VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

L’espèce est très commune, aussi bien en période de reproduction ou d’hivernage, mais les densités restent faibles. Présente ainsi toute l’année, elle apparaît donc comme sédentaire.


Cependant, en octobre-novembre, des petites troupes de grives draines migratrices, originaires du nord et de l’est de l’Europe atteignent notre pays qui constitue un des principaux quartiers d’hivernage avec la péninsule Ibérique et l’Italie.

En hiver, les grives draines ont un comportement plutôt erratique, guidé par l’abondance des baies. Après un hivernage diffus, la migration de retour est sensible dès la fin février-début mars.


C’est une espèce de gibier convoitée en France, essentiellement dans la moitié Sud, comme toutes les autres grives et le merle noir.

Caractéristique :

La grive draine appartient à la famille des turdidés au même titre que le merle noir, le rouge-gorge et le rossignol. D’un poids compris entre 100 et 150 g, c’est la plus grosse des grives.

Son plumage d’aspect très pale, avec un dos gris uni et le ventre parsemé de larges et nombreuses taches, est identique chez le mâle et la femelle. En vol, on la reconnaît aisément grâce à sa couleur blanche du dessous des ailes. Elle signale sa présence par un cri sec et roulé : trr… trr.

Comportement et reproduction :

La grive draine est une solitaire, agressive et téméraire, en permanence sur le qui-vive. Elle affectionne les bosquets, les allées d’arbres, même ceux des parcs et jardins.On la rencontre aussi en lisière et dans les clairières des forêts de feuillus et de conifères, ainsi que dans des peupleraies, entre 500 et 2000 m d’altitude. Le plus important pour elle est de disposer d’un espace ouvert, prairie ou pâturage par exemple, où elle peut facilement s’alimenter.


Les couples s’installent très tôt sur leur territoire de reproduction. Parfois dès la mi-janvier, perché au sommet d’un grand arbre, le mâle émet un chant à tonalité élevée, aux motifs simples et répétés.

Les premières pontes ont lieu au tout début du mois de mars. Les 4 œufs prennent place dans un nid composé d’herbes et de brindilles, liées avec de l’argile, à 7-8 mètres de hauteur.

La femelle seule couve pendant deux semaines. Une quinzaine de jours plus tard, les jeunes quittent le nid. Une deuxième ponte est déposée en mai.

Alimentation :

Son menu, diversifié, comprend aussi bien des proies animales – vers de terre, insectes et leurs larves, escargots – que des végétaux – jeunes pousses, baies et fruits.


En automne-hiver, elle se nourrit des baies du gui ce qui lui vaut le nom de grive du Gui dans de nombreuses langues européennes.

Brard et Sarran

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Le débat entre Willy Schraen et Julien Bayou sous haute tension

[Vidéo] Le débat entre Willy Schraen et Julien Bayou sous haute tension

Le mouvement des agriculteurs fait beaucoup parler sur les plateaux de télévisions et les différentes opérations menées par le monde...

29 février 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.