parles en aux propriétaires………………;;

    Il ne faut pas de traces humaines, mais il faut laisser libre acces aux pécheurs :shock: :shock: :shock: :shock:

    L’entretien des berges, on fait comment :?: :?: :?: :?:

    Encore des lois pondues par des costards cravates qui ne connaissent comme cours d’eau que la Seine et ses berges parisiennes!!!!!!

    #4417818
    popey-77
    • Postes : 6121

    Il n’ai pas dit qu’il ne faut pas de trace humaine mais pas de culture, et une jachere ne t’empechera pas d’aller a la pecher mais empechera la déstruction des berges

    #4417819
    lolo
    • Postes : 2767

    Je sais que tu n’as pas dit ça, c’est un collègue qui a le problème……………De plus une berge non entrenue c’est la mort du lit du ruisseau.

    #4417820
    popey-77
    • Postes : 6121

    Re

    Je pense que pour pouvoir prendre une décision sur la qualité de cette nouvelle loi il faut prendre en compte tous les critere.

    Les bande enherbé serve a la protection des eaux contre la pollution par les nitrates d’origine agricole,
    En effet ces derniere les interceptent et filtrent les écoulements, freinent le ruissellement et donc limitent l’érosion, elles fixent les substances dissoutes (phytosanitaires,matière organique, phosphates, nitrates), elles évitent aussi les dérives de pulvérisation lors des traitements appliqués sur des parcelles proches des cours d’eau.

    De plus la loi entiére précise bien que l’implantation des bandes enherbées peuvent être constituées par une flore spontanée vivace ou par une flore volontairement implantée type fétuque élevée, ray-grass anglais, pâturin des prés.
    Malgré que tout apport de fertilisants et de produits phytosanitaires est interdit ainsi que le retournement. Cette bande « sera maintenue en herbe
    avec fauchage ou broyage de l’herbe » elle n’interdit donc pas l’entretien des berges ni sont accès.

    De plus tu parle de l’entretien des berges mais les racines des plantes qui poussent sur les berges en limitent l’érosion en retenant le sol en place. Les cours d’eau bordés d’arbres et d’arbustes ont tendance à être étroits et profonds, tandis que ceux aux berges érodées s’élargissent et se remplissent.
    Les berges et les lits des cours d’eau peuvent se dégrader sous l’action de plusieurs pratiques agricoles, comme un labour trop rapproché des berges qui libere enormément de sédiment et agrave l’érosion.

    Non je ne voie que des avantage a cette loi:
    Limitation des pollutions, et filtrage des écoulements
    Limitation de l’érosion
    Bref voici un lien qui explique les avantages : http://www.sivoa.fr/entretenir/envi3.htm

    Et puis dans ma recherche d’information j’ai retenue ceci :Pour préserver la rivière, sauvons les berges!

    Source Fnscea et (Conseil Supérieur de la Pêche, Union nationale de la Pêche.)

5 sujets de 1 à 5 (sur un total de 5)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

[Vidéo] Un beau petit brocard rend visite à un piège photographique

Les pièges photographiques permettent de surveiller ce qui peut se passer sur les territoires sauvages et les images qui en découlent sont souvent superbes. Lorsqu'un...