Actualité de la Chasse Divers et insolites Corrèze : des vautours fauves dépècent une brebis

Vendredi dernier, le 2 juillet, l’Office Français de la Biodiversité l’a certifié : De jeunes vautours fauves ont dépecé la brebis d’un éleveur à Peyrelevade, en Corrèze. Une première dans la région, cette attaque soulève certaines questions concernant une possible adaptation et un changement de mode de nutrition de cette espèce sauvage protégée.

Gwénaël Veyret ainsi que son collègue, les deux éleveurs de la Peyrelevade concernés par l’attaque étaient en train de rentrer leur troupeau de brebis sur le plateau de Millevaches en Corrèze lorsqu’ils aperçoivent au-dessus de leurs têtes un vol d’oiseaux inhabituels : des vautours fauves. C’est en retournant auprès de leurs bêtes qu’ils découvrent que l’une d’entre elles n’est plus qu’une carcasse entièrement dépecée. Selon eux : « il ne restait plus que les os et la peau alors que quelques heures plus tôt, elle était toujours vivante ».

Ils témoignent : « ils sont impressionnants, ils se voient de loin, toute la faune locale a été perturbée… Ils sont partis chasser sous la pluie. »



Une fois les gendarmes alertés et les spécialistes de l’office français de la biodiversité sur place, la confirmation que se sont bien les vautours qui sont responsables de l’état déplorable dans lequel a été retrouvé l’animal a été prononcée. Vidéos et photos de l’éleveur à l’appui, l’OFB n’est cependant pas en mesure de déterminer si l’animal était déjà mort lors de l’attaque des vautours.

Gwénaël Veyret s’exprime : « C’était des jeunes, d’environ 1.70 mètres d’envergure pas plus. Mais à cinq sur une bête de 40kg, il leur suffit de 7 minutes pour la nettoyer, m’a expliqué l’OFB »

Cette attaque est inédite en Corrèze car d’ordinaire les vautours fauves sont présents dans les Alpes, on a commencé à entendre parler d’eux dans des faits divers notamment dans le Puy-le-Dôme, l’Aveyron ou le Cantal par exemple. Pour l’éleveur cette attaque représente une perte sèche et il s’interroge : « Ça s’est produit à 500 km de l’endroit où ces oiseaux devraient être. Est-ce-que ces jeunes sont en surpopulation et commencent à s’adapter en cherchant de la nourriture là où ils peuvent ? Ce sont des charognards normalement mais est-ce qu’ils commencent à faire de la prédation ? »

7 Commentaires

  1. La LPO et autres associations écolos vont trouver la parade ils vont avancer que c’est le chien du berger qui a certainement tuer la brebis avant que les vautours ne viennent nettoyer la carcasse !

    • Depuis que les vautours attaquent des animaux vivants plus de messages des écolos à part raconter des conneries sur internet, ils ne sont pas capables de répondre aux éleveurs. Arrêtez de vous prendre pour le nombril du monde. Vous voulez gérer le monde rural, encore heureux que les gens commencent à comprendre, je pense que nous verrons plus au prochain gouvernement des personnes de votre genre. Vive le monde rurale qui lui ne vous a pas attendu pour l écologie sur le terrain et pas dans un bureau.

  2. Article premier de la LPO, c’est impossible le vautour comme le loup ne mangent que des croquettes véganes

    Article deux, en cas de problème se référer à l’article 1

    L’évolution, Darwin, les espèces qui évoluent pour s’adapter et survivre… les grands oubliés de nos ONGs

  3. Enfin non des écologistes mais des vrais , des bons mais je me demande si ça existe encore sauf les chasseurs.
    Mais là mettre un chasseur ministre du développement durable alors là !!!!

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici