VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

le courant passe !

Ce sujet a 12 réponses, 7 participants et a été mis à jour par  charly34, 24 mars 2018 à 14 h 25 min.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 13)
  • Auteur
    Messages
  • #4385723

    white hunter
    • Postes : 1515

    Je rentre d ‘un samedi plein de bruit et sans fureur. Les petits chiens dans le Cantal s’offraient à moi, mais je m’étais engagé depuis quelque temps pour les grands chiens dans le Lot, pour passer une journée avec Erwan, et chasser le grand cervidé aussi, mais … avec quinze chiens forts en gueule. Et en nez aussi.

    On n’étudie jamais assez et je me dis que j’aurais dû aller à l’AFFAC quand j’étais petit y conquérir un master es menées hurlantes, car mon palpitant tressaille et accélère chaque fois aux premières notes de la symphonie. Que ce soit dans l’Hérault où le Lot, cette musique m’emporte quand elle approche. Et croyez-moi, ce n’est pas parce qu’elle augure d’un carnage apocalyptique et wagnérien.


    Falaise balaise

    Si mon oreille part en vrille, ou en coin, la technologie y supplée et me pare désormais d’une orthèse électronique « MSA Sordin » qui me met presque au cœur de la menée. Tout est décidément fait pour les vieux, dans le Lot, terre de douceur. Par exemple, mon véhicule se trouve garé à deux pas du poste. Enfin, tout, peut-être pas, car les charcutailles et les fromages ne cherchent pas forcément à prolonger longtemps l’état de « vieux ». Bien que je n’oublie jamais de dissoudre les graisses mauvaises dans un « bon peu » de vin de Cahors.

    Nous partîmes seul à 6:00, mais par un prompt renfort nous nous nous vîmes 20 en arrivant au port. Sans oublier quinze chiens. Distribution des postes, et j’appuie fort du pied dans le Subaru pour ne pas être distancé par le L200 qui doit me placer. Pour un peu, je fermerais les yeux dans les virages, mais comme je conduis, je m’abstiens. Installation. Musique à ma gauche bientôt, elle s’approche, puis s’éloigne et se poursuivra au moins une heure. Presque le temps d’un concert. Quatre tirs appliqués – j’apprendrai que c’est du 35 Whelen – mettront fin à la vie d’un daguet de 120 kg. Les chiens ont continué sur d’autres animaux, et les piqueurs arriveront assez tard manger une bricole … Et c’est reparti.


    le daguet


    La voiture juste à côté !

    La seconde traque de l’après-midi me trouve sur un poste que vous connaissez forcément, « A côté des deux chênes », dans la combe de Jenesaisplus. A ma gauche en regardant vers la traque, Roger est à 200 mètres, Philippe et son père sont à 400 mètres et plus, dix degrés plus à gauche. Personne à ma droite. Je vois parfois l’orange des tenues folkloriques au travers des derniers feuillages. Je me positionne pour un tir dans la traque, ou derrière moi au rembûcher. Mais il sera alors impossible de tirer à ma droite, ce ne sera pas fichant. Je remonte alors d’une trentaine de mètres, c’est mieux. Si ça passe bas, j’ai les trente degrés, par rapport au plus éloigné visible, juste au rembucher à presque 50 m … mieux vaudra pouvoir tuer dans la traque devant moi.


    un poste bien délicat

    Le rapprocher me semble long, mais là, c’est sûr, c’est lancé. La menée devient incroyablement dense et continue ; elle s’approche, s’éloigne, s’approche pour se caler enfin sur « s’approche ». Quelle avance pour les animaux de chasse ? Et qu’est-ce ? Dans mon casque connecté sur mon talkie depuis ce début d’après-midi, j’ai quelques secondes de « cœur de battue » fournis par radio-Erwan, en mono certes, mais s’ensuit une émotion stéréo … Je balaie des yeux très vite de gauche à droite et réciproquement, et soudain à gauche une biche au trot et son faon passent l’entrée de la parcelle, la carabine vole, le point rouge accroche le faon que je vois encore. C’était bon, je crois, mais le « il faut en tirer un gros » d’un participant à la fin du repas, me traverse une fraction de seconde. Et il est trop tard après, le faon a dépassé l’axe du second chêne et je ne le vois plus. Je n’étais pas assez tueur, le faon faisait l’affaire, et les deux animaux ne sont pas suivis d’un grand cerf par exemple, ou d’une harde … Pourquoi ce « tuer un gros » est venu me polluer …


    La moitié de la meute saisie

    Carabine d’une main et APN au cou je descends sur le futur passage des chiens, et j’ai droit à ce superbe moment de quinze chiens groupés donnant à pleine gorge, à deux minutes ou trois des deux cervidés. Beaux moments.

    Les petits chiens dans le Cantal pendant ce temps ont été fort productifs, avec un grand cerf, biche, faon, etc. …

    #4870955

    white hunter
    • Postes : 1515

    Merci de toutes ces réactions enthousiastes, je vous mets en prime un petit bout du rapprocher du matin …

    #4870956

    sdi
    • Postes : 5521

    Houla je n’avais pas vu ce post, excellent récit et superbes photos WH et dessoler de n’avoir réagi plus tôt :?

    #5383572

    white hunter
    • Postes : 1515

    Même si on se dit qu’on écrit surtout pour soi, il y a un petit moment que j’ai à peu près renoncé à poster ici …

    #5383573

    Chasse Passion
    • Postes : 7674

    super récit, merci beaucoup !!

    #5383604

    Tjeker10340
    • Postes : 458

    Merci de cette histoire pourtant réelle.

    Qui permet a tout lecteurs chasseur ou non de ressentir l amour qui nous anime de vivre notre passion.
    J ai le même amour pour les voix de ces grands chiens qui se font rare par chez nous, qui réussissent pourtant a faire palpiter nos cœurs a chaque rapprochés.
    icone-good icone-good icone-good

    #5383650

    Zenie
    • Postes : 1832

    Bonjour Wh,
    Merci pour ce recit c’est exactement le genre de chasse dont je rêve!
    Du calcaire, des chênes verts du buis et des cervidés.
    Bon retour dans le centre, tu as mis les pieds en Bresse cette année ?

    #5386323

    white hunter
    • Postes : 1515

    Oui, en Bresse j’ai même vu courir un sanglier.

    #5386336

    Zenie
    • Postes : 1832

    Dans quel coin de la Bresse vas tu?

    #5386884

    white hunter
    • Postes : 1515

    J’ai chassé cette fois à Marboz, village quelque part entre Bourg en Bresse et Louhans. J’ai chassé plus souvent à Pirajoux, tout proche de Coligny, dont je suis originaire.

    Ce sont des zones à peine vallonnées et à l’habitat dispersé, où tirer en sécurité est toujours à l’esprit. Bois de petite taille le plus souvent, et battues très courtes.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 13)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

[Vidéo] Le nouveau Krieghoff K-20 se dévoile en vidéo

Pour les amateurs d'armes fines, Krieghoff est certainement une des marques qui se positionne parmi les plus célèbres. Depuis la commercialisation du Krieghoff K-80, la...