Actualité de la Chasse Chasse à l'étranger Un référendum sur la chasse des oiseaux migrateurs à Malte



Ce week-end, les électeurs maltais devaient se rendre aux urnes afin de se prononcer sur une question primordiale pour l’avenir de la chasse de printemps sur la petite île qui compte tout de même 14 000 chasseurs.

 

Condamné en 2009 par la Cour Européenne de Justice pour avoir maintenu la courte période de chasse au printemps, Malte a bénéficier d’une dérogation permettant à ces chasseurs de pratiquer leur passion durant une courte période lors de la migration de retour des tourterelles et cailles. Interdite par une directive européenne (la même qui nous empêche, nous chasseurs Français, de chasser les oies en Février), la chasse des oiseaux migrateurs durant leur migration de retour vers leurs zones de nidification reste pourtant tolérée à Malte, une infamie pour les associations dites de « protection de la nature » locales qui ont récoltés, par le biais de pétitions, pas moins de 34 000 signatures afin d’obtenir un référendum sur ce sujet.

 C’était donc ce Samedi que les maltais étaient appelés à se rendre aux urnes pour se prononcer sur la question « Acceptez-vous que les dispositions qui permettent une dérogation à la chasse au printemps à la tourterelle et à la caille (loi 504.94) restent en vigueur ? ». Les résultats ont été révélés ce dimanche, les maltais se sont exprimés en faveur de la chasse au printemps (126 434 voix pour – 124 214 voix contre). Les chasseurs insulaires pourront donc continuer de chasser la tourterelle et la caille du 14 au 30 avril prochains. Ils seront cependant soumis au strict respect de quotas fixés à 5 000 prélèvements pour la caille et 11 000 pour la tourterelle.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici