ActualitĂ© de la Chasse Chasse en France 🚨 DĂ©gâts du grand gibier, abandon du plomb, chasse bashing, l’entretien productif...

Ce lundi, le prĂ©sident de la FNC Willy Schraen et le secrĂ©taire national Thierry Cabanes ont pu s’entretenir avec le PrĂ©sident de la RĂ©publique pour Ă©changer sur diffĂ©rents sujets en rapport avec la chasse d’aujourd’hui et de demain.

L’un des principaux sujet d’Ă©change a Ă©tĂ© bien Ă©videmment le montant des dĂ©gâts causĂ©s par le grand gibier, notamment le sanglier, sur les cultures, sur les espaces publics et chez les particuliers. Emmanuel Macron et Willy Schraen semblent avoir trouvĂ© un accord qui permet de limiter les frais astronomiques que les chasseurs ne parviennent plus Ă  payer.

En cause, des dégâts toujours plus importants causés par les sangliers sur les cultures et le prix des céréales qui a flambé suite à la guerre en Ukraine.

L’accord trouvĂ© se base donc sur les indemnisations financĂ©es par les chasseurs en 2021. Si en 2022 ces frais devaient dĂ©passer ceux de l’annĂ©e dernière, c’est l’État qui prendra le relais et qui financera la diffĂ©rence auprès des agriculteurs.

De plus, Emmanuel Macron a assurĂ© que le système d’indemnisation des dĂ©gâts causĂ©s par le grand gibier serait revu avant la fin de son mandat.

L’entretien entre les dirigeants de la FĂ©dĂ©ration Nationale des Chasseurs et le PrĂ©sident de la RĂ©publique ne devait durer que 45 minutes mais finalement ce dernier Ă  durĂ© près de 1h40.

Durant cet entretien, la question de l’abandon des munitions au plomb a Ă©tĂ© abordĂ© et Willy Schraen a pu de nouveau faire observer que le coĂ»t de cette adaptation serait important pour les chasseurs. L’idĂ©e d’une sorte de « prime Ă  la casse » pour le changement des fusils de chasse a donc Ă©tĂ© mise sur la table et il semblerait qu’Emmanuel Macron y soit sensible.

Cette demande fait Ă©cho au fait que dès le mois de fĂ©vrier 2023, les munitions au plomb seront strictement interdites Ă  proximitĂ© des zones humides. Ce nouveau règlement imposĂ© par l’Union EuropĂ©enne pourrait avoir un impact Ă©conomique de près d’un milliard d’euros pour la filière chasse.

Enfin, les attaques incessantes envers la chasse Française, le chasse-bashing constant qui se rapporte au mĂŞme fonctionnement que l’agri-bashing ont Ă©galement Ă©tĂ© mis sur la table par Willy Schraen et Thierry Cabanes. Ce dernier s’est d’ailleurs exprimĂ© auprès de La DĂ©pĂŞche sur cet Ă©change avec Emmanuel Macron :

« Lui-mĂŞme n’a pas pratiquĂ© la chasse mais il y a des chasseurs dans la famille de son Ă©pouse. Ses attaches dans les Hautes-PyrĂ©nĂ©es font que le prĂ©sident est très sensible Ă  ces sujets qu’il maĂ®trise parfaitement. C’Ă©tait vraiment un Ă©change fructueux. »

Un Ă©change productif et positif pour la chasse Française bien que certains sujets doivent ĂŞtre abordĂ©s de manière plus prĂ©cises comme le nouveau mode d’indemnisation des dĂ©gâts de gibier qui verra le jour dans les annĂ©es Ă  venir ou la subvention possible accordĂ©e aux chasseurs pour renouveler leurs armes.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici