VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

🚹 DĂ©gĂąts du grand gibier, abandon du plomb, chasse bashing, l’entretien productif entre Willy Schraen et Emmanuel Macron

Ce lundi, le prĂ©sident de la FNC Willy Schraen et le secrĂ©taire national Thierry Cabanes ont pu s’entretenir avec le PrĂ©sident de la RĂ©publique pour Ă©changer sur diffĂ©rents sujets en rapport avec la chasse d’aujourd’hui et de demain.


L’un des principaux sujet d’Ă©change a Ă©tĂ© bien Ă©videmment le montant des dĂ©gĂąts causĂ©s par le grand gibier, notamment le sanglier, sur les cultures, sur les espaces publics et chez les particuliers. Emmanuel Macron et Willy Schraen semblent avoir trouvĂ© un accord qui permet de limiter les frais astronomiques que les chasseurs ne parviennent plus Ă  payer.

En cause, des dégùts toujours plus importants causés par les sangliers sur les cultures et le prix des céréales qui a flambé suite à la guerre en Ukraine.


L’accord trouvĂ© se base donc sur les indemnisations financĂ©es par les chasseurs en 2021. Si en 2022 ces frais devaient dĂ©passer ceux de l’annĂ©e derniĂšre, c’est l’État qui prendra le relais et qui financera la diffĂ©rence auprĂšs des agriculteurs.

De plus, Emmanuel Macron a assurĂ© que le systĂšme d’indemnisation des dĂ©gĂąts causĂ©s par le grand gibier serait revu avant la fin de son mandat.

L’entretien entre les dirigeants de la FĂ©dĂ©ration Nationale des Chasseurs et le PrĂ©sident de la RĂ©publique ne devait durer que 45 minutes mais finalement ce dernier Ă  durĂ© prĂšs de 1h40.

Durant cet entretien, la question de l’abandon des munitions au plomb a Ă©tĂ© abordĂ© et Willy Schraen a pu de nouveau faire observer que le coĂ»t de cette adaptation serait important pour les chasseurs. L’idĂ©e d’une sorte de « prime Ă  la casse » pour le changement des fusils de chasse a donc Ă©tĂ© mise sur la table et il semblerait qu’Emmanuel Macron y soit sensible.


Cette demande fait Ă©cho au fait que dĂšs le mois de fĂ©vrier 2023, les munitions au plomb seront strictement interdites Ă  proximitĂ© des zones humides. Ce nouveau rĂšglement imposĂ© par l’Union EuropĂ©enne pourrait avoir un impact Ă©conomique de prĂšs d’un milliard d’euros pour la filiĂšre chasse.

Enfin, les attaques incessantes envers la chasse Française, le chasse-bashing constant qui se rapporte au mĂȘme fonctionnement que l’agri-bashing ont Ă©galement Ă©tĂ© mis sur la table par Willy Schraen et Thierry Cabanes. Ce dernier s’est d’ailleurs exprimĂ© auprĂšs de La DĂ©pĂȘche sur cet Ă©change avec Emmanuel Macron :

« Lui-mĂȘme n’a pas pratiquĂ© la chasse mais il y a des chasseurs dans la famille de son Ă©pouse. Ses attaches dans les Hautes-PyrĂ©nĂ©es font que le prĂ©sident est trĂšs sensible Ă  ces sujets qu’il maĂźtrise parfaitement. C’Ă©tait vraiment un Ă©change fructueux. »

Un Ă©change productif et positif pour la chasse Française bien que certains sujets doivent ĂȘtre abordĂ©s de maniĂšre plus prĂ©cises comme le nouveau mode d’indemnisation des dĂ©gĂąts de gibier qui verra le jour dans les annĂ©es Ă  venir ou la subvention possible accordĂ©e aux chasseurs pour renouveler leurs armes.

Brard et Sarran

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Petites annonces

×