Actualité de la Chasse Divers et insolites 1 repas végétarien obligatoire par semaine dans les cantines à partir du...

Passée un peu inaperçue, cette mesure consistant chaque établissement scolaire à proposer au moins 1 fois par semaine un plat végétarien a été voté l’année dernière dans le cadre de la loi Egalim (états généraux de l’alimentation), va entrer en application partir du 1er novembre 2019.



De nombreuses cantines ont prises de l’avance, et ne vont pas attendre le 1er novembre pour proposer au minimum 1 fois par semaine un plat végétarien. Ce plat sera optionnel, et les enfants pourront tout à fait s’ils le désirent continuer à manger de la viande. Malgré tout cela fait grincer. Sommes-nous tous en train de céder au lobby des végétariens ?

Si on étudie les habitudes de consommations, force est de constater que nous mangeons malgré tout trop de viande, pour autant est-ce utile d’obliger les cantines qui proposent 2 menus (celles qui n’ont qu’un menu ne sont pas cernées) d’introduire un repas végétarien ? Nous avons envie de répondre oui, mais le problème c’est que cette mesure est portée fièrement par Greenpeace auprès du gouvernement et que l’ONG a même mis en place le site https://www.cantineverte.fr/ afin d’inciter les personnes à militer au niveau local pour introduire d’ores et déjà 2 repas végétariens par semaine…

Aujourd’hui un repas végétarien, demain un vegan ?

Et vous qu’en pensez-vous ? Réagissez dans les commentaires ci-dessous

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

16 Commentaires

  1. Je ne mange pas végétarien et mange tous les jours en cantine. Je ne vous pas pourquoi obligé les personnes à manger ce type de repas. Il y’a déjà les sans viande et on se retrouve à manger ce type de repas pour tous…. Faut quand même pas abuser … Je pense que déjà en proposant les sans viandes et viandes on respecte pas mal de personnes…. Arrêtons un peu les délires….

  2. Après les repas sans porc, voici les repas sans viande… Décidément, ce pays qui se veut  » laïque » nous inonde de règlementations culturelles ou cultuelles…Au risque d’y perdre son… Âme ! Et son identité nationale… Au nom des ayatollahs de tous poils.

  3. Plus important que les repas, il faut veiller à ne pas laisser les enseignants militants ( je ne veux pas généraliser mais ça existe, j’en parle en connaissance de cause ) farcir la tête de nos enfants de leur idéologie.
    L’anti-chasse et le veganisme est enseigné aux plus jeunes, ils feraient mieux de respecter le programme….Quand ils travaillent.

  4. Actuellement ce sont les non mangeurs de viande qui sont pénalisés, la nouvelle loi oblige les cantines ayant 2 menus à en proposer 1 par semaine sans viande
    Les viandards pourront continuer à en manger tous les jours !
    On donne la possibilité de manger à la cantine , une fois par semaine, à une partie de la population : qui peut s’en révolter ????
    Et vive la curiosité : les viandards pourront, s’il Le souhaitent, goûter autre chose une fois de temps en temps

    • On ne peut obliger, la République dit bien « LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ » ou est la liberté dans l’obligation d’un repas végétarien.
      Et toujours, c’est une minorité qui impose ses souhaits. Nos élus n’ont pas de caractère, et je sais de quoi je parle. J’ai été avant de ne pas me représenter le 1er adjoint d’un maire sans caractère et surtout ne menant pas les actions nécessaires de peur de perdre les prochaines élections.
      Vegans véganes, vous êtes manipulés par des entreprises qui veulent faire disparaître tout les types d’agricultures au bénéfice de la nourriture chimique. Bien sur l’intérêt est le fric et le pouvoir. Reveillez vous, faites preuve de discernement. D’autres individus au nom d’un monde meilleur pendant les années 30 et début 40 ont manipulé, on a vu les conséquences.

    • Très très bien. Bravo pour cette démarche qui nous sort petit a petit de l’archaïsme et des traditions imbéciles. De toute manière, nous n’aurons bientôt plus le choix et il nous faudra bien payer les erreurs de nos ancêtres, d’une manière ou d’une autre. Voici un début de réponse

  5. Monsieur Avoine, le terme de viandards que vous utilisez est péjoratif et il enlève beaucoup de crédibilité à vos propos ,,,, dommage !
    Etre amateur de nourriture carnée n’est pas un sacrilège : Une bonne rosette, une côte de bœuf, des pieds paquets, du foie de veau, des ris de veau, de la queue de bœuf , …. que c’est bon !!!
    Mais rassurez-vous j’aime aussi les poireaux vinaigrette, le fenouil, les aubergines mais farcies.
    Bon appétit

    • On n’a jamais vu du soja fournir une portion équivalente en taille à une entrecôte. Leurs produits sans viande censés nous apporter les mêmes nutriments ne pourront être que des produits de l’industrie agro alimentaire. En ces temps de chasse (sic…) aux additifs, cela paraît peu cohérent. Met avis que des intérêts masqués sont derrière ce lobbying afin d’éradiquer définitive tous les agriculteurs de façon à nous faire bouffer leurs me…des. Et la laïcité gouvernementale est bien molle sur le sujet. O fille tout droit vers le communautarisme.

  6. il faut vous informer scientifiquement.
    Sur votre santé.
    Sur les réalités écologiques du monde,
    Sur les réalités économiques du monde,
    Sur l avenir des humains en 2100,
    Avez vous des enfants ?
    L elevage a outrance vous tuera comme il tuera vos enfants
    C EST SCIENTIFIQUE CE N EST PAS UNE PHILOSOPHIE

    • Comment pouvez vous vous projeter en 2100, soit 81 ans devant vous ?
      Foutaise, même pour des scientifiques (nommez les pour rire) comme vous le dites, regardez 81 ans en arrière, observez les progrès et les grands chambardements « NON PREVUS ».

      Mangez vos racines et foutez la paix aux autres, c’est ça la démocratie et la tolérance.

      Vous faites partie des gens influençables en méconnaissance totale de la vie à la campagne (pas uniquement habiter à la campagne) mais en touchant les réalités en mettant les mains dans le quotidien du paysan.

      Soyez curieux, ne gobez pas toutes « les informations orientées » diffusées à longueur de journée par des médias en recherche de 1ère place pour mieux vendre leurs publicités. Faites preuve de discernement.

    • Venir au monde ça fait mourir.
      Même avec une planète de vegan ça ne changerai rien, vous parler d’élevage mais les cultures céréalière et maraîchère vous croyez peut être que ça pousse tout seul.
      Quant au bio …😅 … je vous retourne le  » renseignez vous « .

  7. Je suis…éleveur de bovins viandes, et bien ce repas végétarien une fois par semaine ne me dérange absolument pas. Et oui, nous, pays occidentaux consommons trop de produits carnés, arrêtons de crier sans cesse au loup, un peu d’ouverture d’esprit s’il vous plait. Par contre restons vigilant par rapport aux extrêmes ( vegans…) qui je pense ne comprennent rien à rien, pur produits « hors sols » de notre société.

    • C’est comme d’habitude, c’est toujours une minorité qui emmerde une majorité.
      Bientôt les mairies garderont les tontes des pelouses pour le repas du midi à la cantine. Triste époque.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici