Actualité de la Chasse Grand gibier 2 millions de dégâts de grand gibier dans les Vosges

Le département des Vosges vient de voir le chiffre des dégâts de grand gibier 2018-2019 tomber et la somme est vertigineuse !



En effet, c’est du jamais vu dans ce département de l’Est puisque la somme avoisine les 2 millions d’euros ! Le montant des dégâts indemnisés aux exploitants agricoles pour 2018/2019 s’élève à 1 932 000 € précisément pour 1 872 dossiers enregistrés contre 880 900 € pour 1 047 dossiers la saison passée, soit une hausse de 220%. Avec 97% des dégâts mettant en cause le sanglier, on peut vraiment dire que la bête noir du département est … la bête noire !

Quand à ceux de l’année en cours, la FDC des Vosges les estiment déjà à la même hauteur notamment dans les cultures d’automnes et de sortie d’hiver ainsi que dans les semis de printemps… Un situation critique qui peut mettre en péril une fédération et tendre encore plus les relations avec le monde agricole vosgien.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

8 Commentaires

  1. arrêtez avec vos bagues grand gibiers hors de prix, arrêtez aussi d’épargner les femelles, ne plus mettre de limite de poids sur le sanglier. plus de pression de chasse, certaines ACCA n’on pas les moyens de financer les bracelets grand gibiers alors que leurs secteurs sont soumis à de nombreux dégâts (Sangliers ou cervidés). Sur mon département qui subit aussi énormément de dégâts de sangliers, pas de bagues, mais un timbre grand gibiers à 60euros et vous prélevez autant de sangliers que vous le voulez et sans limite de poids (sauf marcassins) et la population de sanglier se porte très bien. Le pognon va tuer notre chasse !!!!!!!

    • Bonjour, je suis complètement d’accord avec Christian les restrictions sont inutiles pour autant que l’on respecte une certaine étique de chasse. En Belgique nous sommes malheureusement aussi soumis à ce genre de restricition malgré des prix parfois exorbitants.

    • c est ben vrais ça ,,sans compter le tarif des actions dans des lots giboyeux ,2000 ,2500 ,3000 euros , comment voulez vous avoir des jeunes chasseurs , qui ont les crédit de la maison sur le dos ,c est pas possible .
      L O N F qui met les lots en ré adjudication au plus offrant , les propriétaires de lots privés qui calque leur lot de chasse sur les tarifs ONF , etc etc etc etc les bracelets cervidés NON RECONDUCTIBLES sur l année d après pour les bagues non utilisées ???????.

  2. Entièrement d’accord avec toi! Ils ont qu’à faire payer les dégâts territoire par territoire. Des consignes de tir incompréhensibles quand on voit le montant de la facture. Une honte!!!
    Et certains osent appelés cela de la gestion!!!
    Pour faire monter le prix de l’action, certains responsables de chasse sont près à tout. Que font nos responsables nationaux pour mettre fin à cette mascarade.

  3. Je suis entièrement d’accord avec Christian.Gros dégâts,indemnisations de plus en plus lourdes,population de sangliers en constante augmentation, il faut employer les grands moyens.Il faut tirer à tout sanglier se présentant sans distinction tout en recensant ces effets sur la baisse de la population sans pour autant faire n’importe quoi.Cela s’appelle de la gestion d’une espèce animale devenue prédatrice et non de la gestion financière.Il ne faut pas que les indemnisations attribuées aux agriculteurs ainsi que la vente de bagues deviennent des revenus.L’argent distribué n’est pas la solution,mais plutôt un poison pour la chasse qui est notre passion.Pour conclure, chassons, prélevons et gérons !!!!

  4. il y a un autre problème sur le nord-est, il n’y a plus de régularisation le long de la frontière des Ardennes et la peste porcine va s’étendre avec ses conséquences dramatiques pour la faune sauvage et l’élevage.Rendez-vous en fin de printemps.

    • Ok a partir du moment ou l etat decide de fermer la chasse aux gros gibiers du moi de mars ils doit prendre les indemnitees de degat a sa charge et pas aux chasseurs de payer quant on voie le prix des sereales payer aux agriculteur ils ya un fosse enorme ou est l arnaque .

  5. Et cette année , je ne voudrais pas être un oiseau de mauvais augure, on va droit à la super catastrophe avec ce confinement sans réalisme ,plus d agrainage en foret, c est certes louable, mais les sangliers iront chercher à manger en dehors des massifs. De plus , météo très clémente , calme extrême, c est une des clés de la réussite , mais pour les sangliers pas pour les chasseurs et encore moins pour les agriculteurs et donc par extension , nous , consommateurs. Donc augmentation sans précédent des dégâts, donc des indemnisations, et dans la foulée disparition de chasseurs ,donc cotisants , qui vont s’abstenir de permis car ils n auront plus les moyens financiers . Alors qu attendent nos fédérations pour faire le siège des préfets pour qu ils réagissent à l image de certains départements . Certaines fédérations sont carrément aux abonnés absents , pas un message de communication sur leur site. Si !un message concernant leur réélection alors là ,oui . Donc camarades chasseurs préparez vos porte-monnaie et ne comptez aucun soutien de la part des associations de protection de la nature et encore moins des autorités.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici