Actualité de la Chasse Chasse en France Pyrénées-Orientales : quand les chasseurs s’engagent à ne plus tirer de plomb...

Dans le département des Pyrénées-Orientales, l’AICA de Ria-Nohèdes a pris des engagements pour supprimer le plomb des munitions utilisées par les chasseurs de l’association en 3 ans à partir de 2021.

La mesure est appelée à se généraliser sous la pression de l’Europe et les fabricants de munitions s’orientent de plus en plus vers des cartouches plus propres qu’il s’agisse de la bourre ou de la matière qui constitue la grenaille.

L’arrêt du plomb est inévitable aux yeux de l’Europe qui pose déjà les jalons de son interdiction dans les années à venir car il peut comporter des risques dans certaines zones géographiques où des animaux y sont plus exposés que d’autres.

C’était le cas d’un aigle royal qui est mort, en février dernier, après avoir été pris dans des lignes haute tension. Ce dernier a été autopsié et si la cause de la mort est bel et bien l’électrocution, les analyses ont permis de découvrir un taux élevé de plomb dans le sang du rapace.

Les chasseurs de l’association ont déjà participé à plusieurs actions pour éviter au maximum que des rapaces et d’autres oiseaux ne se prennent dans les câbles électriques comme le souligne Philippe Roques, administrateur de la fédération des Pyrénées-Orientales :

« le gros travail déjà mis en place par les chasseurs concernant le balisage des lignes électriques et autres câbles susceptibles de blesser les oiseaux en montagne. Il est indispensable d’agir sur les lignes électriques autour de Nohèdes. »

Mais ce n’est pas suffisant pour cette association, étant très à l’écoute des conclusions vétérinaires et des études menées sur le terrain depuis plusieurs années, qui a décidé de prendre le problème à bras le corps.

Si les munitions de substitution sont déjà utilisées dans les zones humides, l’AICA de Ria-Nohèdes à décidé de ne pas attendre qu’une loi impose de ne plus tirer de plomb pour prendre les choses en main. L’objectif pris en 2021 était alors de supprimer progressivement l’utilisation du plomb sur le territoire à raison de 30% à 40% des chasseurs par ans.

Le conservateur de la réserve de Nohèdes s’est félicité de la motivation des chasseurs à vouloir évoluer vers les munitions de substitutions suite à la découverte de l’aigle royal : « L’engagement de l’AICA est à souligner, en effet suite à la mort de ce jeune aigle, les responsables de la structure se sont engagés à aller plus rapidement vers l’utilisation de munitions sans plomb dès le mois de septembre 2022 (soit un taux proche de 100% des chasseurs). »

Comme souvent, les chasseurs n’attendent pas que la législation évolue pour mettre en place des projets qui peuvent être bénéfiques pour la biodiversité même si cela veut dire faire évoluer les usages et le matériel.

Source.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

10 Commentaires

  1. Un jour j’ai posé une question au chasseur français et sur la revue nationale de la chasse. Elle était simple, la voici:
    Chasseur de gibier d’eau aux appelants, pourquoi ceux ci ne trouvent pas le saturnisme alors qu’ils évoluent en permanence sur la même mare, alors que les oiseaux sauvage ne font que se poser pour être tirer? Je n’ai jamais eu de réponse, tout est politique et histoire d’argent, changement d’arme, munitions non efficace, beaucoup de perte, rien ne vaut le plomb.

  2. Que de bêtise de boboisme zinc bismuth tungstène que des bons produits inoffensif …balistique médiocre coût supérieur …nouvelle arme …disparition de minimum 40% des vieux chasseurs Félicitations oui superbe

  3. Pour savoir d’où vient le mal il faut savoir à qui il profite !!!
    Encore une contrainte qui fera plus de mal que de bien et qui devrait se limiter à certaines conditions de tir sans être généralisée . Pour la grenaille d’acier je ne suis pas certain que la sécurité va s’améliorer et pour le reste c’est la mort de la chasse populaire .
    Ce qui est étonnant c’est qu’une partie de nos responsables cynégétique semblent être favorable a cette mesure . Je pense que la pression de l’Europe escrogiste politique est à son apogée

  4. Je suis entièrement d’accord avec vous. L’arrêt du plomb c’est la fin de la chasse populaire. Certains chasseurs ont déjà des difficultés pour boucler leur budget, ils ne sont pas en capacité d’investir dans un nouvel équipement.
    A travers cette mesure, c’est bien la chasse qu’on cherche à abolir.

    • Je suis d’accord avec vos commentaires .
      On ne parle pas du nombre d’oiseaux touchés par ces munitions de substitution qui blessent beaucoup. Tout ça pour un aigle synonyme de destruction de gibiers ,c’est souvent les rapaces impliqués dans un taux de plomb élevé. Je ne pleure pas pour un aigle mort avant tout électrocuté.
      Les norvégiens sont passés à des munitions de substitution il y a une quinzaine d’année,ils viennent de voter une nouvelle loi pour revenir aux plombs

      Chercher l’erreur et ne faisons pas confiance à toutes ces associations qui gèrent l’espace nature derrière un micros et assis sur leur certitudes nouvelles dans un bon fauteuil

      Bien à vous

  5. N importe quoi et les chasseurs qui leurs a demandé un avis encore une bande d uluberlu qui se plaindront de la diminution de leurs nombre et bien sûr du prix très onéreux des munitions

  6. Si il y a pas l’équivalent du plomb en rapport
    qualité prix et performance avec une autre matière de substitution…je ne changerais pas les fusils ni carabines qui ont une valeurs sentimentale ! J’arrête de chasser !

  7. Oh là là! ce sont des bons élèves qui ont les moyens car les cartouches de substitution sont plus onéreuses.
    Cela valait-il le coup pour la mort d’un aigle en sachant qu’il fait parti des destructeurs de gibier.
    Ce sont les écolos qui vont être contents pourtant leurs éoliennes font beaucoup plus de dégâts sur les oiseaux et dérangent la faune sauvage.
    Pauvre France

  8. excuser moi …mais les anciens qui ne pourront ou ne voudrons se séparer de leurs fusils « non « homologué pour l’acier …vous ferez quoi pour eux ….. ….en faisant cela vous allez dans le sens d’une minorité d’anti chasse ,qui veut simplement l’arrêt de la chasse ,car en faisant cela aussi ,vous orientez les gens vers une chasse élitiste …ou les gens qui auront les moyens pourront continuer à chasser ,et les autres arrêterons !!

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici