Actualité de la Chasse Grand gibier Prolongation des tirs de cervidés : les chasseurs du Haut-Rhin ont eu...

Les chasseurs du Haut-Rhin soutenus par leur Fédération étaient vent debout contre l’arrêté qui avait été pris par la préfecture et qui prévoyait de prolonger le tir des cerfs élaphes et des daims jusqu’à la fin du mois de février.



L’affaire a fait grand bruit dans la région puisque la préfecture souhaitait maintenir l’arrêté visé alors que les chasseurs, qui estiment que les prélèvements sur ces espèces doivent rester raisonnables, voulaient arrêter la chasse des animaux concernés. Les populations locales de cervidés avaient déjà souffert de plusieurs épisodes neigeux ainsi que des inondations et pour des raisons d’éthique, la Fédération avait demandé a ses adhérents de ne pas continuer les prélèvements sur ces espèces. Des chasseurs ont même manifesté devant la préfecture de Colmar pour dénoncer un arrêté absurde avec comme slogan « Oui à la régulation, non au massacre! ».

Les arguments de la préfecture sont que la population des cervidés est en expansion dans la majeure partie des régions de France et que les dégâts sur les cultures causés par les cerfs élaphes et les daims sont suffisants pour en décaler la date de fermeture.


L’affaire a été portée devant le tribunal administratif de Strasbourg qui a fini par donner raison aux chasseurs en ordonnant la suspension de l’arrêté concerné. Il a été retenu par le tribunal que « une erreur manifeste d’appréciation » avait été commise par la préfecture. Grâce aux chasseurs, la chasse aux cerfs élaphes et aux daims est donc fermée dans le Haut-Rhin.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici