Actualité de la Chasse Chasse en France Elisabeth Borne cheffe du gouvernement, faut-il s’attendre à des heures sombres pour...

Hier en fin de journée, Jean Castex démissionnait de son poste de premier ministre avant qu’Emmanuel Macron ne nomme Elisabeth Borne pour lui succéder. Il est bon de voir que la parité atteigne les plus hautes sphères de l’État mais ce choix précis n’est pas ce que l’on peut appeler une bonne nouvelle pour la chasse Française.

Elisabeth Borne est passée par plusieurs ministères avant sa nomination au poste de premier ministre dont le ministère de la Transition Écologique. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les chasseurs n’ont pas gardé un très bon souvenir de ce passage.

L’une des affaires qui aura définitivement mis le feu aux poudres entre Elisabeth Borne et les chasseurs est l’intervention d’un « naturaliste » qui avait selon lui découvert un renard mort sur sa voiture. Ce dernier affirmait être menacé par les chasseurs pour ses activités anti-chasse et que cette découverte était la continuité de ces menaces mais ces allégations n’ont jamais été prouvées.



Pourtant, Elisabeth Borne et sa secrétaire d’État de l’époque, Brune Poirson, se sont très vite posées en soutien de cet anti-chasse, ce qui leur avait d’ailleurs valu une réponse de Willy Schraen au vitriol :

« Vous n’aimez pas la chasse madame la ministre, et encore moins les chasseurs, je respecte votre idéologie, mais je me dois de vous rappeler que vous êtes censée incarner les valeurs de la démocratie et de la république. Votre mission n’est pas de mettre de l’huile sur le feu, en essayant de monter les gens les uns contre les autres, mais au contraire de trouver des solutions pour mettre un terme à la violence gratuite que subissent aujourd’hui les ruraux et leurs familles. »

Le Président de la FNC n’avait pas mâché ses mots d’autant que ce dernier n’avait reçu aucun soutien de la ministre, à laquelle les chasseurs étaient pourtant rattachés, lorsqu’il avait reçu des menaces d’écologistes extrémistes et qu’il avait du vivre avec sa famille sous protection policière.

Aujourd’hui, certaines association animalistes se félicitent de la nomination d’Elisabeth Borne comme première ministre, il faudra tout de même attendre quelques mois pour voir si cette dernière fera des choix pragmatiques en ce qui concerne l’écologie et la biodiversité ou si les postures vont se maintenir malgré les promesses d’Emmanuel Macron aux chasseurs durant la campagne présidentielle.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

10 Commentaires

  1. magnifique anticipation de willy schraen qui a fait voter macron : celui ci vient de nommer premier ministre une personnalité que schraen lui mème définit comme n aimant pas la chasse.

    ce qui va lui permettre de faire ce qu il fait le mieux : permettre la mise en place d un gouvernement peuplé d anti chasse et faire en disant qu il va tout faire pour la défendre , de grandes proclamations .
    pour résumer : je fais couper l eau et quand il y a le feu je crie très fort : ouvrez le robinet…

  2. On va donc avoir un premier ministre très écolo et manifestement contre la chasse.
    A ce propos qui disait voter pour MacRon, le meilleur pour défendre la chasse?
    Naïveté ou stratégie personnelle,?

    • PF78 poser la question c est déja y répondre….

      tous les chasseurs doivent maintenant tout faire pour que schraen n occupe plus de fonctions a la fédération.
      il représente le cheval de troie de l européisme si néfaste a notre passion

    • Je pense que les chasseurs et le monde rural en général devra descendre dans la rue, malheureusement seul moyen pour se faire entendre.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici