Actualité de la Chasse Grand gibier Un agriculteur porte plainte contre l’OFB

Un agriculteur picard , Maxime Puche, vient de faire parler de lui dans sa région en portant plainte contre l’Office Français de la Biodiversité. La raison ? Ce dernier en a marre des dégâts permanents des sangliers sur ses parcelles !



En effet, orientant ses cultures pour nourrir ensuite son bétail, ce dernier se retrouve à devoir acheter de la nourriture pour ses vaches. C’est une avance de trésorerie dont se serait bien passé cet agriculteur qui avait déjà prit le taureau par les cornes en alertant le préfet avec le témoignage de 45 de ses collègues issus du milieu de la terre sur la problématique des suidés.

Alors qu’aucune battue administrative n’a encore été effectuée cette année dans ce secteur, malgré les demandes répétées du monde agricole, Mr Puche a alors prit la décision de porter plainte.

Rappelons que le tableau de suidés sur ce secteur est passé de 120 sangliers à 330 en peu de temps et que les dégâts ont quand à eux augmentés de 6000 euros en 2019 à 20000 euros cette année pour l’agriculteur impacté !



Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

14 Commentaires

  1. L’Agriculture n’est pas un terrain de jeux .La période feodale n’a plus sa place.
    Le  » torchon » brule entre la Paysannerie et le monde de la chasse .
    La vocation première de l’Agriculture est de produire des denrées alimentaires pour assurer l’autosuffisance des populations et assurer suffisemment d’exportation pour conforter l’équilibre de la balance commerciale Française.
    L’epoque Féodale est revolue . Le droit a produire comme celui de travailler doit être protégé pour le bien de Tous . Il est souhzitable que Messieurs les Préfets soient sévères pour faire fondre les populations de suides . Les dégâts dans les zones de maraichage font grimper le montant des indemnisations . Les éleveurs subissent suffisamment de contraintes de tout genre, pour en plus supporter des dégâts sur les prairies .
    Sur ma commune,dans le val d’oise 10 ha d’herbe sont infauchables .Il n’existe pas d’indemnisation . Les colisions sur la départementale CD28 sont fréquentes, avec gravite bien souvent.
    L’Agribaching, Les distorsions de concurence Européenne, les mises aux normes en tout genre , le manque de vocation et de main d’oeuvre ,….la COUPE EST PLEINE .
    JE ne suis pas anti chasse ,mais pour une meilleur ethique de la pratique de la chasse .
    Interdire l’importation de Sanglier pour remplir des parc de tir .
    La chasse doit être respectueuse de l’environnement dans sa globalité.
    La chasse doit retrouver son equilibre .
    En bon Paysan responsable et St Hubert 🦌 tres Cordialement .
    Le DVPN 🌾🌾🌾🐴🐂🐄🐷🐮🐖🐏🐐🐰🐓🐣🕊🦆🦉🐸🌽🍇🍅🍒🥕🍏🥭🥬🥦🧅🧄

  2. Qu’il s’adresse aux bobos escrolos urbains qui souhaitent laisser les populations en l’état mais en revanche, sont également disposés à indemniser grassement les dégâts occasionnés par la grande faune.

    Avec toutes ces associations qui ne cherchent
    qu’à faire du fric dans de multiples procès, il n’y aura pas trop de difficultés, ainsi ils participeront à l’amélioration des finances des chasseurs.

    • Il faut réguler avec les chasseurs et non avec des avis écobiodisversitée de la ville qui ne connaissent rien à la faune,la fôret,lagriculture.

    • Désolée Agnès Pelfort, voici ce que dit le larousse (celui qui fait tant défaut ici ☺️)
      CONCURRENTS ET PRÉDATEURS
      Le blaireau occupe une niche écologique voisine de celle du sanglier et peut être pour lui un compétiteur. Il y a également des similitudes saisonnières entre le régime alimentaire du sanglier et celui d’autres ongulés sauvages, comme le mouflon ou le chevreuil.

      En Europe occidentale, les prédateurs du sanglier sont rares. On cite souvent le renard du fait d’observations de poils de sanglier dans les laissées de cet animal, mais rien ne prouve qu’il ne s’agit pas plutôt de cas de nécrophagie. Les chiens errants ont peut-être un rôle dans la mortalité des marcassins. En tout cas, il est certain que les loups, dans les régions où ils sont encore abondants, ont une influence sur la dynamique des populations de sanglier. Ainsi, dans la réserve du Caucase, les loups détruisent-ils parfois des hardes entières de sangliers. Mais ils s’en prennent surtout aux petits encore allaités et aux jeunes, évitant les laies et les mâles aux défenses imposantes. Les lynx, les chats sauvages, les panthères des neiges et les léopards peuvent également être des prédateurs du sanglier. Les ours ne le sont qu’occasionnellement, à la différence du tigre, dont le sanglier peut représenter la nourriture principale en Asie du Sud-Est.

      Pour information je chasse avec mon père depuis mes 6 ans, je ne suis pas de « la ville »

    • madame Pelphort les chasseurs son prédateurs, il suffit de simplifier les droits de tir, réinstaurer la chasse a l affût, tout vas rentrer dans l ordre , interdire le nourrissage aussi qui fait accroître les populations…!

  3. La régulation des espèce susceptible de provoquer des dégâts est une compétence préfectorale.
    La gestion du gros gibier est compétence fédérale (délégation de service public)

    Or donc qu’est ce que l’OFB dont ce n’est pas la mission (ce ne l’était déjà plus du temps de l’ONCFS) a à voir avec cette problématique. Ces agents sont certes réquisissionables par le préfet au même titre que les louvetiers pour effectuer des missions de régulation mais jusqu’à preuve du contraire ils n’ont jamais refusés de le faire quelle que soit leur conviction personnel.

    Cela me fait penser à ces éleveurs de brebis, excédé par l’ours des Pyrénées qui ont brûlé les véhicules des collègues de L’ONCFS (à l’époque) alors que cet établissement n’est pas décisionnaire en matière de réintroduction (c’est une compétence ministériel) et que c’est eux qui réalisaient les constats de dégâts permettant l’indemnisation de ces mêmes éleveurs.

    On marche sur la tête

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici