Actualité de la Chasse Grand gibier Indemnisation des dégâts du grand gibier : Le Conseil d’État a parlé,...

Hier, le Conseil d’État revenait sur la demande de la Fédération Nationale des Chasseurs au sujet de l’indemnisation des dégâts causés par le grand gibier auprès des particuliers et des agriculteurs. Pour la FNC, c’est un peu la douche froide.

Alors qu’au premier abord, il était possible de penser que le Conseil d’État allait donner raison à la Fédération des chasseurs, l’avis donné par les Sages a été totalement à l’inverse des pronostics.

La FNC demandait à revoir le texte de lois considérant les difficultés que les Fédérations départementales rencontrent actuellement pour verser les indemnisations compte tenu du fait que les dégâts représentent aujourd’hui des sommes parfois vertigineuses et que les populations de grand gibier, notamment de sangliers, ont explosé.

De son côté, le Conseil d’État estime que les chasseurs sont responsables de la situation. Ils estiment que c’est aux Fédérations Départementales de gérer les populations de grand gibier et les plans de chasse pour limiter au maximum les dégâts générés par les sangliers et les cervidés :

« la prise en charge par ces fédérations de l’indemnisation des dégâts causés par le grand gibier est directement liée aux missions de service public qui leur sont confiées ».

Le système d’indemnisation actuel est donc considéré comme viable et constitutionnel, les dégâts causés par le grand gibier seront donc encore payés par les chasseurs jusqu’à nouvel ordre.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

25 Commentaires

  1. je pense que les écologistes devraient régler une partie des dégats ce sont eux qui empèchent les chasseurs de réguler comme il se doit sauf si les sangliers vont retourner leurs jardins ou leurs pelouses

    • Je suis mords de rire.Prenont du recule,il y a un an et demi nous avions TOUTES les cartes en mains(il ne doit plus nous rester de carte a jouer maintenant)Mais nôtre cher président a voulu bien faire(la place doit être bonne)en nous vendant au politique qui n’ont pas attendu pour le reprendre par derrière avec les tenderies.tout le monde ne va pas rigoler dans les 10 prochaine années

  2. Ce sujet fera certainement l’objet d’un enjeu politique et peut être suivant le résultat du 1er tour des élections présidentielles : la politique du yoyo ; la crucifixion et la résurrection !! Et le débat sur les chasses traditionnelles passera au 2ème plan malheureusement
    Restons vigilants et la poudre aux yeux aura des conséquences !

    • Voilà ce qui va bloquer encore plus les chasseurs à prendre leur permis….
      C’est pas normal si je me rappelle bien le Gibier appartient à l’état…

  3. Bonjour les écolos devraient payer car les chasseurs ne sont pas des pigeons pour certains agriculteurs il voudrait mieux qu i déclaré les revenus des chasses privés après les dégâts du grand gibier merci moi je ne chasse plus

    • Il faudrait mettre des ponctuations dans votre texte et avoir un discours cohérent. Votre message est incompréhensible.

  4. Bonjour dans certaines régions de France arrêtez de sélectionner le sanglier de tir: mâle, femelle ,gros ,petit , tirez tout et peut-être qu’il y aura moins de dégâts amis chasseurs

  5. Bonjour,
    Aujourd’hui c’est l’État qui prend en charge les dégâts causés par le loup.
    C’est les chasseurs qui paye les dégâts causés par le grand gibier aux agriculteurs.
    Il y a pas un problème……

  6. Bonjour, les agriculteurs qui chasse sont mal comme d’habitude .ils payent le permis et ont des dégâts dans leurs champs mais ils perçoivent les indemnités a parti de 30 pourcent des dégâts. Mais quand les sociétés de chasse qui ne reduises pas la population de sangliers : ils devraient payer le triple du permis et bien sûr les ecolo !!!!

  7. changlier vous avez raison ! mais m. schraen qui considère que m.macron est « un bon président » pour les chasseurs brasse beaucoup d air avec comme ligne de conduite . surtout ne pas embeter LAREM et emmanuel macron.

    a propos ou en est le projet de manifestation a paris avant les présidentielles ? …..

  8. Les chasseurs se targent de savoir régler la faune sauvage ( elle est bonne celle la )
    Donc ils se démerdent et payent les dégâts
    D autre part des qu un commentaire ne vous caressé pas dans le sens du poil
    Il ne passe pas la modération
    ( j avais envoyé un poème sympa qui n a pas paru )

  9. Bonjour, on ne devrait pas verser d’indemnisation aux propriétaires qui ne veulent pas voir de chasseur sur leurs terres. Les écolos devraient participer également. Sinon qu’ils la « boucle » un peu

    • Entièrement d’accord avec DIDOU.
      J’ajoute qu’il faut également refuser les indemnisations aux viandars qui possèdent des terres à proximité des forêts, et, comme par hasard, ne sèment que du maïs, qui sera bien entendu saccagé … et les indemnités tombent !!! S’ils sont chasseurs, ils invitent leurs amis pour participer à la tuerie.
      Il ne faut pas non plus passer sous silence les « battues administratives », auxquelles ne participent que les personnalités locales.
      Les anti-chasse de tout poil, qui font tout pour interdire la chasse devraient également payer leur contribution pour se promener en forêt. Ce qui me rassure, c’est que quand les loups auront suffisamment investi les forêts, et qu’ils auront peur, ils sauront venir trouver les chasseurs pour les réguler.

  10. le plus efficace serait de raccrocher le fusil pendant un an voire deux, peut-être qu’à l’issue de cette période, les chasseurs seront un peu mieux considérés…..

  11. Ne nous voillons pas la face, dans la majorité des cas importants d’indemnisation des dégats (plusieurs milliers d’€)les chasseurs de « cochons » sont responsables. Les FDC aidées par les préfets ont les moyens de réduire les populations de sangliers , encore faut il quelles ne soient pas fréinées par des considérations électoralistes (pour la Fdc) et également l’absence de police de la chasse notamment par l’OFB qui ne fait plus son travail .

  12. Pas de permis pendant un an. Et nous verrons.
    Pas d’indemnisation aux mairies qui entravent la chasse.
    Les écologistes et autres cinglés nous embêtent autant à la campagne qu’en ville.

  13. Il me semble qu’une loi ne peut être modifiée que par l’Assemblée Nationale, le Conseil d’Etat ou Constitutionnel n’étant là que pour valider leur application.

  14. Entièrement d’accord avec DIDOU.
    J’ajoute qu’il faut également refuser les indemnisations aux viandars qui possèdent des terres à proximité des forêts, et, comme par hasard, ne sèment que du maïs, qui sera bien entendu saccagé … et les indemnités tombent !!! S’ils sont chasseurs, ils invitent leurs amis pour participer à la tuerie.
    Il ne faut pas non plus passer sous silence les « battues administratives », auxquelles ne participent que les personnalités locales.
    Les anti-chasse de tout poil, qui font tout pour interdire la chasse, devraient également payer leur contribution pour se promener en forêt.
    De plus, ils devraient aussi être contraints de porter une tenue fluo, identique à celle imposée aux chasseurs;
    Ce qui me rassure, c’est que quand les loups auront suffisamment investi les forêts, et qu’ils auront peur, ils sauront venir trouver les chasseurs pour les réguler.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici