Actualité de la Chasse Divers et insolites Bourgogne Franche-Comté : échanges très tendus entre la chambre d’agriculture et le...

La semaine dernière la chambre d’agriculture de Bourgogne et Franche-Comté s’est réunie pour débattre de la problématique des prédateurs qui exercent une pression de plus en plus grande sur les éleveurs de la région. Il s’agit bien évidemment du loup mais aussi depuis quelques temps du lynx qui commence lui aussi à s’attaquer aux troupeaux.

Un communiqué de presse a été publié et lance véritablement un grand coup de pied dans la fourmilière. La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande rapidement qu’une réaction forte soit proposée par les autorités afin de pouvoir arrêter le retour du loup ainsi que des tirs de prélèvements dès que ce dernier devient menaçant face aux activités d’élevage et elle souhaite qu’il en soit de même pour le lynx.

C’est une position qui sera forcément clivante face aux associations qui militent pour la réintroduction massive de ces deux prédateurs en France mais les agriculteurs sont formels et tiennent fermement leur position :



« L’activité d’élevage déjà fragilisée dans notre région n’est pas compatible avec la présence du loup et du lynx. »

Il n’a pas fallu attendre longtemps avant que ne réagisse le Centre Athénas, qui s’était fait connaître dans les médias il y a quelques temps pour avoir offert pour ceux qui aideraient à retrouver le ou les braconniers qui avaient tiré sur un lynx une prime de 1000€. A travers un communiqué de presse partagé sur les réseaux sociaux et répondant à celui de la chambre d’agriculture, la réponse est cinglante et les mots employés sont durs à l’encontre agriculteurs.

Le Centre Athénas annonce clairement : « Quelle indécence !!! Nous étions habitués aux prises de position caricaturales et rétrogrades des Chambres d’Agriculture. Mais là, la limite est franchie. »

La suite du communiqué n’est pas plus valorisante pour les agriculteurs puisque l’association animaliste se lance ensuite dans une tirade qui prouve bien qu’ils sont convaincus que les agriculteurs sont responsables de bien des maux de la nature. Pire encore, ils vont jusqu’à dire que le seul intérêt du monde agricole est la récolte de subventions :



« Non, toute honte bue, ils veulent les subventions, les ventes, la peau du loup et celle du lynx. En fait, le beurre, l’argent du beurre et le C.. de la crémière. »

Il semble bien que la doctrine animaliste se soit immiscée dans bien des structures et qu’après le monde cynégétique, ce soit le monde agricole qui sera la cible des extrémistes de l’écologie.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

16 Commentaires

  1. Mes Pauvre paysans…des gens comme nous ils n’en veulent plus dans les campagnes …ils nous remplacent par des bêtes sauvages, des motos, des jogueurs , des promeneurs , des vélos, des promenades à cheval , des 4×4 , rien a foutre du pastoralisme ou de la chasse ou de la pêche…faut plus touché la nature ! Encore 5 ans de MACRON et POMPILI et y restera pas grand chose de la RURALITÉ !

    • À quand le retour de la reconnaissance pour le monde agricole ? Il n’a jamais été aussi malmené.. Vous avez raison, plus de pastoralisme, plus de vie dans les campagnes.

  2. Il est demandé aux agriculteurs de produire dans un environnement réglementaire plus dur que les autres pays européens (encore pire pour le bio) ce qui les met en porte-à-faux concurrentiel avec eux, toute l’organisation de commercialisation fait qu’ils ne peuvent faire valoir une quelconque plus value et défendre leurs marges, ce qui permet à tout le monde de ne plus connaître de périodes de disette voire de famine (et de manger de la viande tous les jours) les subventions font partie de l’équation en régularisant les revenus en échange de ce travail à perte
    1 ils reçoivent des subventions en complément pour vivre en travaillant une moyenne annuelle de 55h hebdomadaire
    2 S’ils vendaient aux prix réels de revient plus salaire décent il n’est pas certain que tout le monde mangerait à sa faim
    3 Les assos verdâtres ont le culot de reprocher aux agriculteurs leurs subventions alors qu’eux même ne vivent que de cela en ne produisant rien que du vent.

  3. Et c est eux qui parlent d argent ? Incapables de vivre sans les subventions américaine et ils semblent oublier un détail si plus d agriculteurs plus de nourriture pour leurs assiettes mais j oubliais les vegans non besoin que d ogm pour se nourrir.

  4. Le modele agricole productiviste d’hier ne fonctionnera plus demain,pas besoin de sortir de Saint Cyr pour comprendre cela..alors halte aux caricatures sur les defenseurs de l’environnement qui essaient de defendre la biodiversité dont nous avons tous besoin.les chasseurs peuvent encore avoir leur place pour leur LOISIR s’il respectent leur environnement.merci

    • Depuis quand les environnementeurs défendraient la biodiversité? Première nouvelle, vous croyez que ce n’est qu’en protégeant les prédateurs que l’on protège la biodiversité? Ainsi le chat domestique continue de massacrer 130 millions d’oiseaux par an, avec votre bénédiction

    • Quand une meute de loup lâchée ou un ours lâchés par les écolos massacrent votre gagne pain, oui ils sont responsables, mais les principaux responsables restent les environnementeurs et l’Etat

    • Et bien vous rêvez ! donnez donc votre place et prenez celle d’un agriculteur.
      Vous serez moins vindicatif et vous irez vous coucher plus tôt, fourbu.

  5. Vous oubliez tous une chose essentielle.

    Les terres n’appartiennent pas à ces anti-chasse, anti-ruraux foutez les dehors faites leurs dresser des PV pour violation de propriétés privées.
    Plus de cueillette sauvage, dehors tout ce beau monde.
    Reprenez vos droits, ne vous laissez pas monté sur les pieds chez vous.

  6. Ce ne sont ni les loups, ni les ours les responsables, mais les associations et autres animalistes.
    C’est à eux que le gouvernement devrait demander des comptes et leur faire régler les nuisances faitent aux éleveurs.
    Ils ont bien une RC non?

  7. Je me pose les questions suivantes: « de quoi vit cette association ? n’aurait elle pas des subventions ? Il est plus facile de voir la paille dans oeil de son voisin que la poutre dans le sien….

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici