Actualité de la Chasse Divers et insolites Des cochons noirs et des cochongliers envahissent Marignane

L’affaire peut sembler totalement insolite et pourtant, un quartier de Marignane, dans les Bouches-du-Rhône, est régulièrement envahi par des cochons censés être devenus sauvages mais qui ne le sont pas vraiment. Ces cochons sont à la base des cochons vietnamiens mais qui se sont retrouvés en pleine nature et qui se sont donc reproduits avec des sangliers, donnant naissance aux fameux « cochongliers ».

Ces cochons n’étaient que quelques dizaines il y a environ 3 ans mais ils se sont largement reproduits depuis et leur population atteindrait aujourd’hui les 300 individus.

Arrivés par le bois mitoyen à une zone d’activité, ils ont été recueillis par le président d’une association qui a pour objectif de les laisser vivre en enclos sur un terrain de deux hectares offerts gracieusement par la mairie de Marignane.

L’enclos étant apparemment régulièrement troué, les cochons vont et viennent depuis des mois et se sont accouplés entre eux mais aussi avec les sangliers ce qui leur a permis de proliférer de manière impressionnante.

Les cochons et cochongliers divaguent donc partout dans la zone d’activité et jusque dans les zones plus urbanisées pour profiter de la nourriture qu’apportent certains habitants. Ces cochons n’ont donc plus rien de sauvage mais les dangers sont pourtant bien présents.

Sans parler du risque sanitaire que représente une telle population de cochons sur place ni du fait qu’ils s’accouplent avec les sangliers locaux, ces derniers se promènent sur les routes, le long des voies ferrées, sur les rond points ou les parkings.

Même si les habitants sont au courant de la présence des cochons dans le secteur, le risque que les accidents se multiplient reste bien réel.

Alors que la mairie de Marignane annonce travailler sur une solution depuis deux ans, des opérations pour castrer les mâles ont été mises en place mais ces opérations sont depuis suspendues car l’association qui est normalement en charge de l’entretien des cochons dans leur enclos s’y oppose.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

6 Commentaires

  1. Cette association est irresponsable ,et son président stupide ,on laisse pas des telles bêtes dans la nature ,je comprends pas que rien n’as été fait pour abattre tout ses cochongliers , j’ai élevé 2 sangliers dans risque sanitaire et de reproduction avec un cochon domestique et j’ai eu droit à tout un tas d’emmerdes et obligé d’abattage de ses deux sangliers ,et la on laisse une association faire ,je comprends pas cette débilité ou le risque est dépassé visiblement

  2. J’ajoute que chez moi , aussitôt découvert des cochons vietnamiens ,dans les bois ,ils ont été supprimés rapidement ,ils ont rien a faire dans la nature en France , point c’est tout

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici