VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Lacher de faisan

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 84)
  • Auteur
    Messages
  • #4355014
    Tof
    • Postes : 1646

    salut,
    bien, bien le débat avance…..(c’est regrettable que sur 500 inscrits sur le forum, nous ne sommes que quelques-un à débattre…. :roll: ).

    alors, tachons de reprendre point par point:

    @champagnol wrote:

    C’est pour cela que je suis content que les chasseurs aient pu montrer qu’ils étaient capables de se rassembler dans les urnes lorsque le danger se faisait trop pressant. Je ne partage pas l’ensemble des thèses de CPNT que je ne connais d’ailleurs pas précisément, mais j’ai partagé le plaisir de voir que des millions de chasseurs et apparentés étaient capable de laisser de coté leur division politique pour défendre, non pas certaines pratiques de la chasse, comme tu le laisses croire, mais la chasse tout court. D’ailleurs, le danger s’étant éloigné, CPNT est rentré dans son lit. Les fluctuations de CPNT sont inversement parallèles à l’influence des verdâtres en France. Et s’il faut encore montrer les dents pour ne pas se faire tailler des costards, je serai de ceux-là; mais quand la tension baisse, je baisse aussi la garde…Rien que pour avoir prouvé aux verdâtres que nous étions capable de nous rassembler pour défendre LA CHASSE, je dis merci à CPNT d’avoir pu nous offrir cette occasion… Qu’elle passion serait capable de rapprocher un communiste et un libéral?? C’est à méditer, pour un opposant, non? Maintenant ils se disent, « si on les attaque, ils sont capables de se mobiliser au travers de toute tendance politique, religion, niveau de vie,….pour défendre LA CHASSE ». En ce sens je répond à ta question : bilan globalement positif. Par contre, si des mesures sont prises de l’intérieur (plan de chasse gros gibier, PMA bécasse, ..) elles sont bien mieux acceptées.

    je suis d’accord avec toi,
    les chasseurs ont besoin d’un leader pour les représenter.
    comme toi CPNT m’interresse, non pas pour ses idées, mais pour la représentation des chasseurs dans les différentes institutions qui nous gouvernent.
    aujourd’hui cette représentation apparait bien affaiblie, certes, mais elle a le mérite d’exister. Je regrette qu’il n’y ait pas eu plus d’élus CPNT disponibles pour les dernières européennes, pour l’Europe, qui me parait être la plus dangereuse pour nous avec les lobbys verts de plus en plus présents. Pas d’élus CPNT à Paris et dans d’autres régions, quelle abération!! :roll: :roll:
    et effectivement comme tu le soulignes, les écolos, peuvent se dire qu’il existe une chasse en France prête à se défendre(sans les armes bien sûr :lol: :lol: ).
    c’est pourquoi je pense comme toi qu’il faut enrayer la diminution du nombre de chasseurs, et eviter de pousser les chasseurs à ne plus pratiquer la chasse.

    malgré tout, est-ce qu’interdire les lachers de tirs, correspondrait à une baisse du nombre d’inscrits?, c’est pas sûr, ou alors en faible effectifs, je pense(je pense, car j’en suis pas sûr, tu pourras peut-être m’en dire plus).
    comme je l’ai dit auparavant, les chasseurs ont quand-même d’autres gibier pour pratiquer leur passion favorite(voir posts précedents).

    je pense que si cette interdiction devenait effective à un échelon national,
    peu de chasseurs laisseraient leur permis de coté(où alors, ils n’ont rien compris à la chasse :shock: , et on ne regrettera pas ces pratiquants peu fréquentables comm tu les appelles). Et s’ils décident de pratiquer à la place des lachers de repeuplements, et de ne plus chasser pendant quelques années, le temps que ce gibier laché s’acclimate à son nouveau milieu, on perdra quelques permis mais la chasse aura gagné, et ce ne sera pas se tirer dans le pied… :wink:, mais ce sera plutôt elaguer pour que ça repousse mieux et plus vite( c’est la seule image que j’ai trouvé :lol: :lol: )

    d’autres parts, pour poursuivr dans cet ordre d’ideés:
    @champagnol wrote:

    je ne partage pas du tout l’adage qui dit qu’une brebis galeuse cache le troupeau

    la je ne suis pas d’accord…
    si la chasse à cette image désastreuse(cf sketch des inconnus), c’est bien à cause d’une minorité d’entre nous!!!
    tu ne vas tout de même pas me dire que tous les chasseurs sont comme ça :lol: .

    pour résumer ma position,
    je pense qu’il est preferable qu’en France, on interdise le gibier de tir(pour privilegier le lacher de repeuplement), et que ça ne peut faire que du bien à la chasse.
    si ça réduit le nombre de chasseurs, c’est que les plus mauvais sont partis(ceux qui n’ont rien compris à la chasse), et on les regretteras uniquement au moment du vote….
    D’autres parts, les non-chasseurs ne pourront plus parler de ce type de chasse scandaleuse, et les chasseurs auront gagner plus de plaisir à tirer du gibier reellement sauvage..
    La chasse y aura gagné en éthique, et en image, et ça c’est sûr!!!

    bien amicalement,
    Tof

    #4397604
    maurice
    • Postes : 1176

    Champagnol,
    Je te remercie de ta réponse.
    Elle permet de mieux nous comprendre.
    Si je ne me trompe, on peut affirmer 2 choses :
    – la 1ère est que finalement nous aimerions tous deux parvenir à une chasse plus raisonnable.
    – la 2ème est que nous ne sommes pas d’accord sur la stratégie à adopter pour y arriver.
    A partir de là, effectivement, tu fais l’analyse de ce que je préconise –et tu es en gros dans le vrai- : faire le ménage.
    Toi, tu refuses, grosso modo, cette dure application car trop douloureuse à tes yeux.
    Tu proposes qu’on avance plus lentement, et plus sûrement à ton idée, en tous cas en faisant moins de casse.

    Mon Dieu ! j’ai développé mes arguments dans des posts précédents, tu as développé les tiens.
    Qui a raison ? Seul l’avenir nous le dira.

    Simplement, quelques « bricoles » :
    j’ai bien aimé ta référence historique. Mais enfin ! La ligne Hindenburg semble, plutôt qu’à moi, s’appliquer au monde de la chasse, totalement misonéiste, et effectivement replié sur une position qui paraît excellente, mais qui en réalité est indéfendable. C’est ce que Charbonneau dont tu parles appelle à juste titre le syndrome obsidional qui « scotche » la chasse sans lui permettre le moins du monde d’avancer. Ce n’est pas du tout mon cas.
    Et effectivement, ce monde de la chasse refusant toute concession verra ses lignes « enfoncés ». C’est déjà le cas en grande partie.
    Personnellement, si on peut parler de position de repli me concernant, je ferais plutôt référence à la période romaine, et dirais que je suis un peu sur mon Aventin, en attendant qu’on veuille bien enfin bouger, prêt que je suis au premier mouvement. Ce n’est pas la même chose. Moi je ne demande qu’à avancer.
    Et si quelquefois, je fais appel au grand public comme tu as pu le comprendre dans mon site, c’est que je connais l’incapacité totale du monde de la chasse à évoluer.

    Concernant CPNT, je te rappelle que ce mouvement appelait à voter pour lui :
    – bien sûr les chasseurs.
    Et le leader de ce mouvement ajoutait un truc marrant dans ce genre «faîtes voter vos femmes, le grand père, la grand mère, vos maîtresses et le … curé ». Quand on sait que dans le monde rural, une famille vote souvent comme un seul homme, qu’il s’agissait lorsque CPNT a eu quelques succès, de régionales ou d’européennes, c’est-à-dire d ‘ élections où l’électeur a envie de se défouler, il faudrait ajouter à 1300000 chasseurs toute leur famille, car dans certaines familles rurales, pour un seul porteur de permis, il y a sans doute eu 5 ou 6 votes CPNT de l’épouse, des grands pères ou des grands-mères qui s’en foutaient et de défoulaient contre le pouvoir en place (quel qu’il soit, c’est bien connu). Certainement pas des votes d’adhésion.
    – Ajoute les pécheurs (et là c’est déjà presque toute la France quand on compte les familles qui pèchent en vacances à la mer ou ailleurs)
    – Ajoute la nature (là c’est à nouveau quasiment toute la France)
    – Et la tradition……
    Ca tourne à la farce.
    Parce qu’en fait, CPNT ratissait tellement large que, à travers un des 4 slogans : la chasse, la pèche, la nature, et la tradition, chaque français pouvait s’y reconnaître plusieurs fois.
    Et donc CPNT appelait à voter pour lui l’ensemble du corps électoral.
    Ensuite, les élections passées, et si je me souviens bien, crédité d’un chiffre loin du seul nombre des porteurs de permis alors encore une fois que l’on avait fait appel à la France entière, CPNT explique sans rire qu’il représente les chasseurs.
    C’est encore une belle escroquerie intellectuelle relevant du pur sophisme.
    PERSONNE, ABSOLUMENT PERSONNE ne peut dire combien de porteur de permis a voté pour CPNT, voilà la vérité.
    Si j’avais la même malhonnêteté intellectuelle que certains des tenants de ce parti, je pourrai dire sans que personne ne puisse sur le papier me contredire que CPNT n’a jamais fait une voix de chasseurs. Et que seuls les pécheurs, les traditionalistes ou les « naturalistes » ont voté pour lui. C’est bien sûr ridicule, mais aussi nul que de dire que les voix qu’à recueillies ce parti sont des voix des seuls chasseurs ou même d’un certain nombre d’entre eux. On n’en sait strictement rien.

