VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Non à l’interdiction de la chasse le dimanche. Oui à la forê

Ce sujet a 39 réponses, 18 participants et a été mis à jour par  SCHNUTZ, 29 novembre 2017 à 12 h 23 min.

10 sujets de 31 à 40 (sur un total de 40)
  • Auteur
    Messages
  • #5380334

    Duche
    • Postes : 40

    Petit rappel sur l’usage des chemins….
    [url]https://sites.google.com/site/cheminruralchemindexploitation/[/url]
    et aussi
    [url]https://www.ffe.com/content/download/25457/377896/version/1/file/Guide+pratique+et+juridique+des+itin%C3%A9raires+%C3%A9questres+2015.pdf[/url]

    Extrait :
    A – Les voies communales
    Les voies communales sont toutes les voies qui font partie du domaine public
    routier communal : ainsi, elles sont le plus souvent goudronnées. Elles sont
    ouvertes à la circulation générale ou bien, dans le cas contraire, elles doivent
    être au moins affectées à l’usage public (selon la jurisprudence du Conseil
    d’Etat). Elles sont incessibles et immuables sauf déclassement par délibération
    du conseil municipal prise après l’enquête publique.

    B – Les chemins ruraux
    Ce sont les voies publiques appartenant au domaine privé de la commune
    (art. L.161-1 du Code rural) et situées en zone rurale. Ils sont donc affectés à
    la circulation du public.
    Contrairement aux voies communales, ils sont aliénables et peuvent être vendus
    par la Commune aux riverains sur décision du Conseil Municipal, ou
    peuvent être acquis gratuitement par prescription de trente ans lorsque les
    riverains prouvent qu’ils se sont chargés de l’entretien du chemin et/ou la
    possession.
    [b]En pratique, personne ne peut empêcher le passage à un cavalier sur un
    chemin rural ; dans le cas où un litige s’élèverait un recours est possible. [/b]

    Et je rappelle qu’autour de chez moi, ce sont des forêts communales.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 ans et 5 mois par  Duche.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 ans et 5 mois par  Duche.
    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 ans et 5 mois par  Duche.
    #5380339

    Duche
    • Postes : 40

    Merci pour les informations sur les frais pour les droits de chasse :D

    #5380340

    SCHNUTZ
    • Postes : 2804

    Personne ne t’interdit l’accès, les panneaux sont là pour t’avertir du danger. Il t’appartient de prendre le risque, lorsqu’une battue se déroule le long d’une route, la circulation n’est pas interdite, il y a des panneaux de danger il faut ralentir c’est tout. Si tu rentres dans la forêt et que les chiens ou les coups de feu affolent ton cheval les chasseurs ne seront pas responsables de ton inconscience et cependant ils souscrivent une assurance responsabilité chasse et organisateur de battue qui garantissent le risque.

    #5380343

    Duche
    • Postes : 40

    Ah ben oui, c’est sûr, c’est bien pour ça que je respecte les panneaux et que je consulte les dates de battue avant de sortir. Et c’est pour ça aussi que j’ai du me contenter de seulement 4.5km de balade hier et de ne m’être gelé les fesses que 35 minutes quand d’autres ont eu ce plaisir-là toute la journée.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 ans et 5 mois par  Duche.
    #5380397

    sim09
    • Postes : 3306

    C’est un peu le principe de la location.

    Quand tu loues un appartement, une salle des fêtes, c’est logique que son utilisation te revienne. Pour la location d’un bois c’est pareil. Je ne vois vraiment pas ou tu veux en venir ?

    Faudrait-il aussi interdire aux voitures et motos de circuler un jour par semaine pour que tu puisse te promener avec ton cheval, sous prétexte que la route est communale ou départementale ?

    Personne ne t’empêche de circuler sur les chemins communaux, une fois de plus. Maintenant si tu y trouves des contraintes, c’est ton problème, c’est pas aux autres de s’adapter à ton problème.

    Le dimanche je rencontre des promeneurs, des vttistes, des motards. Je les annonce à mes voisins, on décharge nos armes et on les laisse passer, comme le gibier qui parfois profite de cette aubaine. Il ne me viendrais pas à l’idée de leur imposer des contraintes dans leur loisir sous prétexte que leur passage de quelques instants pourrait me gêner.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 3 ans et 5 mois par  sim09.
    #5380479

    CHIQUEUSE
    • Postes : 20

    C’EST TOUJOURS LA MEME HISTOIRE, LES CHASSEURS SONT ET RESTERONT TOUJOURS LES VILAINS PETITS CANARDS. NOUS SOMMES TOUS DE GROS EGOISTES, SANS VALEUR, SANS SCRUPULE, SANS COEUR BREF DES DEBILES MENTAUX. PAR CONTRE, QUAND IL Y A TROP DE SANGLIERS ET QUE CELA TOUCHE LA PROPRIETE DE MR ET MME ALORS LA ON FAIT APPEL A NOUS COMME PAR HASARD. PERSONNE NE METTRA LA MAIN A LA POCHE POUR PAYER UN LIEUTENANT DE LOUVETERIE POUR VOUS EN DEBARASSER. C’EST BIZARRE QUAND MEME; POUR MANGER LE GIBIER LA AUSSI C’EST PAREIL PERSONNE NE SE PLAINT.PUISQUE NOUS Y SOMMES, POURQUOI ON NE PARLERAI PAS AUSSI DES RANDONNEURS, DES VETETISTES, ET DES MOTARDS ILS SONT EUX AUSSI DANS LES FORETS, D’OU VIENNENT LES PAPIERS ET LES BOUTEILLES PAR TERRE, LE BRUIT DES MOTOS. LA AUSSI C’EST DE LA FAUTE DES CHASSEURS ???? A UN MOMENT DONNE, IL FAUT FAIRE LA PART DES CHOSES
    ELLE COMMENCE VRAIMENT A ETRE UN PEU TROP LONGUE CETTE HISTOIRE …..

    #5380529

    Duche
    • Postes : 40

    C’est rigolo, quand même, que vous parliez tout le temps de propriété. A croire que vous vivez toujours au Moyen Age où les seigneurs ont leur chasse. Chez nous, rares sont les « propriétés », tout est communal. Mais bon, apparemment, il y a des sourds ici.
    En tout cas, je constate une chose : certains parmi vous ne sont pas très tolérants et ouverts à la discussion. C’est sûr que si chacun continue de voir midi à sa porte en bon égoîste… et que partant du principe que vous êtes chez vous partout, forcément…. Je suis venue ici pour trouver des infos, pour comprendre et j’ai trouvé des posts intéressants. Si je me mets de temps en temps à votre place, essayez aussi de vous mettre de temps en temps à la place des autres.
    Chiqueuse, vous mélangez tout. Des chasseurs qui polluent, il y en a aussi (et qui défoncent les chemins). Des cons, il y en a partout, dans toutes les catégories. Bref, chasseur et tolérance, apparemment.. deux choses qui ont du mal à aller ensemble pour certains.

    #5380535

    SCHNUTZ
    • Postes : 2804

    Salut Duche, heureusement que tu précises « chasseur et tolérance » pour certains. La tolérance de devrait pas être l’habitude, on peut tolérer certaines choses, mais celles-ci renouvelées ça devient abuser et ça ce n’est pas tolérable. Chez toi, la propriété est rare, tout est communal pour la forêt peut être mais les terres, elles appartiennent bien à des propriétaires. Dimanche, je n’ai pas tiré un sanglier qui sortait du bois parce que des promeneurs étaient sur un chemin communal, je n’ai pas râlé, ils ont le droit de se promener même s’il n’y avait pas de risque, j’ai préféré m’abstenir plutôt que de les effrayer. Combien de fois des cavaliers viennent, surgissant de nulle part, et pourtant ce sont les filles et fils des paysans locaux qui connaissent nos habitudes de chasse et qui ne desserrent pas les dents lorsque l’on s’écarte pour les laisser passer. Alors là oui on peut discuter du savoir être et du savoir vivre, de l’éducation de la politesse et du respect d’autrui et de la propriété.

    #5380538

    Duche
    • Postes : 40

    Mais là, je ne comprends pas Schnutz : ok, le chemin est communal, on a le droit de l’emprunter. Mais si vous mettez des panneaux chasse en cours, logiquement, on ne va quand même pas aller se suicider ? ou apparemment si ? Je ne suis pas sortie bien loin dimanche dernier parce qu’il y avait les panneaux, je ne suis pas allée au-delà des panneaux, en plus on entendait clairement tirer.

    D’habitude, chez nous, ils ne chassent pas tous en même temps. S’il y a battue d’un côté, il n’y a rien de l’autre, donc je vais me promener à l’opposé. Mais là, ils avaient des battues partout la même journée ce qui fait que le seul endroit où l’on ne risquait pas de déranger la chasse restait la route, la piste cyclable et une partie de champs cultivés avec deux chemins que l’on peut emprunter. C’est tout. Ah oui, je reste toujours sur les chemins. ;)

    #5380539

    SCHNUTZ
    • Postes : 2804

    Les panneaux indiquent qu’une chasse est en cours, le chasseur est responsable de son tir alors oui on peut emprunter un chemin où il est indiqué chasse, oui on prend des risque en y allant, mais non le chasseur ne vous barre pas la route c’est le bon sens et votre sécurité qui doivent primer.
    Je parlais plus avant d’arrêtés municipaux qui étaient bafoués, là, la voie était interdite.

10 sujets de 31 à 40 (sur un total de 40)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

[Vidéo] Le nouveau Krieghoff K-20 se dévoile en vidéo

Pour les amateurs d'armes fines, Krieghoff est certainement une des marques qui se positionne parmi les plus célèbres. Depuis la commercialisation du Krieghoff K-80, la...