Actualité de la Chasse Chasse en France Consultations publiques sur la Barge à queue noire, le Courlis cendré et...

Depuis le 7 juin dernier, des consultations publiques ont été mises en place par le ministère de la transition écologique au sujet des chasses traditionnelles dans le département des Ardennes et en Nouvelle-Aquitaine. Deux autres consultations publiques sont également en cours au sujet de la chasse de la Barge à queue noire et du Courlis cendré en France métropolitaine cette fois.

  • Le projet de l’arrêté ministériel au sujet de la Barge à queue noire est de suspendre sa chasse jusqu’au 30 juillet 2022 sur le territoire métropolitain.

Lien de la consultation publique sur la Barge à queue noire.

  • Le projet de l’arrêté ministériel au sujet du Courlis cendré est de suspendre sa chasse jusqu’au 30 juillet 2022 sur le territoire métropolitain.

Lien de la consultation publique sur le Courlis cendré.

  • La consultation publique concerne les plafonds de prélèvements de Grives et Merles noirs, de Vanneaux huppés et de Pluviers dorés à l’aide de tenderies et filets, moyens de chasse traditionnelle, dans le département des Ardennes.


Lien de la consultation publique au sujet des chasses traditionnelles dans le département des Ardennes.

  • La consultation publique concerne les plafonds de prélèvement de l’Alouette des champs à l’aide de moyens de chasse traditionnelle (pantes et matoles) dans quatre départements : Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques.

Lien de la consultation publique au sujet des chasses traditionnelles dans les départements concernés de la Nouvelle-Aquitaine.

Les consultations publiques se termineront le 28 juin.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

2 Commentaires

  1. Et voilà après la chasse à la glu d autres suppressions arrivent. Le but réellement de ses personnes plus de chasse en France. Bougeons enfin et ne votez pas pour ceux qui se disent ecolos qu ils restent dans leurs grandes villes les ruraux n ont pas besoin de vous. Nous voyons les résultats quant vous achetez des biens à la campagne les chants du coq, les batraciens, les fermiers vous ne supportez pas, après ce sera quoi, le cri des ânes, des moutons, des vaches, des faisans, des sangliers, des cerfs, l odeur du fumier et pour finir le bruit des tracteurs

  2.  » les consultations publiques  » des référendums qui disent pas leurs noms …! Pompili continue …nous verrons si après la défaite des régionales tu saura encore là…?

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici