Actualité de la Chasse Chasse à l'étranger Un chasseur meurt assassiné, les écologistes jubilent

Un média Sud-Africain rapportait en ce début de mois la mort tragique d’un homme de 55 ans, retrouvé dans son véhicule qui aurait surchauffé à proximité de Mokopane dans la province de Limpopo.

L’homme a été tué par balle à bout portant selon les autorités. Des témoins auraient aperçu un véhicule se coller à celui de la victime avant de le tuer de sang froid et de voir deux personnes voler un objet dans sa voiture.

Il s’avère que la victime est Riaan Naude, un chasseur très connu pour ses nombreux trophées obtenus sur le continent Africain ainsi que pour être un organisateur de voyages de chasse.



Lorsque la nouvelle a été partagée sur le compte d’un homme se revendiquant être un fervent écologiste, de nombreux médias de la sphère écolo/animaliste, notamment hispanophones, ont repris l’information, justifiant presque que l’homme soit victime d’un assassinat parce qu’il était chasseur.

Dans les faits, les autorités Sud-Africaines ne laissent aucune pistes de côté car si au premier abord, le crime semblait être crapuleux avec le vol d’une arme du chasseur, deux autres armes et toutes les autres affaires de la victime sont restées dans la voitures alors qu’elles auraient pu être aussi emportées par les deux assassins.

Tandis que l’enquête suit son cours, de nombreux internautes qui se disent animalistes s’en prennent à la victime, la mettant en scène à la place du gibier tué sur l’une de ses photos ou affirmant que son assassinat n’est qu’un juste retour des choses parce qu’il était chasseur.

Il semble donc que l’idéologie animaliste extrémiste n’est pas présente qu’en France mais se diffuse dans d’autres pays ou l’on peut voir que certains s’amusent de l’assassinat d’un être humain.



Source.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

4 Commentaires

  1. Comment pouvez-vous assimiler des animalistes extrémistes et des gens qui en effet se réjouissent que ce triste individu ait été assassiné ? On ne peut se réjouir d’un assassinat mais il y a tout de même des gens qui manquent moins que d’autres. Pour ma part je ne me risquerais pas à assimiler les chasseurs qui pratiquent en France et participent à une certaine régulation avec un organisateur de safari qui abat des girafes, des lions et nombres d’animaux en voie d’extinction. Reconnaissez que ce type d’individu ne sert pas la cause des chasseurs…

    • D’accord avec le commentaire de Raphaël. Je pratiquerai et défendrais toujours la chasse (et la pêche) comme nous la pratiquons depuis des milliers d’années, et comme la pratiquent la plupart d’entre nous, à des fins alimentaires et de façon responsable. Au risque de passer pour un écolo animaliste, je n’ai aucune forme de respect et que du mépris pour ce genre de « chasseurs » de trophées, dont le seul but est de prendre du plaisir (et un bon paquet de dollars au passage pour les organisateurs) à tuer un lion ou un éléphant, pour combler leur déficit de testostérone et/ou leur dysfonctionnement érectile.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici