Actualité de la Chasse Chasse à l'étranger Éleveur, il abat lui même à la carabine ses bovins

Au premier abord, vraiment au tout premier abord, on est un peu surpris, on se dit, et c’est naturel, « mais comment fait-il ? ». Mais l’on comprend très vite que nous sommes là en face d’un homme qui a juste tout compris.



Cet homme, c’est Nils Müller, un éleveur de bovins suisse qui habite dans les environs de Zurich. Sa particularité : il abat lui-même les animaux qu’il élève, il est le seul à faire cela et surtout à avoir le droit de le faire. Il lui a fallu batailler avec l’aide de 2 avocats pour pouvoir faire cela, mais depuis 2014 l’éleveur détient toutes les autorisations nécessaires.

Ce n’est pas la seule particularité de Nils. En effet l’éleveur de 39 ans a été, tenez-vous bien, pendant 20 ans….. végétarien. Nils a donc un rapport particulier avec les animaux, et c’est bien cela qui l’a poussé à pratiquer ce mode d’abattage. Après avoir compris que le sens de la vie était de manger de la viande, mais aussi de respecter le bien-être animal, il a décidé « d’offrir » à  ses animaux, qu’il a vus naitre, la mort la plus digne possible, loin des abattoirs et des camions qui les y transportent dans un stress inouï.

Dans sa ferme, il a construit un petit enclos dans lequel il fait entrer quelques bovins, des bœufs angus, le moment venu. Un mirador surplombe l’enclos, c’est depuis celui-ci qu’il décide quel animal il va prélever, proprement d’une balle dans la tête. Ce bœuf sera ensuite découpé, préparé, vendu et cuisiné dans la ferme, il ne verra ainsi jamais de sa vie l’ombre de la filière agroalimentaire.

Nils explique que sa viande coûte en moyenne 20% à 30% de plus qu’en supermarché, mais que la qualité est autrement différente. Par ailleurs il insiste sur le fait qu’il n’est pas nécessaire de manger de la viande tous les jours… Cette façon de penser rejoint parfaitement notre passion, où le chasseur consomme uniquement la viande qu’il a lui-même prélevé.

Et si c’était cela le vrai modèle homo-agro-nutri-économique de demain ?

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

4 Commentaires

  1. Le sens de la vie…lol ben c’est de vivre justement! Bien être…on serait tellement heureux de se prendre une balle! Tuer juste tuer, ou est le respect d’une vie ?

  2. Dans le respect le plus strict de l’animal
    Cela met en evidance qu’un abattage sur site sous le coup d’une réglementation stricte est bien mieux que l’obligation d’abattre en structures moins soucieuses du bien être animale

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici