Actualité de la Chasse Chasse à l'étranger Neuchâtel valide la chasse des chats devenus sauvages

Les tirs de chats retournés vivre à l’état sauvage est en place en Suisse depuis des années déjà, en dehors du canton du Valais et de Genève. Une motion visant à faire interdire cette pratique a été soumise aux institutions du pays mais cette dernière a été retoquée.

Les signataires de la motion avançaient pour arguments que les campagnes de stérilisation des chats harets étaient suffisantes pour que l’autorisation de les chasser soit suspendue. Ils affirment également qu’il est impossible pour le tireur de faire la différence entre un chat domestique en liberté qui se promène en pleine nature et un chat haret.

Ce mercredi, le Grand Conseil neuchâtelois a tranché et la chasse des chats harets restera autorisée dans les cantons Romands. La réalité du terrain rend ce combat plutôt inutile car, même si les chasseurs Suisses en ont le droit, ils ne tirent quasiment pas les chats harets et seulement 5 tirs ont été comptabilisés sur les trois dernières années.



Même une élue Verte, Diane Skartsounis, a relativisé cette passe d’arme qu’elle juge inutile sur le territoire Suisse par rapport à d’autres espèces :

« Il n’est pas indispensable de légiférer pour quelques chats abattus alors que l’on tire chaque année des dizaines d’animaux menacés comme le lièvre ou la bécasse ».

Source.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

7 Commentaires

  1. Pensez 130 millions de passereaux, la plupart protégés, massacrés chaque année par les chats domestiques en France, une paille!

    Rappelez nous qui a interdit la destruction du chat domestique en France? Toujours les mêmes

  2. Les bécasses et le lièvre ne sont pas des espèces menacées et de plus en Suisse ces deux espèces sont en vente dans les boucheries !!!!
    En ce qui concerne le chat et en général il devrait y avoir une autorisation d’abattage en fonction de sa présence par apport à ladistance des habitations ( le chat est un super prédateur)

  3. C’est absolument honteux de tirer sur des chats qu’ils soient errants ou domestiques. La stérilisation est le meilleur moyen pour éradiquer le trop grand nombre d’animaux « qui gênent » autrui.
    Au Maroc, on tire sur les chiens errants et on dit que ces chasseurs sont des barbares, des vauriens non éduqués et j’en passe. Les européens s’acharnent à leur expliquer que seule la castration et la stérilisation sont la meilleure solution pour se débarrasser du surplus de ces pauvres bêtes.
    Et voilà qu’en Suisse on fait pareil avec les chats.
    C’est vraiment abject et digne d’un pays sous sous-développé.
    🙏🤬🇨🇭

    • Danielle, Avant l’arrivée des écolos au pouvoir au ministère de l’écologie dans les années 1980, le chat domestique ou haret était chassable à plus de 300 mètres des habitations, cela permettait de limiter grandement les ravages sur la biodiversité protégée de notre pays, les chats domestiques massacrent certes des espèces gibiers mais aussi et surtout des espèces protégées par nos lois: petits passereaux, hirondelles, reptiles, amphibiens, certains mammifères de plus en plus rares (lérots, campagnol amphibie, desman, musaraigne, hamster doré, chauves souris)! Et après nos amis « écolos » s’étonnent de la raréfaction de ces mêmes espèces en occultant leur responsabilité, c’est tellement facile

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici