VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

L’impact de la chasse sur la nature.

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 21)
  • Auteur
    Messages
  • #4355248
    Anonymous
    • Postes : 15943

    J’aurais besoin s’il vous plait de vos avis sur l’impact de la chasse sur la nature.Il est important pour moi de connaitre le point de vue de chasseurs différent.Quels sont selon vous les risques?Quel est leur impact?
    D’avance merci

    #4401464
    Champagnol
    • Postes : 245

    Bonjour,
    Es-tu chasseur toi-même?
    Quand tu parles de nature, parles-tu des biotopes et/ou de la faune?
    Pour l’instant ta question est un peu floue pour que tu puisses avoir des réponses qui t’éclairent…

    A+

    #4401465
    michel66
    • Postes : 2178

    @caulliez wrote:

    J’aurais besoin s’il vous plait de vos avis sur l’impact de la chasse sur la nature.Il est important pour moi de connaitre le point de vue de chasseurs différent.Quels sont selon vous les risques?Quel est leur impact?
    D’avance merci

    bonjour invité :)

    pour ma part, il ne doit y avoir aucun impact de la chasse sur la nature et ceci autant pour le milieu que pour la faune et flore….

    pour cela il faut respecter !
    pas de detritus, respect des quotas instaurés, pas de destruction massive de la flore etc……

    malheureusement de nos jours l’homme moderne a un tres gros impact NEFASTE sur la nature et ceci sans chasser
    ( regarde autour de toi :wink: )

    amicalement
    michel

    #4401466
    candide
    • Postes : 8203

    Bonjour,

    Si la question n’est pas tendencieuse, si par nature en entend l’environnement où les chasseurs exercent et si on considère que la pauvre nature a bien des choses qui l’impactent d’une manière beaucoup plus significative que la chasse, moi j’aurais tendance à dire ceci:

    D’abord un certain soin de l’environnement, sentiers, bois, terrains entretenus pour conserver des biotopes viables et propres ( c’est à dire débarrassés de tous les détritus gentiment déposés par les promeneurs en tous genres ( pas tous, justes les sales).

    La surveillance, la gestion et le soin apporté au gibier sédentaire pour qu’il reste et se reproduise: nourriture, sel, préparations de territoires de reproduction, réserves, plans de chasse etc..

    La réintroduction ou le maintien d’espèces rares ou disparues ainsi que la régulation des prédateurs pour le maintien d’un équilibre naturellement plus possible ( cf la prolifération du gros gibier).

    Et enfin, et surtout, un profond respect de la nature et sa défense par une connaissance des biotopes et des animaux inexistants en moyenne chez les autres utilisateurs ( par exemple les promeneurs avec chiens errants qui nuisent bien plus a certaines nichées que les chasseurs, les massacreurs de champignons avec rateaux etc…)

    Mince, j’allais oublier le nerf de la guerre: une partie de l’argent de nos cotisations, taxes et impots divers destinés aux institutions s’occupants de la nature et qu’aucune autre communauté n’assure.

    Ceci est succint et il y aurait bien des choses à dire mais encore une fois, quel est le but de la question………….

    Amicalement

    #4401467
    cedric_g
    • Postes : 533

    Je pense que Candide a parfaitement résumé la situation.

    Toutefois, il convient de préciser que tout comme les promeneurs, si une grande majorité de chasseurs (à mon avis) sont très respectueux de la nature en général et de leur terrain de chasse en particulier, il existe comme dans toute communauté des brebis galeuses…

    De la même manière, l’impact sur l’environnement à long terme de l’utilisation du plomb dans les munitions commence sérieusement à se faire sentir dans certains milieux humides (canards atteints de saturnisme, etc…) ; il serait temps que la France s’aligne sur d’autres pays et opte définitivement pour des munitions non polluantes (ou « beaucoup moins polluantes », comme vous voulez !…)

    En tout cas, une chose est certaine pour ma part : les chasseurs sont BEAUCOUP MOINS néfastes pour la nature que les pêcheurs en terme de pollution par les détritus !

    Concernant l’impact sur les populations de gibier, je n’ai pas trop à me prononcer, si ce n’est ma répréhension relative à certaines pratiques. Je citerai l’un de mes mammifères préférés, le renard : accusé de tous les maux (destruction de portées, attaque de poulaillers, expansion des maladies et j’en passe) ce petit prédateur n’en demeure pas moins un excellent régulateur des petits rongeurs, et sans lui le milieu agricole aurait du soucis à se faire… Quant au petit gibier, ce n’est pas la quantité qu’il tue qui entraînera sa disparition, mais plus sûrement la disparition des haies et des bosquets dans nos campagnes* ! Pour finir, les poulaillers ça se protège, encore faut-il y mettre les moyens.

    * le milieu agricole COMMENCE seulement à prendre conscience de l’impact de la disparition des haies, et des aides commencent à affluer pour ceux qui « refaçonnent » le paysage rural tel qu’il était il y a 20 ans…

    #4401468
    candide
    • Postes : 8203

    Bonjour Cedric,

    Tout comme les chasseurs, il y a aussi surement des brebis galeuses chez les pecheurs mais je ne pense pas qu’ils soient plus néfastes que les chasseurs, ils ont a peu près les mêmes préoccupations je pense.

    Quand à la disparition des haies, le vrai milieu agricole s’est élevé contre depuis bien longtemps , ceux qui l’ont pronée, ce sont plutot nos bons technocrates et autres agronomes de salon avec la politique de remembrement débile des SAFER pour le sacro saint rendement à qui nous devons maintenant les friches, les pesticides et l’apauvrissement dramatiques de nos agriculteurs: tiens l’invité, à propos d’impact sur la nature, écris donc aux SAFER ou a leur siège, à Paris ( quel ironie) qui s’apelle la SCAFR ( société centrale d’aménagement foncier et rural); ils t’expliqueront surement avec serieux leur vision du paysage agricole des 20 prochaines années.
    Ils sont mêeme capables de t’expliquer pourquoi il faut remettre des haies!!

    Bien amicalement ( si tu es sincère)

    #4401469
    maurice
    • Postes : 1176

    Caulliez,
    Non que je veuillez botter en touche, mais parce qu’il convient de « planter le décor » il faut s’entendre ce ce qu’est la nature. Et sur ce point, je rejoins mon « ami » champagnol. Et en plus, en réfléchissant bien, moi j’ignore totalement ce qu’est la « nature ».
    La nature est-ce aujourd’hui le produit fini et « clean » qui s’offre aux yeux de Monsieur tout le monde, promeneur du dimanche?
    Est ce plutôt le résultat de luttes atroces où chacun lutte pour manger et ne pas être mangé, tableau que nos contemportains rejettent généralement parce qu’au …. sommet de la pyramide des prédateurs qu’ils sont et qu’ils veulent ignorer?
    Est ce une approche spinoziste et panthéiste, où nous sommes plus marionettes qu’acteurs?
    Est ce une approche rousseauiste et aujourd’hui quelque peu utopique?
    Ou encore une approche anthropocentriste?
    Ou encore une approche zoophile (au sens étymologique : ami des animaux; et non au sens péjoratif et hors propos que je n’emploierai bien sûr pas ici) également respectable, sous réserve de ne pas placer l’animal au centre de nos préoccupations au détriment de l’homme

    On peut poser encore mille questions avant de centrer le débat.
    Et de parler de l’élément physiologique, et alors, newton déjà nous apprend que nous ne sommes « équipés » que pour capter une mince fraction du spectre d’ondes électomagnétiques émise par une source de lumière que nos cônes traduisent en couleurs (lesquelles sont aussi un concept sémantique). De là à dire que nous ne voyons, d’une manière générale que ce que nous sommes capables intellectuellement ou physiologiquement de voir, il n’y a qu’un pas franchi par beaucoup.
    Et on en revient aux philosophes qui nous expliquent, entre les partisans de l’inné ou de l’acquis, de la matière et de l’essence, que finalement notre perception de la nature n’est jamais la même suivant …. notre culture ou l’individu.

    Et c’est même plus compliqué :
    la nature est-ce la forêt de Fontainebleau???? Peut-être, mais alors il s’agit d’un véritable artefact comparé à la forêt primitive
    Et il faut donc en revenir à cette nature …. naturelle. Mais comme elle ne l’est plus, il faut la … « renaturée ».
    Oui, mais ….. Avouons qu’au délà d’une vue idyllique, c’était en réalité une monstruosite.
    Alors, je préfère nos forêts d’aujourd’hui. Mais franchement, jardinées, modelées, amenagées par l’homme et pour l’homme, ce ne sont donc que des artefacts.
    Mince, alors!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Qu’est ce que je veux. De la nature ou du … renaturé?????, car en fait, je n’ai jamais connu que ça dans ma vie (du moins sous nos latitudes). Je sais plus. :D :D :D

    J’ai peut-être été un peu long. Mais tout cela pour dire qu’il faudrait s’entendre sur ce que nous comprenons par nature.
    J’ai voulu par mon propos donner un base à nos débats.
    Parce qu’aujourd’hui, tout le monde parle de nature, et en fait, personne ne parle de la même chose.
    (un joueur de golf me dit : »ce matin, je me suis régalé, toute la matinée dans la nature »; il a raison, mais aussi monstrueusement tord, car rien n’est plus anti-naturel qu’un golf; souvent il n’aimera que peu les chasseurs, mais fera appel en urgence à eux lorsque les sangliers du coin lui casseront son « jouet ». Donc l’impact du chasseur pour le joueur de golf sera différent selon qu’il y a du cochon dans le coin ou pas). Etc, etc…..

    Et partant, il faut s’entendre sur le place que nous accordons à l’homme et particulièrement à l’homme chasseur, et sur l’approche intellectuelle ou culturelle que nous avons de la … nature.
    A partir de là, nous pouvons effectivement parler de son impact négatif ou positif, mais il faut savoir d’abord quelle place on lui donne, de quoi nous parlons.

    Il faudrait donc nous dire dans quel cadre tu te places, afin que nous puissions argumenter. Parce que dans ta question tu ne parles finalement que de « risques ».
    Mais soyons réaliste : les chasseurs dont je suis :wink: -oui, oui, même si sur ce forum certains font semblants d’en douter :D :D :D mais quec que je ne défends pas toujours systématiquement sont du pipi de chat à côté des bull, des autoroutes, du béton. Pour autant faut-il supprimer toute activité humaine? Ce serait ridicule.
    Et la nature ne doit pas être un sanctuaire. Le chasseur y a sa place, le pêcheur aussi, mais il faut des repères.
    Voilà sinon une réponse, mais quelques pistes pour centrer le débat, sachant donc qu’en même qu’en fonction de tout cela la nature n’est en fait qu’un mouvement, un instantané, et qu’il nous appartient à tous de savoir ce qu’on veut en faire, avec … les chasseurs s’ils le méritent.
    Et ce que je veux dire c’est que toi, chasseur ou pas, tu as aussi sur cette nature, un impact tant négatif que positif, comme tout humain.
    Et je crois que ts ces éléments doivent être pris en compte dans un débat pour savoir d’abord de quoi on parle, ensuite de la place qu’on veut donner à chacun dans cette « nature ».
    Cordialement
    Maurice

    #4401470
    maurice
    • Postes : 1176

    Bonjour les modés.
    Si vous pouviez supprimer le message précédent qui est de moi sous « invité », car j’ai fait un grand ménage dans ma bécane cet apr-smidi et j’ai oublié de me connecter sur le site.
    En plus voulant rectifier mon précédent post, j’ai machinalement cité au lieu d’éditer (et pour cause, parce comme invité, je ne pouvais « éditer » le message de maurice)
    Avec mes remerciements
    Amicalement
    Maurice

    #4401471
    candide
    • Postes : 8203

    Bonjour Maurice,

    J’en ai marre de ressortir mon petit Robert ( je parle du dico!!), mes Largarde et Michard et l’universalis à chaque fosi que tu écris !!

    En fait tu as tout a fait raison, c’est quoi la nature aujourd’hui!!

    D’autre part, je suis surpris que la personne qui a posé la question ne se manifeste plus depuis qu’on répond?

    Amicalement

    – PS-Excuses moi pour mon pseudo, Candide, pour toi qui parle de Rousseau, j’espère que tu n’es pas faché.

    #4401472
    Anonymous
    • Postes : 15943

    Cher tous,
    Je crois que pour la plupart vous n’avez pas saisi ma question.
    Tout d’abord je suis chasseur,la chasse est une passion et ça depuis toujours.
    Aujourd’hui je fais un travail sur l’impact de la chasse sur la nature.
    quand je parle de nature j entends par là la faune et la flore(est ce assez clair?).Dans ce travail je parlerai de l’impact négative de le chasse sur la nature(saturnisme,puissance des armes,biochimie).Mais je n’hésiterais pas à défendre la chasse et l’impact positive des chasseurs.
    Je reformule ma question:
    Selon vous quels sont les impacts négatives et positives de la chasse sur la faune et la flore?
    Merci
    (Cher Maurice,ce n’est pas Rousseau qui a écrit « Candide », c’est Voltaire.)

10 sujets de 1 à 10 (sur un total de 21)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

[Vidéo] Une corneille essaie de voler la nourriture d’un chat qui...

Les corvidés sont des animaux particulièrement intelligents et il n'est pas rare de voir des individus domestiqués apprendre quelques tours. Dans cette vidéo, on peut...