VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Evaluation du plan ours : une mission d’inspection sous secr

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 25)
  • Auteur
    Messages
  • #4362917
    Zoltan Charles Henderson
    • Postes : 4690

    Evaluation du plan ours : une mission d’inspection sous secret défense. dans les Pyrénées Grands prédateurs
    Dimanche 6 Janvier 2008 19:49

    Dans le cadre des mesures préconisées par la secrétaire d’Etat à l’Ecologie lors de sa venue à Toulouse le 26 juillet dernier, quatre inspecteurs parisiens s’apprêtent à descendre cette semaine dans les Pyrénées pour rencontrer divers interlocuteurs dont des éleveurs victimes de prédations d’ours.

    Cette brigade participe à la mission d’inspection générale qui s’inscrit dans l’évaluation à mi-parcours du Plan ours. Les institutions et représentants du pastoralisme, dont l’Aspap, ont demandé légitimement à connaître le contenu et les modalités de ces entretiens en Ariège. Voici la réponse de l’Etat :

    –> La liste des personnes interrogées, établie unilatéralement par les services de l’Etat, ne sera diffusée qu’après le dernier entretien.
    –> Le choix des éleveurs constitue un  » échantillon élaboré dans le souci de la diversité des situations et des opinions au regard du programme ours ».
    –> Aucun questionnaire commun de support d’entretien n’a été préparé par les inspecteurs.
    –> Les entretiens auront lieu au domicile des éleveurs, qui ont été prévenus par téléphone de l’heure et de la date d’arrivée de la brigade d’inspecteurs.

    L’ASPAP ne peut que s’inquiéter des zones d’ombre de cette mission, en totale contradiction avec la volonté de transparence revendiquée par la nouvelle ministre, qui reprend à son compte les méthodes d’opacité de ses prédécesseurs après les avoir vivement critiquées en juillet.

    L’Etat choisissant lui-même les interlocuteurs, pour évaluer l’impact et les conditions de mise en œuvre de SON plan-ours , voilà une vision toute particulière de la démocratie, de la rigueur et de l’impartialité !

    L’Aspap s’inquiète également de savoir de quelle manière les propos des uns et des autres (questions et réponses) seront fiablement retranscrits (entretiens enregistrés, possibilité de se faire accompagner de témoins, etc…) car ces méthodes de travail peu rigoureuses (imprécises ?), permettent toutes les interprétations : il suffit de sortir une phrase de son contexte pour faire dire ce que l’on veut.

    L’ASPAP invite l’ensemble des éleveurs et des personnes qui auraient été contactés par la brigade d’inspecteurs à une réunion d’information ce LUNDI 7 JANVIER 2008 à 21h00, à la Chambre d’Agriculture de Foix. Cette rencontre sera l’occasion de mettre en commun l’ensemble des informations que nous avons pu collecter sur cette mission et sur ses enjeux. L’Etat ne cherche t’il pas à cautionner 2 nouvelles introductions comme le demande l’Adet ?

    Cela suffit ! Rappelons qu’en Ariège, dès le printemps pas une semaine ne passe sans que plusieurs attaques avérées de l’ours n’aient lieu sur des ruches, des brebis, des veaux, des vaches, des poulains, des chevaux. Un compte-rendu complet des dommages d’ours en 2007 est en ligne sur le site de l’Aspap http://www.aspap.info .

    Les témoignages de toutes les personnes confrontées à la présence de l’ours peuvent être déposés à notre adresse mail : [email protected], par téléphone au 06.30.29.90.86 ou par courrier : ASPAP Chambre d’agriculture 32 rue Gal de Gaulle 09000 FOIX

    Source : Communiqué de l’ASPAP du 6 Janvier 2008

    #4536276
    foulque34
    • Postes : 3132

    c’est malhereux qu’une espece qui vivait autrefois dans nos montagnes ait disparue(parmis tant d’autres et celles qui sont en train de disparaitre)

    mais vu l’evolution humaine et la reduction des espaces sauvages,je ne crois pas qu’il soit judicieux pour ne pas dire intelligent de vouloir a tout prix(plusieurs millions d’euros) reintroduire des especes comme l’ours ou le loup
    forcement cela creera beaucoup de probleme

    mais bon,ceux qui pensent le contraire ne comprennent rien a la nature,ce sont des citadins assis derriere un bureau….

    a+

    #4536277
    candide
    • Postes : 8203

    C ‘est un peu comme la peste bubbonique, dommage qu’elle ait disparue!!!!

    #4536278
    foulque34
    • Postes : 3132

    j’ai dis une connerie « candide »???

    a+

    #4536279
    candide
    • Postes : 8203

    Mais pourquoi dis tu ça, je vais dans ton sens, la religion du « disparu » est débile et nie l’évolution (bien un truc de bureaucrate enarquien).

    C’est pourquoi , pour faire un effet ( mal compris) je faisais un parallèle ironique avec la peste bubonnique qui a aussi disparu et qu’on pourrait réintroduire avec d’autres calamités comme les loups, les ours, les invasions barbares (encore que la il y a du progrès!!).

    En gros c’était un effet rhétorique entre la boutade, la pétition du principe et l’hyperbole!!! :D

    Désolé, et poutant mes diplomes sont postérieurs à 68 (1968!!)

    #4536280
    Zoltan Charles Henderson
    • Postes : 4690

    !!!!!!!!

    #4536281
    candide
    • Postes : 8203

    Il y a eu quand même l’introduction de Carla la nympho!!! :oops:

    #4536282
    foulque34
    • Postes : 3132

    ok « candide » j’ai eu du mal a comprendre ton humour :wink:

    quand a « carla »,c’est clair qu’elle a ete bien introduite :D

    a+

    #4536283
    cevennes
    • Postes : 692

    Je connais particulierement bien la région de Foix ou lours sévit. Quand on connait le secteur on constate que l’ours circule entre la N 20 de foix en Andorre et environ 200m au dessus il reste dans cette bande généralement alors que derriere vous avez des milliers d’hectares qui montent jusqu’a des 3000m. dans le secteur de Luchon; c’est pareil il coupe la riviere et la route à la sortie de Luchon; détruit au passage la seule ruche de mon collégue et fait 1 circuit en fer à cheval dans la vallée. Ce qui m’impressionne surtout c’est quand on te montre les fotos des empreintes de pas et sa stature; et qu’on te dit quand tu es aux champignons tu vois ca c’est les reste de son repas. je vous avoue que je fais pas le fier vu le tajet pour revenir au véhicule. En plus ca court vite ces sales bêtes.
    Attendez il y ades loups sauvages dans le massif central. (voir ONF lozére sur internet) et c’est pas récent Ils ont du faire du stop sur l’autoroute pour venir!

    #4536284
    leodusud
    • Postes : 71

    moi je suis plus d’acord pour qu’ils nous introduise des carla que des peluches de parc :D
    maintenant sais pas ce qui nous coute le plus cher des deux
    Léon

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 25)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

[Vidéo] Une compagnie de sanglier en pleine course filmée par drone

Au niveau des nouvelles technologies, si les pièges photographiques permettent une surveillance fine des territoires, les drones aussi font leur place et se démocratisent...