    Et nous sommes bien manipulés quand CPNT prétend parler en notre nom. Que CPNT fasse effectivement un parti des chasseurs et qu’on demande le permis validé au bureau de vote, (c’est une boutade bien sûr , mais comment démontrer la réalité de CPNT) et alors, là nous pourrons compter.
    (C’est un peu comme les fédé. Mettons l’adhésion facultative. Toutes réunies en France, elles n’auront pas 100 adhérents,e t alors, oui, on verra leur vraie représentativité)
    J’ajoute, concernant CPNT, qu’aux dernières élections, les premiers à quitter le navire, ont été certains des anciens députés européens qui, sachant leur chance nulle, sont allés se présenter sous une autre étiquette. Des politiques en fait qui ne veulent pas lâcher le morceau et se servent des uns ou des autres pour arriver aux postes. Comme les autres. La chasse dans tous ça ? ? ? La belle farce ! ! ! ! ! ! On se sert des chasseurs comme d’autres se servent des ouvriers ou des patrons, ou de toutes les couches sociales. Le tout étant d’être élu.
    CPNT est en fait une nébuleuse rassemblant divers mécontentements et recueillant ainsi des votes de protestation. Ca ne permet vraiment pas de construire, mais seulement de détruire ou, au mieux, de foutre le bordel.
    Ca présente aussi le risque majeur de nous couper un peu plus du grand public et des partis politiques traditionnels, lassés de satisfaire quasiment tous nos caprices et de se faire sanctionner quand même.
    Et puis, serons-nous vraiment en démocratie le jour où, nous imitant, nous aurons un parti des anti-chasse, et ainsi de suite un parti des protecteurs, un des fonctionnaires, un des professions libérales, un des employés, un des patrons, un des commerçants (ça, ça s’est déjà vu avec les résultats catastrophiques que l’on connaît), un des agriculteurs, et ainsi de suite, autant de partis que d’intérêts particuliers et égoïstes. Ha ! le beau Pays . Bref, un système des corporatismes avec toutes les conséquences dramatiques induites.
    Pour cette raison, je ne crois pas au poids du nombre. Il est même très mauvais, en tout cas trompeur.

    Le point sur lequel nous serons aussi d’accord c’est que je veux bien reconnaître qu’un parti comme les Verts est plus que dangereux (à tous niveaux, et je ne parle pas seulement de la chasse)

    Par ailleurs, et bien entendu dans le cadre de ce forum, il est difficile de traiter tous les points dans un post . Il faudrait sans doute que nous nous rencontrions, que nous parlions, etc…..

    Sur le point d’origine du post qui était le lâcher de volailles, il va sans dire que si cette mascarade était interdite, ne pourraient nous quitter que les chasseurs qui y trouvaient leurs comptes, donc forcément et uniquement ce que ça intéressait.
    Je ne vois pas pourquoi l’interdiction de ces lâchers pourrait nous faire perdre un seul autre chasseur.
    Quant à l’argent perdu par suite de la perte de ces tireurs, il suffirait que les FDC arrêtent de financer des lâchers de ce genre (qu’on peut appeler comme on veut bien entendu de façon à les financer)

    Enfin, je répondrai à tes deux questions :
    L’évolution ces 5 dernières années. Sur la forme, dans le discours : indéniablement, oui. Et tu me diras, et je te dirai aussi, c’est déjà pas si mal.
    Sur le fond, un pas a été fait, notamment sur le plan de la sécurité, et un tout petit pas vis à vis des non chasseurs.
    Par contre, l’hégémonie des acca n’a jamais été aussi arrogante, l’agrainage (et quelquefois le nourrissage) du grand gibier se généralise.
    La démocratie, instaurée dans les fédé par la loi de 2000 a été vite confisquée par la loi de 2002.
    Par ailleurs, je vois de plus en plus de gens sérieux nous quitter.
    Globalement, au delà du discours, je ne crois pas que nous ayons à pavoiser.
    Quant à accorder le discours avec la réalité de terrain, le passé nous a appris qu’il y avait un abîme.
    Et en tout état de cause, cela ne va pas assez vite, compte tenu de l’évolution très rapide de la société.

    Ensuite tu me demandes comment puis-je être sûr que les réformes que je propose amélioreront notre situation dans 20 ans ?

    1 – Simplement parce que je pense que la chasse doit s’adapter à la modernité et qu’elle ne peut vivre en autarcie intellectuelle comme elle le fait, et en campant sur des positions indéfendables.
    Parce que je te l’ai dit dans un post précédent : il n’est pas d’exemple dans l’Histoire de société ayant survécu en se repliant sur elle-même et en refusant les réformes.
    Il faut bien voir, en tout cas moi, je l’ai vu car hélas j’ai 55 balais.
    Quand j’étais jeune, seuls les chasseurs s’intéressaient à la nature. Ils pouvaient faire n’importe quoi, tout le monde s’en foutait.
    Aujourd’hui c’est fini. Tout le monde s »intéresse à la nature ou croit s’y intéresser, et logiquement on demande des comptes aux chasseurs.
    Comme nous sommes dirigés par des mecs de mon âge -et même beaucoup plus- ils ne s’en rendent pas compte et s’imaginent être seuls au monde. C’est une méchante erreur. Nous n’avons plus le monopole de la nature et il faut en tenir compte.

    2 – Ensuite, mais là, tu verras de ma part un certain narcissisme que je … revendique.
    Je l’avais dit. Je plaidais déjà il y a 20 ans pour des mesures que tous refusaient et qui aujourd’hui sont une évidence pour tous.
    Par exemple :
    D’abord lorsque je ramenais d’une chasse à l’étranger mon premier gilet rouge (qui était déjà obligatoire ailleurs), et que je traquais en France avec. Tout le monde rigolait. Aujourd’hui…… Hé oui, tout le monde se ‘peint » en rouge.
    Ensuite, lorsque vers 1974-75, j’avais mon premier chien de sang. Un couillon de président d’acca m’a demandé si c’était un chien vampire. Les choses ont fort heureusement bien changé.

    Lorsque j’ai écrit la charte de l’ancer, je demandais certaines choses aujourd’hui évidences pour tous ou acquises (l’indépendance de la garderie par ex)
    Un autre exemple. On pourrait retrouver mes articles dans certaines revues. Je disais il y a plus de 20 ans qu’il fallait dans le cadre de la loi Verdeille accorder le droit de non chasse aux propriétaires non chasseurs, avant qu’on ne … nous le prenne. C’était tellement évident, mais le monde de la chasse, là non plus ne voulait pas céder.
    Aujourd’hui c’est fait : on nous l’a pris, car la cour européenne des droits de l’homme nous a condamné. Ca fait beaucoup plus mal à de nombreux points de vue.

    Bien sûr, cela peut te paraître prétentieux de ma part, mais le fait est que je ne m’étais déjà pas trompé il y a plus de 20 ans, et qu’à ce jour tout ce que je préconisais est soit arrivé, soit est une évidence pour beaucoup, en tout cas pas contredit pas les faits pour le moment.

    Des réformes, voilà notre avenir.

    Je remercie tous ceux qui participent à ce sujet.
    Je félicite lolo pour son courage. (même si bien sûr,je ne l’approuve pas, mais je puis le comprendre. Ces chiens, ils nous en font faire!!!!!)
    Cordialement
    Maurice

    #4397605
    michel66
    • Postes : 2178

    salut a tous,

    g participé dimanche a une chasse au faisan avec 2 potes….. ma premiere

    ces faisans ont été lachés samedi soir , on n’en a vu que 3 sur 20…..

    mis a part la chienne qui nous a fait des arrets superbe….
    c’etait pas pareil que la course derriere les perdreaux qui sont par ici !!!!

    si seulement les 17 qui restent pouvaient s’acclimater, mais vu que les males se promenaient a patte sur la route à midi, je crois que les renanrds vont bien se regaler…..;

    voila
    @+++
    michel

    #4397606
    Champagnol
    • Postes : 245

    A tous et à Maurice,
    Merci aussi à toi pour tes réponses toujours complètes.
    J’ai retenu un certains nombres de points, les autres nous en avons fait le tour :wink:
    @maurice wrote:

    La ligne Hindenburg semble, plutôt qu’à moi, s’appliquer au monde de la chasse, totalement misonéiste, et effectivement replié sur une position qui paraît excellente, mais qui en réalité est indéfendable. C

    CPNT : Bref, un système des corporatismes avec toutes les conséquences dramatiques induites.
    Pour cette raison, je ne crois pas au poids du nombre. Il est même très mauvais, en tout cas trompeur.

    Ensuite tu me demandes comment puis-je être sûr que les réformes que je propose amélioreront notre situation dans 20 ans ?
    1 – Simplement parce que je pense que la chasse doit s’adapter à la modernité et qu’elle ne peut vivre en autarcie intellectuelle comme elle le fait, et en campant sur des positions indéfendables.
    2 – Je l’avais dit. Je plaidais déjà il y a 20 ans pour des mesures que tous refusaient et qui aujourd’hui sont une évidence pour tous.
    Des réformes, voilà notre avenir.

    Et si quelquefois, je fais appel au grand public comme tu as pu le comprendre dans mon site, c’est que je connais l’incapacité totale du monde de la chasse à évoluer.

    Ligne hidenburg : Je te concède que c’est toujours « l’autre qui fait de l’immobilisme » ou qui recule, et sois même qui avance ou est près de le faire, vieille tactique dont nous savons user :wink:

    CPNT : je n’insisterais pas plus : pour moi, un groupe de pression rien de plus. Par contre tu ne crois pas au poids du nombre : Si les verts n’avaient fait que 1% en 1995, ils n’auraient pas pu nous tailler des costards pendant 5 ans. Donc le nombre joue un peu quand même.

    Ta réponse sur l’interet de tes propositions de réformes pour l’avenir, ne me convint pas car je n’y lis rien de concret. Chasserons-nous plus d’espèces, plus longtemps? du gibier plus sauvage (tiens, je te tend la perche :wink: ). Est-ce que nous seront mieux perçus par les anturalistes, les anti-chasses? Finallement c’est important de savoir s’il est préférable d’être copains avec presque tout le monde et d’avoir un périmètre de chasse très réduit, ou bien avoir moins de copains et de chasser plus librement?

    Je terminerais sur le dernier point de ton appel à faire des réformes en en appellant au grand public qui me gène le plus aux entournures. Je m’explique :

    Toutes tes propositions de réformes ne sont pas à décrier, en particulier celles qui sont axées sur la formation et la sécurité.
    Mais pourquoi ces thèses n’ont-elles pas eu l’écho que tu souhaitais :
    – coupable d’avoir eu raison trop tôt (ta théorie, mais c’est aussi une erreur d’avoir raison trop tôt),
    – mais je vois aussi exagération des écrits comme une sorte de vengeance envers les dirigeants de la chasse mais dans lesquels le chasseur lecteur de base ne se retrouve pas,
    – recherche systématique de l’approbation des non-chasseurs, voire des opposants comme pour nous faire expier une faute?

    J’ai le sentiment que tu fais reposer tes réformes sur un sentiment de culpabilité que tu donnes aux chasseurs en écrivant que leur seul salut est de s’accommoder des desiderata de la société moderne et des autres utilisateurs de la nature (nos concurrents), au lieu de montrer quel bons cotés cela pourrait avoir (toi qui connait bien les naturalistes).

    Par exemple, tu pourrais présenter en quoi le brevet GG ou PG apporterait un plus pour le chasseur moyen, mais tu lui dis que l’on devrait le lui exiger….Tu présentes encore le chasseur comme un coupable qui s’ignore et dont on exige quelquechose de lui.
    Idem, pour récompenser les efforts colossaux de gestion du lièvre et de la perdrix dans quasiment tout le grand bassin parisien – nord de la France, tu écris que ce sont des exceptions et tu proposes au chasseur un moratoire (donc arret de la chasse) pour la chasse au petit gibier et des décisions futures avec les naturalistes :shock: . Qui sont-ils d’ailleurs ces naturalistes : la LPO , le ROC? Comprend que certains (!!) n’aie pas très envie de te suivre sur ce terrain.

    La modernité que tu présentes comme inéluctable et la chasse (survivance transmise du fond des ages) ne font, par essence, pas bon ménage et le chasseur avance peut-être encore moins vite qu’un autre (sauf dans les bois). Un homme « politique » ou un leader ne peut pas laisser sur le bord de la route, une partie de ces concitoyens, il doit avoir les arguments pour les entrainer derrière lui. Je n’ai pas de conseils à te donner (je ne suis qu’un chasseur de la base), mais si tu t’adressais directement aux chasseurs, sans les culpabiliser et hors du truchement des écolos, sans leur prédire le pire cataclysme s’ils ne suivaient pas la ligne jaune, tes réformes pourraient trouver plus d’échos.

    Je me fais peut-être un peu présompteux, mais le discourt que tu tiens ici (plutôt cool) et ce que tu écris sur ton site (très désabusé, revanchard envers no dirigeants et non adressé au chasseur moyen) m’avait laissé particulièrement dubitatif, à dire le moins.

    A+
    Champagnol

    #4397607
    maurice
    • Postes : 1176

    Merci à tous pour vos messages, et finalement je vois que nous ne sommes pas si loin les uns des autres.
    Nous sommes bien plus près que la formule classique : »
    ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous divise ».
    C’est bien.

    Concernant les question précises de mon ami Champgnol: @Champagnol wrote:

    J’ai retenu un certains nombres de points, les autres nous en avons fait le tour :wink:

    Comme toi, je suis obligé de faire un « tri » pas forcément à mon avantage.
    Donc :

    @Champagnol wrote:

    Ta réponse sur l’interet de tes propositions de réformes pour l’avenir, ne me convint pas car je n’y lis rien de concret.

    Disons rien de concret qui n’aille dans ton sens, peut-être, puisque tu y lis bien des choses qui ne te plaisent pas et qui sont pour autant concrètes (voir site)

    @Champagnol wrote:

    Chasserons-nous plus d’espèces, plus longtemps? du gibier plus sauvage (tiens, je te tend la perche :wink: ).

    Comme tu l’as vu, j’ai la prétention d’avoir raison un peu trop tôt (ce qui je te le concède est … une erreur), mais je n’ai quand même pas de boule de cristal :D
    Il y a trop de scénari possibles pour les décrire tous, d’autant que j’ignore celui que l' »évolution » retiendra.

    @Champagnol wrote:

    Est-ce que nous seront mieux perçus par les anturalistes, les anti-chasses? Finallement c’est important de savoir s’il est préférable d’être copains avec presque tout le monde et d’avoir un périmètre de chasse très réduit, ou bien avoir moins de copains et de chasser plus librement?

    Tu poses la question et y réponds. Moi, je t’ai donné ma position. La chasse ne peut marcher toute seule en autarcie et ignorer la société
    (regarde le topic sur le tir des chats. Il y a 40 ans, je le disais, personne ne se souciait d’un chasseur qui tirait un chat. il pouvait le faire devant de nombreuses personnes, dans une ferme s’entend quand même, tout le monde s’en foutait. Aujourd’hui tu aurais 10 plaintes. Donc ça a quand même changé, et on ne petu pas ne pas en tenir compte.

    @Champagnol wrote:

    Je terminerais sur le dernier point de ton appel à faire des réformes en en appellant au grand public qui me gène le plus aux entournures…….
    Mais pourquoi ces thèses n’ont-elles pas eu l’écho que tu souhaitais :
    – coupable d’avoir eu raison trop tôt /////- mais je vois aussi exagération des écrits comme une sorte de vengeance envers les dirigeants de la chasse mais dans lesquels le chasseur lecteur de base ne se retrouve pas,
    – recherche systématique de l’approbation des non-chasseurs, voire des opposants comme pour nous faire expier une faute?

    Je te l’ai dit : je ne crois pas du tout à la capacité du monde de la chasse à se réformer de l’intérieur. Les réformes arrivent par le biais …. de la procédure que nous perdons quasiment à chaque coup. Et personnellement, je préfère qu’elles arrivent par le dialogue.
    Autre exemple : la garderie. A refuser l »évidence (une garderie indépendante), on a perdu « nos » gardes qui maintenant sont devenus des gardes de nature, sans qu’on leur en donne les moyens. Et sur ce point comme sur d’autres, nos dirigeants portent une sacré responsabilité de ne pas avoir su anticiper, et ensuite de ne pas avoir su négocier ce départ quand nous en avions encore la possbilité.

    @Champagnol wrote:

    Par exemple, tu pourrais présenter en quoi le brevet GG ou PG apporterait un plus pour le chasseur moyen, mais tu lui dis que l’on devrait le lui exiger….

    Parce que, si on le laisse facultatif, à ce rhythme là, il faudra 100 ans pour former l’ensemble des chasseurs. Et le temps, on ne l’a pas.

    @Champagnol wrote:

    Qui sont-ils d’ailleurs ces naturalistes : la LPO , le ROC? Comprend que certains (!!) n’aie pas très envie de te suivre sur ce terrain.

    Moi non plus, je ne suivrais pas le ROC sur sa position extrème c’est évident et serai très prudent pour quelque action que ce soit, d’autant que, concernant le ROC, j’ai bien compris qu’il est prêt à recevoir toute concessions et à … n’en faire aucune. Par contre, je te signale -mais tu dois le savoir- que la LPO a déjà signé qqles partenariats avec des responsables de chasseurs. C’est bien.

    @Champagnol wrote:

    La modernité que tu présentes comme inéluctable et la chasse (survivance transmise du fond des ages) ne font, par essence, pas bon ménage et le chasseur avance peut-être encore moins vite qu’un autre (sauf dans les bois).

    La chasse, instinct de prédation, venu de la nuit des temps, est comme l’instinct de reproduction.
    Ton arrière arrière arrière grand père et le mien, dans les cavernes, prenaient la femelle par les cheveux et crac crac. Aujourd’hui nous faisons la cour à nos femmes et c’est quand même mieux.
    Pour la chasse, il en va de même. L’instinct ne doit pas s’exercer à l’état brut, mais être sublimé. Et ce n’est qu’à ce prix qu' »elle survivra.

    @Champagnol wrote:

    Un homme « politique » ou un leader ne peut pas laisser sur le bord de la route, une partie de ces concitoyens, il doit avoir les arguments pour les entrainer derrière lui. Je n’ai pas de conseils à te donner (je ne suis qu’un chasseur de la base), mais si tu t’adressais directement aux chasseurs, sans les culpabiliser et hors du truchement des écolos, sans leur prédire le pire cataclysme s’ils ne suivaient pas la ligne jaune, tes réformes pourraient trouver plus d’échos.

    C’est ce que j’avais fait dans un premier temps -et je fais encore et toujours, sans presque … m’en lasser.[/quote]

    Cordialement
    Maurice

    #4397608
    Anonymous
    • Postes : 15943

    lorsque je lis que la chasse n’est pas menacée je dit que cela est faux.
    1 lorsque l’on voit le prix des permis + le prix soit de la societe soit du terrain que l on doit louer sans compter pour un jeune chasseur le prix du fusil des vêtements -même si je chasse en simple treilli- cela fait peu être que l’on ne voit plus beaucoup de jeunes lors des parties de chasse. Pour ma part j’ai 38 ans avec 22 ans de chasse et actuellement lorsque je chasse je suis souvent le plus jeune.Si les anciens qui arrêtent ne sont pas remplacés, le nombre de chasseur diminura et je maintien que la chasse sera en danger.
    2 je suis de normandie. Notre chère fédération a presque mis tout le département en plan de chasse car je pour moi ils pensent que nous ne savons pas gérer. Le petit chasseur sans trop de moyen -que je suis- va donc louer au maximun 50 hectares -a 20 euros l hectare cela fait quand même 1000 euros divisé par 5 chasseur 200 euros- Malheureusement vu la surperficie il nous sera attribue 1 liévre tous les trois ans. Vu que l on arrive pas a faire revenir la perdrix cela veux dire que pendant deux ans tu chasses pour ne rien tirer -alors qu’il y a du lièvre-. Cela entraîne que beaucoup de petit chasseurs arrêtent et qui reprend les terres? Ceux qui ont les moyens et comme il chasse déja sur 300 hectares cela leur fera pour eux 1 voir 2 lièvres en plus. La encore la chasse est en danger. Nous sommes assez grand pour nous gérer.
    3 Parlons des lois. Notre période de chasse diminue de plus en plus et fond comme beurre au soleil. Je n’ai pas vu beaucoup de politiciens nous défendre et les petites manifestations -comme celle des gabionneux non appuié par les autres chasseurs- n’ont pas fait changer la loi. Lorsque le nombre de chasseur sera suffisament insinifiant pour un parti politique alors que le nombre de vert augment on verra s’ils ne suprimeront pas la chasse pour avoir un fauteuil.
    Alors si pour vous la chasse n’est pas en danger, je m’excuse. Moi petit chasseur au petit moyen je me sent menacé.

    #4397609
    Anonymous
    • Postes : 15943

    A l’ouverture, ma société de chasse a lâché 30 faisans et 30 perdrix rouges.Les responsables les ont achetés en Anjou alors que je suis de Bretagne.Le coût est suppérieur certes mais cela en vaut la peine car ils volent très bien et n’ont « jamais » connu l’homme.C’était la première fois qu’ils allaient en acheter aussi loin mais désormais chaque lâché se fera avec du gibier de cette origine. :)

    #4397610
    Anonymous
    • Postes : 15943

    je sui daccor mé ds lé région com la notre ou il ny a pa de gibier je compren lé chasseurs ki lache lé cocotes tt en étant contre :(

    #4397611
    candide
    • Postes : 8203

    Bonjour à tous,

    Je vais essayer de m’exprimer sans me faire trop d’ennemis sur le sujet.

    Tout en ne prenant comme la majorité d’entre vous aucun plaisir à ce genre de chasse, je pense qu’il ne faut pas la condamner complétement et sans appel.

    Tout d’abord, comme a dit le dernier invité, il faut penser aux territoires peu riches par essence et qui ne le seront jamais; il est vrai par contre qu’on peut lacher du gibier le plus à l’avance possible, essayer de ne pas tout tuer ( on ne sait jamais) et surtout essayer de lacher du gibier le plus sauvage possible.

    Peut etee aussi, dans ces territoires y aurait il à faire un peu de formation aux responsables pour les orienter sur des méthodes et des gibiers permettant de repeupler au moins pour l’année et le plus à l’avance possible.

    D’autre part, il faut aussi penser que naturellement je pense qu’un chasseur, s’il débute par ce type de chasse , par ignorance, relations ou disponibilité, se tournera vite vers des choses plus intéressantes alors qu’il n’aurait pas forcement débuté par des bredouilles ou des chasses physiquement difficiles ( et je sais de quoi je parle, je m’y suis mis seul, agé et sans trop de contacts).

    Alors moi je dirai plutot que ce type de « chasse » peut permettre à quelqu’un de prendre le virus, d’apprendre,et de s’interresser à notre passion.

    Evidemement, ce qui est criticable ce serait le chasseur qui ne chasse que sur du lacher apprivoisé du jour et ce, depui des années; mais peut on l’appeler chasseur, je le placerais plutot comme un tireur aux pigeons vivants comme cela se fait encore dans certains pays.

    Notre milieu est aussi suffisamnet critiqué et attaqué pour que nous essayions de convaincre et de faire preuve de pédagogie plutot que de faire jouer une certaine notion d’élitisme qui passera toujours mal à l’extérieur.

    Voila , j’espère que j’ai bien fait passer ce queje voulais sur ce domaine délicat et que personne ne va m’attendre avec un gourdin et un litre d’huile de ricin devant chez moi.

    bie amicalment à tous et non à la battue obligatoire.

    candide

    #4397612
    Champagnol
    • Postes : 245

    OK, chacun a pu s’exprimer et libre à chacun de se faire son idée et de suivre sa route (pas forcément toutes parrallèles, d’ailleurs).

    Un point mérite cependant eclaircissement, stp : @maurice wrote:

    @Champagnol wrote:

    Ta réponse sur l’interet de tes propositions de réformes pour l’avenir, ne me convint pas car je n’y lis rien de concret.

    Disons rien de concret qui n’aille dans ton sens, peut-être, puisque tu y lis bien des choses qui ne te plaisent pas et qui sont pour autant concrètes (voir site)

    Je cite ta réponse précédente :
    @maurice wrote:

    – Simplement parce que je pense que la chasse doit s’adapter à la modernité et qu’elle ne peut vivre en autarcie intellectuelle comme elle le fait, et en campant sur des positions indéfendables.
    Parce que je te l’ai dit dans un post précédent : il n’est pas d’exemple dans l’Histoire de société ayant survécu en se repliant sur elle-même et en refusant les réformes.
    Il faut bien voir, en tout cas moi, je l’ai vu car hélas j’ai 55 balais.
    Quand j’étais jeune, seuls les chasseurs s’intéressaient à la nature. Ils pouvaient faire n’importe quoi, tout le monde s’en foutait.
    Aujourd’hui c’est fini. Tout le monde s »intéresse à la nature ou croit s’y intéresser, et logiquement on demande des comptes aux chasseurs.
    Comme nous sommes dirigés par des mecs de mon âge -et même beaucoup plus- ils ne s’en rendent pas compte et s’imaginent être seuls au monde. C’est une méchante erreur. Nous n’avons plus le monopole de la nature et il faut en tenir compte.

    Je ne nie pas que nous ne sommes pas seul sur le coup, mais je suis désolé, mais je ne lit pas dans ton propos en quoi notre situation sera meilleure si les réformes que tu proposes et avec les gens que tu cites sont appliquées. Je lis un constat, pas une situation future.

    Ma vision future est malheureusement que les espèces chassables seraient en plus petit nombre, que les jours de chasses réduits, certaines pratiques interdites et les anti-chasse toujours là.

    A+
    Champagno

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 84)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

[Vidéo] Des marcassins se retrouvent coincés au pied d’un muret trop...

Le fait que les sangliers n'hésitent plus à envahir les zones urbaines donnent parfois lieu à des scènes totalement insolites telles que des sangliers...