Actualité de la Chasse Chasse en France ASPAS n’achètera pas 243HA dans la Drôme pour en faire une réserve

L’association anti-chasse ASPAS a trouvé son nouveau cheval de bataille depuis quelques temps déjà : racheter d’immenses territoires afin de les transformer en « Réserve de Vie Sauvage ». À travers ce joli mot l’objectif principal est simplement d’y interdire la chasse, pour le reste, à part des rêves nourris par une méconnaissance certaine de la faune, on ne sait pas trop ce qu’il est censé en devenir.



Nous le verrons prochainement, car l’ASPAS, grâce à une forte mobilisation le mois dernier, aidée par le journalise Hugo Clément, a réussi à acheter un territoire de 490 HA dans le Vercors. Ainsi va naitre bientôt « Vercors Vie Sauvage ». Nous attendons patiemment les premiers résultats d’ici 2 à 3 ans maximum.

La musique n’est pas la même pour le territoire de 243 HA situé dans la Drôme, dont l’ASPAS avait largement entamé la discussion d’achat. Ce territoire situé sur la commune de Vesc avait reçu le soutien des élus locaux en avril dernier même. Mais ça, c’était avant que la SAFER ne vienne mettre son nez dans la vente afin de faire valoir ses droits !

Ainsi il y a quelques jours, le propriétaire des lieux vient de signer une promesse de vente avec la SAFER, mettant fin à tout espoir de réserve vie sauvage de l’ASPAS ! Malgré une pétition mise en ligne par l’association, il semble quasi impossible que le projet prenne vie.

On ne connaît pas encore les projets de la SAFER pour ce nouveau territoire.

 

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

11 Commentaires

  1. Ses bien beau de faire des réserves de chasse mais après ils faut assumer maladie dégâts prolifération des promenades en tout genre et avec tous les engins possible souvenez vous réserve dans les alpes français des centaines d’animaux meurt de faim de maladie personnes n’a bouger seul les agriculteurs on fait se quil on pu et pourtant ils y a des gens qui on crée cette réserve mais ils n’ont pas voulu jeter leur argent dans un gouffres et s’est se qu’il leur pent au nez

  2. Quand ces territoires sans chasse deviendront des sanctuaires pour les sangliers on verra qui paiera les dégâts aux agriculteurs.. Les frais de justice et autres en cas de collision avec un véhicule et j’en passe….

  3. Le préfet concerné sera obligé de demander des battues administratives dans ce territoire non chassé et pour cela demandera au lieutenant de louveterie de convoquer des chasseurs pour l’effectuer .
    anti chasse arroseur arrosé !

  4. L’ASPAS prends le pognon où? Parce qu’il faut du fric pour racheter tous ces territoires. Et la SAFER, parlons en? C’est la même magouille. Ils défendent soit-disant les agriculteurs, de surcroît les jeunes. A voir.

    • L214 a bien reçu 1 140 000 euros d’un fond américain, on peut supposer que cela profite quelque part à quelqu’un de semer la zizanie chez nous.
      Mais il serait effectivement intéressant de connaître leurs financement.

  5. Ha oui, L 214, la fameuse asso qui milite contre l’égorgement des moutons!!!!!!!! non, je rigole, plutôt des poulets en batterie. Mais pour donner les 1 140 000 €, il faut nécessairement une contre-partie importante. C’est pas pour faire plaisir que l’on donne cette somme. En attendant, il y en a qui s’en mettent plein les poches!

  6. Concernant l’autre projet : Vercors,
    Que l’aspas ou des particuliers veulent acheter des terrains / forets pour les mettre en réserve , cela ne me dérange pas plus que cela. Après tout c’est même peut être une bonne chose …
    On verra à l’avenir comment ils gèrent effectivement les équilibres et si la nature se régule « toute seule ».

    Chacun est libre de faire ce qu’il veut avec son argent, sauf que … ce qui me gêne justement c’est la façon dont s’est financé :
    je cite le site web de l’aspas :
     » Particulier : Vous pouvez déduire 66% de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable »
    Curieux mélange des genres : projets d’acquisition de terrain privé financé par de l’argent public…

    Donc quand ils disent : le projet a couté 2.3M€ , c’est faux .
    Il a couté environ 1/3 aux donateurs et 2/3 € à la collectivité sous forme de crédit d’impôts.
    Du coup environ 800K€ pour 490ha c’est pas cher… (sachant qu’une bonne partie du prix est lié au rachat du bail de chasse : bonne affaire pour l’ancien proprio …)

    Encore une fois cela ne me dérange pas plus que cela , si 500 ha est une surface déjà importante pour des particuliers , c’est une goutte d’eau à l’échelle de la France.
    Mais imaginez que demain il se mettent à acheter des milliers d’HA , je ne vois pas en quoi je devrais les financer indirectement aux 2/3 pour des lubies / projets idéologiques.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici