Actualité de la Chasse Grand gibier Loire : la guerre est déclarée entre les chasseurs et les louvetiers

Les tensions autour de la maîtrise des populations de sangliers est à son comble dans le département de la Loire (42).



En effet, d’un côté les chasseurs qui pratiquent leur passion avec conviction et sérieux afin d’aider au mieux à baisser le nombre de sangliers sur le département avec l’aide et les conseils de la fédérations, et de l’autre la préfecture qui semble trouver que les efforts consentis ne sont pas assez importants et demande alors aux louvetiers d’organiser des battues administratives.

Il n’en fallait pas moins pour déclarer la guerre autour de la gestion de la bête noire. Une guerre à laquelle la fédération a même pris part car de l’aveu même de son président, Gérard Aubret, ces battues « ne respectent aucun quota » et ne « respectent pas l’éthique de la chasse ». Comme c’est souvent le cas, aucune consigne de tir n’est donnée et des sangliers de tout poids peuvent être prélevés. En outre, aucun bracelet (d’un prix habituel de 30€) n’est demandé, ce qui n’aide pas à payer les dégâts de grand gibier d’un montant de 340 000€ dans le département.


Devant une telle situation, les chasseurs de la Loire ont lancé une pétition qui a reçu 2500 signatures et qui a été envoyée à la préfète.

De leur côté, les louvetiers affirment qu’ils sont dans leur bon droit et qu’ils agissent à la demande de la préfecture. Il y aurait trop de zones non chassées (privées, péri-urbaines) où seuls les lieutenants de louveterie peuvent intervenir.

Le printemps et surtout l’été risquent d’être chaud dans la Loire…

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

10 Commentaires

  1. Que les louvetiers agissent dans des zones non chassée , c’est tout a fait normal .
    Qu’ils sortent toutes les nuits en voiture , dans des endroits ou il y a des chasseurs qui payent , et tires sur tout ce qui passe comme dans ma region , et que les chasseurs font « ceinture » , il y a quand méme un gros probleme .
    Mémes conditions aux chasseurs sur leur territoire que pour les louvetiers ce ne serais pas un luxe !……..

  2. les louvetiers sont interpellés par le préfet pour la « régulations » . Ils ne font que leurs boulots, donc adresser vos remarques à la prefecture voir au préfet mais en aucun cas s’attaquer aux gens qui font lers jobs, par contre aller voir les chasses privées , les proprietaires qui ne veulent pas voir de chasseurs sur leurs terres et demander leurs de payer les dégats et déja ça ira mieux pour tout le monde .
    Voilà ma pensée et je pense qu’elle est réfléchie .Merci d’avoir pris le temps de lire ……………

    • les louvetiers sont interpellés par le préfet … après avoir donné leur rapport et suggestions de régulation ! Ensuite qu’ils fassent leur boulot correctement en respectant les consignes élémentaires que s’imposent les chasseurs… Des louvetiers et ‘copains’ sans permis de chasse, sans gilets etc etc lors de ces ‘régulations’ montre leur professionnalisme, clientélisme et éthique.
      Je constate au moins que les chasseurs et la fédération de ce département sont solidaires ! nous en Moselle la fédération laisse les victimes de ces ‘régulations’ se défendre tout seul devant les louvetiers et le préfet.

    • Je viens de voir un reportage sur les sangliers super instructif où il dénonce le pourquoi il y a trop de sangliers je n arrive pas a copier ce lien dommage mais allez voir et on en reparle
      Trop de sanglier ? En quête de vérité YouTube. Com

  3. Les sangliers font des dégâts où? Dans les cultures. Messieurs vous chassez où? Chez des propriétaires qui pour la plupart sont agriculteurs. Qui se plaint des dégâts? Les propriétaires. Vous avez eu 10 mois de chasse et il y a encore de la surpopulation des sangliers qui commettent déja des dégâts je suppose. Alors, au lieu de critiquer les Louvetiers qui n’agissent que sur ordre du Préfet, vous feriez mieux de réfléchir a une bonne gestion pour les saisons à venir. Je trouve d’une aberration totale de payer un bracelet pour tuer un sanglier. Eh oui votre FDC est bien comme beaucoup, plus préoccupée par le financier que par la bonne gestion de la faune sauvage. Posez leur la question: Comment fait-on pour abaisser une population de sangliers?

  4. En effet les louvetiers peuvent intervenir dans des lieux où les chasseurs ne peuvent intervenir. Les chasseurs font pourtant correctement leur « travail » là où ils le peuvent.
    Ce qui peut heurter certains d’entre eux, c’est que les louvetiers ne les invitent pas à participer, qu’ils choisissent leurs tireurs (lire amis) peuvent faire participer n’importe qui, peuvent tirer à plomb, tuer tous ce qui se présente, … d’où cette incompréhension qui vient uniquement de certains louvetiers, ils se coupent des Fédérations et des chasseurs locaux.

  5. Bonsoir
    pour répondre à Moselle je ne sais pas qui il est est mais je ne peux qu’être d’accord avec lui.
    En Moselle les lieutenants de louveterie tirent en fonction des commandes de gibier qu’ils ont (le gibier tiré leur appartient)et ils sont moins actifs chez leurs copains.

  6. le « en mème temps » de m. macron . après avoir incité les chasseurs a gérer le gros gibier avec des plans de chasse rigoureux et des consignes de tir drastiques lorsque celui se porte bien on en confie la destruction a d autres .étonnez vous après cela que certains ne fassent plus confiance aux autorités de tutelle de la chasse

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici