VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Le retour de la chevrotine dans les Landes ?

Retour de la chevrotine


Elle avait déjà été autorisée entre 2009 et 2012 dans le département, suite à la tempête Klaus. Dévastée, la forêt était devenue inchassable. En effet, l’enchevêtrement des arbres tout azimutes avait favorisé d’une part la concentration et la reproduction des sangliers, et d’autres empêchent les chasseurs de chasser correctement (végétation trop dense, les sangliers ne sortent pas).

Alvis audio spéciale chasse

Retour de la chevrotine

Elle avait déjà été autorisée entre 2009 et 2012 dans le département, suite à la tempête Klaus. Dévastée, la forêt était devenue inchassable. En effet, l’enchevêtrement des arbres tout azimutes avait favorisé d’une part la concentration et la reproduction des sangliers, et d’autres empêchent les chasseurs de chasser correctement (végétation trop dense, les sangliers ne sortent pas).

Cette fois-ci ce n’est pas à cause d’une tempête, mais principalement à cause des dégâts de sangliers, qui sont devenus très importants dans le département, que la fédération des chasseurs des Landes milite pour l’autorisation du tir du sanglier à la chevrotine. Cette dernière doit régler une facture allant de 600 000 à près d’1 million d’euros chaque année afin d’indemniser les agriculteurs. Une somme qui croît régulièrement et met forcément à mal les comptes de la fédération.


Des arguments en faveur

Déjà utilisé dans les landes par des battues encadrées par des lieutenants de louveterie, la FDC sait qu’il faut convaincre malgré tout l’opinion publique. La chevrotine a de nombreux détracteurs…

Selon Régis Hargues, président de la fédération des chasseurs des Landes, une étude menée par le Banc d’épreuve d’armes de Saint-Étienne affirme l’absence totale de ricochet. Mieux encore, le Banc d’épreuve assure même que « l’énergie cinétique au-delà de 20m n’est plus suffisante pour tuer » (NDLR un homme). Même si la portée de la chevrotine est très inférieure à celle d’une balle, à fortiorie tirée dans une arme rayée, Il nous est permis d’avoir des doutes sur ce dernier point…

Une deuxième étude, menée par l’UNUCR cette fois-ci (étude réalisée dans les Landes entre 2009 et 2012), vient renforcer les positions pros chevrotines de la FDC. Cette dernière tend à démontrer qu’à courte portée (NDLR combien de mètres ?) la chevrotine tue d’avantage de gibier que les balles. En outre les animaux touchés par la chevrotine seraient systématiquement retrouvés, ce qui n’est pas toujours le cas lors de blessures par balle.


Les résultats de ces études sont, disons le franchement, assez surprenants, et s’ils sont avérés (il n’y a pas de raison d’en douter) penchent dans la balance du pour. Même si on se souvient pourquoi la chevrotine à été peu à peu au fil du temps interdite, une fois de plus le principal « danger » vient du tireur lui-même, et de la façon dont il fait usage de cette munition. Les mentalités ayant fortement évoluées dans le bon sens, le retour de la chevrotine est clairement posé.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Brard et Sarran

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Vidéos de chasse

[Vidéo] RTL fait concurrence à France Inter avec un humoriste qui s’en prend lui aussi aux chasseurs

[Vidéo] RTL fait concurrence à France Inter avec un humoriste qui s’en prend lui aussi aux chasseurs

Décidément, les radios Françaises se battent pour obtenir la palme de l'intervention humoristique la plus dégradante envers les chasseurs qui...

9 décembre 2023 Aucun commentaire

Petites annonces

×