Actualité de la Chasse Armes et équipements Interdiction totale du plomb : un chasseur sur quatre en Europe pourrait...

Selon une étude menée par la FACE (la Fédération Européenne pour la chasse et la conservation), l’interdiction totale du plomb dans les munitions utilisées à la chasse de manière trop brutale par l’UE pourrait avoir un impact socio-économique terrible sur l’activité.

Plusieurs fois, le rapport de l’ECHA (Agence européenne des produits chimiques) était décrié pour avoir largement sous-estimé les pertes économiques causées par une telle interdiction. Rien qu’au niveau de la chasse en Europe, le remplacement par les chasseurs des armes non compatibles aux munitions de substitutions représenterait 14,5 milliards d’euros, ce qui donnerait un sacré coup de frein au secteur. Forcément, le fait que tout le monde ne pourrait pas suivre ces changements générerait une perte sèche de 5,7 milliards d’euros pour l’Union Européenne. Le secteur étudié n’est que celui de la chasse, on imagine qu’avec le tir sportif ces chiffres s’envoleraient bien plus haut.

Au-delà de l’aspect économique, l’impact social sera lui aussi terrible puisque l’étude menée par la FACE a récolté les réponses de 18.000 chasseurs à travers toute l’Europe et les résultats font froid dans le dos. Avec une interdiction brutale de l’utilisation du plomb dans les munitions de chasse, c’est près de 1 chasseur européen sur quatre qui annonce qu’il arrêtera totalement de chasser et 30% des autres disent qu’ils réduiront fortement leur activité.



En ce qui concerne l’emploi, une telle décision de la part de Bruxelles pourrait aussi avoir des conséquences très négatives si l’activité liée aux armes de chasse et de tir sportif devait régresser. En Europe, ces deux secteurs d’activité représentent environ 40 milliards d’euros et emploient plus de 600.000 personnes qui pourraient se retrouver potentiellement au chômage.

En dehors des chiffres, l’inquiétude du côté des chasseurs et des tireurs se situe surtout au niveau du délai d’application de l’interdiction du plomb et au niveau de l’utilisation des armes éprouvées pour les munitions sans plomb. Si dans la majorité des cas la mesure est acceptée par tous si elle est appliquée dans un délai correct qui permettrait à tout le monde de se mettre aux normes, nombreux sont ceux qui se posent des questions sur la sécurité d’utilisation des nouvelles armes ou des nouvelles munitions. Certaines munitions sont adaptées pour certaines armes et d’autres pas, il faut vérifier la pression supportée par l’arme, celle développée par la cartouche, etc. Sans la création d’une formation précise à l’utilisation des munitions sans plomb, les accidents pourraient se multiplier, ce qui n’est pas imaginable pour les chasseurs européens.

Sources : Actualité de la Face et cette publication de l’ESSF.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

10 Commentaires

  1. Ont peut comprendre que l’utilisation du plomb soit réglementée mais pas au moyen d’une interdiction uniforme
    Une réduction de l’utilisation du plomb serait plus compréhensible et techniquement plus réalisable

    • Oui c’est certain , ils envisagent même de sortir une loi qui va nous imposer de ramasser les plombs après le tir et de les compter s’il vous plait , c’est fou ça . Hé oui , c’est à BRUXELLE .

  2. J’ai du mal a comprendre ce resultat, les projectiles monolithiques pour carabines presentent des expensions beaucoup plus regulieres et moins versatiles que les munitions plombs, concernant les cartouches de fusils lisse il y a beaucoup de solutions pour ceux qui ne peuvent utiliser l’acier, bien sur les plus chere aux tungstene sont les plus efficaces et les fameux coups en longueur feront parti du passe (sauf tungstene) mais il y a bien des alternatives alors comment interpreter ce resultat?

    • petit scrabé c est très simple a comprendre . on vous propose de partir en vacances a 1000kms de votre domicile en roulant a 50 kms heure . ou alors a 130 kms heure si vous pouvez vous payer une ferrari . que faites vous?

  3. Chouette les sels de cuivre vont donc être interdits en agriculture biologique

    petit scarabee, l’acier blesse énormément même à 25/30 m (encore un combattant et une bécassine perdus ce week end) et c’est encore pire au posé, seules les munitions en cuivre métallique possèdent des caractéristiques d’impact voisines du plomb jusqu’à 45m, y compris sur des colverts, chipeaux et même oies sauvages au vol (30m maxi), par contre elles sont prohibitives, en particulier en magnum.

    • Ok pour l’acier, je pensais que les munitions cuivre n’avaient pas eu un grand succès (le cuivre n’est pas vraiment non plus un métal anodin et le gain densitaire par rapport à l’acier n’est pas énorme comparé à l’augmentation du prix) et j’imagine que le prix du tungstène à limité les ventes.

  4. Je ne comprend pas cette remise en question.
    L’Europe ou la France devient invivable avec des nouvelles lois chaque années.
    Nous on doit se priver de notre loisir pendant que le monde continue …
    Jusqu’à quand allons nous rien dire…

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici