Actualité de la Chasse Divers et insolites Le refuge d’une association de protection animale était en fait « la ferme...

Le 28 juillet dernier, la DDPP (Direction départementale de la protection de la population) s’est présentée avec une équipe de la gendarmerie de Châtellerault devant le refuge de l’association SEPAV (Secours environnement protection animale Vienne). Depuis plusieurs années, les habitants de Scorbé-Clairvaux se plaignent des nuisances sonores engendrées par les plaintes d’animaux quotidiennes et par les mauvaises odeurs qui proviennent des locaux de l’association.

La préfecture qui avait constaté de nombreux manquements aux obligations d’un refuge comme celui-ci, a décidé de mener une saisie des animaux pour des conditions de détention des animaux mauvaises, pas d’identification ni de vaccination des animaux, absence d’autorisation d’ouverture de l’établissement et non respect du registre des arrivées.

Après avoir vu l’état dans lequel étaient les locaux et les animaux du refuge, la DDPP a fait appel à une autre association de Châtellerault pour qu’elle puisse prendre en charge les pauvres bêtes gardées sur place.



Parmi ces animaux, une douzaine de chiens qui mourraient de faim et de soif, des chats, des oiseaux, et des animaux de basse-cour.

D’autres espèces dont la détention est soumises à une réglementation spéciale voire interdite ont également été découvertes comme des lapins de garennes, des canards sauvages ou des tortues de Floride.

Pire encore, les investigations ont permis de découvrir de nombreux cadavres d’animaux en tous genre dans la propriété dont un très grand nombre de carcasses de poules.

L’un des témoins de la scène interrogé par les médias à qualifié l’endroit de « ferme de l’horreur » au vu du nombre d’espèces d’animaux laissées à l’abandon sur place.



La direction de l’association n’a pas souhaité répondre aux questions des journalistes suite à cette atroce découverte.

Source.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

5 Commentaires

    • Tu sais Alban nous les chasseurs nos animaux on les aiment eux les ecolos bobos on ce demande se qu’ils aiment la preuve a voir ce refuge.Casser du chasseur s’est facile ( chasseurs ivrogne, chasseurs Assassins). On peut dire quoi d’eux, je sais pas,à bon entendeur salut

  1. Voilà les défenseurs des animaux dans tous leurs états.

    Des bobos escrolos qui fuient devant le travail qu’impose la nature, mais surtout qui sont d’une grande incompétence sur le terrain.

  2.  Depuis plusieurs années, les habitants de Scorbé-Clairvaux se plaignent des nuisances sonores engendrées par les plaintes d’animaux quotidiennes et par les mauvaises odeurs qui proviennent des locaux de l’association. » C’est là le scandale, que font les autorités ? Est-ce que parce qu’il ne s’agit que d’animaux, l’administration prend son temps ?
    Des gens ouvrent des établissements sans autorisation, doivent certainement être subventionnés, et un jour on découvre la réalité. C’est monstrueux !

  3. Et bien évidemment !! €€€€€€€€€€€🤙 ils encaissent les cotisations et les subventions et en échange ils militent pour la cause animale , ils répondent présents dès qu’ont les sollicites
    L’animal est en fait un support : une sorte de locomotive lucrative a des fins radicalisées

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici