VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

fusil CHARLIN ?

Ce sujet a 17 réponses, 9 participants et a été mis à jour par  paulo060555, 8 décembre 2012 à 19 h 56 min.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Messages
  • #4378685

    bof
    • Postes : 1455

    bonjour,
    un ami vient de récupérer un fusil, qu’il a d’abord pris pour un DARNE, et après nettoyage il a en sa possession un CHARLIN.
    ni lui ni moi ne connaissions ce fabriquant.
    je poste des photos sans faute demain, mais par rapport aux recherches que j’ai fait, chaque fusil rencontré avait les bois en deux parties, la crosse et une longuesse, le sien a l’ensemble d’une pièce, et le bouton poussoir qui sert au déverrouillage des canons n’est pas présent!
    ils doit prendre rendez vous avec un armurier, mais pour notre culture, nous aimerions quelques info si vous en avez
    merci

    #4788201

    marcheur
    • Postes : 587

    salut,

    darnepassion pourra sans doute te renseigner la dessus…

    #4788202

    bof
    • Postes : 1455

    voici quelques photos du bébé:

    bien sur il est un peu piqué!

    un bouton poussoir existe pour demonter les canons, il n’y en a pas sur ce modele

    c’est bien un CHARLIN

    et on ne sait même pas comment demonter les canons, qui sont en bonne état d’ailleurs

    #4788203

    bof
    • Postes : 1455

    et encore une serie

    en aucun cas il s’agit d’évaluer la valeur de cette arme, juste en connaitre un peu plus sur son age approximatif et autres détails comme le démontage des canons. je sais que pour le bloc culasse par exemple il faut laisser cela à un spécialiste sur ce type d’arme.
    merci par avance
    cordialement

    #4788204

    OLERON
    • Postes : 16450

    Pour le démonter,tu a une languette à abaisser ,en dessous du milieu des canons,dans la bascule,ensuite il faut taper d’un coup sec sur le canon,en direction de la crosse.

    Il y a plusieurs techniques….soit on tape la crosse en tenant le canon (barbare),soit sur une table,le fusil posé,tu fais dépasser un peu le canon,et tu met un coup avec un morceau de tendre…
    soit en tenant le canon d’une main,le fusil sur la table,tu laisse dépasser la crosse,et d’un coup sec de la main tu tape sur la crosse en direction du canon…..(ma façon).

    8)

    #4788205

    bof
    • Postes : 1455

    merci Oléron,
    voila déjà une chose de faite, j’ai été mettre immédiatement en pratique, en oubliant juste l’APN, donc pas de photo aujourd’hui des canons démontés.
    juste de mémoire c’est un 2 lièvres (début de gamme), chambré en 65 avec un canon plein chock et l’autre en demi, pour poudre peroxydée
    je prends des photos demain!

    #4788206

    Zenie
    • Postes : 1832

    Bizarre, on dirait qu’il est écrit MARLIN et non CHARLIN sur la clé, c’est moi qui voit mal.
    ?

    #4788207

    bof
    • Postes : 1455

    non non, c’est bien Charlin

    #4788208

    Anonyme
    • Postes : 1562

    Bonjour ,
    je ne suis pas grand spécialiste des Charlin , mais il y a des connaisseurs de cette marque qui pourront je pense éclairer un peu la recherche.
    Louis Charlin à proposé à partir de 1904 un fusil à canons fixes et culasse sur glissiéres , semblable de prime abord à ceux de R. Darne.
    Toutefois , à l’examen , on s’aperçoit que ce sont 2 armes trés différentes dans l’agencement et la conception même des différents élements qui les composent : assemblage des canons mi – bloc , culasse à recouvrement intégral , table de montage inférieure spécifique , systéme de verrouillage ,embiellage de la clé , sûreté , agencement des extracteurs – éjecteurs…. le Charlin à ses caractéristiques propres qui le distingue en tout de son  » concurrent « …
    l’un n’est donc pas une  » copie  » de l’autre , ce sont 2 conceptions mécaniques différentes sur une même base de construction générale commune : le fusil  » fixe « .
    Généralement et quel qu’en soit le modéle , un Charlin sera toujours supérieur en finition et douceur de fonctionnement à un Darne : là ou ce dernier reste une fabrication semi – industrielle , le Charlin touche quasi à la pièce d’orfévrerie armuriére.
    songez déja , par exemple ,que la culasse mobile glisse sur 2 billes , dans un mouvement d’une onctuosité sans égale !
    tout est à l’avenant , sur ces armes : usinage ultra – préçis des piéces ,ajustages méticuleux , assemblages soignés , fiabilité et longévité légendaires : c’était un fusil de connaisseur et de puriste.
    Il y eut comme chez Darne 2 modéles de verrouillages : à petite et à grande clé.
    Les plus côtés et appréçiés sont bien entendu ces derniers.
    Charlin déterminait sa gamme en fonction du type et du nombre de pictogrammes poinçonnés sur ses différents modéles , au niveau des canons et sur l’entablure.
    le modéle photographié me parait assez ancien et il est fort dommage qu’il ait eu à subir les outrages du temps…
    On peut toujours tenter une restauration prudente qui lui rendra un peu de son lustre ,, mais c’est affaire de spécialiste…
    Cordialement ,
    DARNEPASSION

    #4788209

    bof
    • Postes : 1455

    merci de ces précisions, il a effectivement manqué de soins pendant surement de longues périodes, il fonctionne cependant à merveilles au niveau mécanisme de la culasse.
    je vais demain reprendre des photos des canons et de la table pour relever les inscriptions qui sont présentes.
    merci encore

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 18)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

[Vidéo] Arrêt cataleptique sur une bécasse !

Quand on chasse la bécasse au chien d'arrêt, peu importe la race, le plaisir est avant tout dans la quête de la sorcière, et...