Actualité de la Chasse Chasse en France Le déterrage des blaireaux est également suspendu dans la Somme

Les associations animalistes continuent d’attaquer les arrêtés préfectoraux permettant le déterrage des blaireaux dans plusieurs département. Cette semaine, c’est le tribunal administratif d’Amiens qui donne raison à Aves France et à l’ASPAS en décidant de suspendre l’arrêté qui permettait aux équipages de déterrer le blaireau du 15 juin au 17 septembre.

Les antichasse ont argumenté sur le fait que le blaireau n’est plus considéré comme une espèce classée ESOD bien qu’il soit chassable ainsi que sur le fait que la dynamique de reproduction de l’espèce apparaît comme relativement lente dans notre pays.

Encore une fois, le manque de remontées d’informations précises sur les dégâts occasionnés par le blaireau sur les territoires a été sanctionné par cette décision car les associations animalistes pointent du doigt des arrêtés pris plus par habitude que par réelle nécessité.



Par conséquent, le tribunal administratif d’Amiens a suivi la décision prise il y a quelques temps pas le tribunal de Toulouse sur le déterrage du blaireau et a décidé de casser l’arrêté en cours.

C’est un nouveau coup dur pour la chasse mais aussi et surtout pour les agriculteurs qui subissent de plein fouet les dégâts causés par les blaireaux dans leurs champs mais aussi à cause des risques encourus par les éleveurs bovins car le blaireau reste un vecteur important de la tuberculose bovine.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

2 Commentaires

  1. Les agriculteurs n en peuvent plus des blaireaux
    Mais les dégâts sont souvent déclarés comme étant le fait des sangliers bien que ce soit parfaitement vérifiable
    Du coup aucune information ne suit les dégâts de blaireaux n etant pas indemnisés
    Et bien que pas indemnisés ce serait bien si les agriculteurs prenaient le temps de faire ces fameuses déclarations à la DDT
    DOMMAGE VOUS AVEZ DIT DOMMAGE

  2. Il faut faire remonter les déclarations de dégâts.
    Les agriculteurs ne le font pas car pas indemnisés.
    Le déterrage du blaireau est une très belle chasse et quoiqu en disent certains qui n ont jamais vu , il a toute ses chances.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici