VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

le renard

4 sujets de 21 à 24 (sur un total de 24)
  • Auteur
    Messages
  • #4418423
    sylsop
    • Postes : 1926

    salut à tous

    manger du renard ?
    si c’était bon cela se saurait !!! :P
    en temps de guerre ! faut voir ! quand on a faim tout est bon!! :shock:
    pour ce qui est de la maladie faut pas tomber dans la psychose ! :shock:
    l’echinococcose alvéolaire est tué par la cuisson (donc aucun danger de manger du renard cuit !) mais pas par la congélation! évitez le souchi de renard !! :)
    il est conseillé de manipuler le renard avec des gants (latex) ou des pinces style set à cheminée ensuite de les passées au feu !
    voilà pour les conseils !

    #4418424
    roulio
    • Postes : 343

    moi je suis un peu d’accord avec juju23, hormis le risque sanitaire, je ne vois vraiment pas l’intérêt… On a tellement de bonnes choses a manger que je pense que ca n’est pas nécessaire de se lancer dans l’estoufade de renard :D

    #4418425
    margeride
    • Postes : 12

    bonjour à vous tous
    les habitudes et les gouts changent… si vous lisez le roman de Louis Pergaud (connu surtout pour « la guerre des boutons » et le « roman de miraut ») « de goupil à Margot » prix goncourt 1910 qui décrit de façon succulente la vie à la campagne à cette époque, on y lit que lorsque quelqu’un dans le village tue un renard, il le vend aux notables (notaire, instit etc.. ) car la chaire est appréciée et recherchée…

    #4418426
    Alexandre_95
    • Postes : 32

    Bonjour,

    une société de chasse dans laquelle j’étais avait organiser un déterrage et, la partie de chasse ayant été passionnante et impressionnante, il fut décider à l’unanimité de « goûter » la prise afin de récupérer toutes les calories dépensées à creuser quelques mètres dans un sol qui lui aussi se défendait bien.

    La sagesse nous amena à désigner d’office notre cordon bleu: c’était le « Corse » qui s’y collait… à viande dure, viande dure et demi!!!

    La semaine suivante, ce dernier nous apporta une grande marmite que l’on plaça sur les braises au petit matin afin que ce soit chaud une fois la partie de chasse matinale écoulée.
    Pour une fois, personne n’était vraiment pressé d’arriver au cabanon pour le déjeuner… mais comme tout le monde avait promis (méfiez-vous de certaines gnoles!!!), tout le monde fut bien obligé d’essayer.

    La recette était une daube, le temps laissée à la marinade pour agir fut d’environ 2 jours. La sauce faisait penser à une sauce chasseur en un peu plus relevée.
    De l’avis général, ce fut très bon. La viande n’était pas d’une tendresse idéale mais le goût était intéressant. Certes notre cuisinier n’est pas un débutant.
    Mais comme par hasard, l’année suivante, l’équipe de déterrage ne fut plus inviter…
    @+

4 sujets de 21 à 24 (sur un total de 24)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

[Vidéo] Sauvetage d’une compagnie de sangliers coincée au fond d’un bassin...

Les bassins de rétention d'eau sont parfois de véritables pièges pour la faune qui s'y aventure. Les bords très glissants ne permettent pas toujours...