Actualité de la Chasse Chasse en France Accidents de chasse : faire l’autruche ou informer ?

À chaque actualité concernant un accident de chasse, nous sommes choqués de voir un certain nombre de chasseurs nous interpeler en public, et en privé, afin de nous demander de ne plus relater d’articles en rapport avec des accidents de chasse. À chaque fois le même argument : cela sert de grain à moudre aux anti-chasses ! On doit avouer, que la mâchoire nous en tombe….

Dis autrement, une quantité indéfinie de chasseur, mais à en juger le nombre de messages, pas si minime que cela, souhaiterait que l’on fasse la politique de l’autruche. Désolé mesdames et messieurs, mais NON !

Non, car c’est de très loin la pire attitude à adopter face aux problèmes. Comment voulez-vous que les mentalités évoluent si un média comme Chasse Passion ne relate pas ce qui se passe, ne relate pas que OUI il y a en 2017 de très graves manquements à la sécurité, et des chasseurs encore totalement irresponsables, hélas.

Non, nous ne donnons pas de grain à moudre aux anti-chasses. Pensez-vous vraiment que nous sommes les seuls à parler des accidents ? Tous les quotidiens nationaux et régionaux en font leur une le lundi matin, du Figaro à l’Express, en passant par BFM et 20 minutes. Pensez-vous que les opposants à la chasse aient besoin de Chasse Passion pour être au courant des accidents… allons.

Non, Chasse Passion ne parle pas que d’accidents de chasse, loin, très loin s’en faut. Mais pour cela il faut prendre le temps de lire notre site, et pas uniquement crier au loup quand un article vous déplait ! Car le problème est là, ce genre d’article déplait, mais il nous déplait à nous aussi, soyez-en sûr. Sauf que, contrairement à certains, nous préférons voir la vérité en face, plutôt que de porter des œillères. Comme nous disions plus haut, certains chasseurs commettent des actes irresponsables, et faire mine de les ignorer ne pourra JAMAIS améliorer les choses, ou alors certains croient aux miracles !

2 Commentaires

  1. Bonsoir, chaque chasseur est responsable de ses tirs,si accident il y a, sa responsabilité est engagé. Le risque zéro n’existe pas, mais la prudence se doit d’être de mise pendant toutes les actions de chasse.Le plus gros des sangliers ou le plus gros des cerfs ne remplacera jamais une vie d’homme ou de femme, c’est pourquoi l’on doit leur laisser la vie si les conditions de tirs ne sont pas respectés vis a vis des consignes qui sont rappelés avant chaque début de traque par le président ou le responsable de tels ou tels ACCA ou société de chasse .

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici