VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Le recul du gouvernement sur les chasses traditionnelles est-il une simple manœuvre politique?

Vanneau huppé

Depuis quelques jours, les chasses traditionnelles et les manifestations des chasseurs qui auront lieu demain dans plusieurs villes de France font réagir dans les médias. Ce matin, Thierry Coste était même l’invité de la radio nationale RTL pour exprimer le point de vue des chasseurs sur ces dernières interdictions. Bien que la radio ait malheureusement suivi la mouvance générale en les faisant passer pour des pratiques barbares d’un autre âge, force est de constater que plus de communication sur ces modes de chasse aurait été bénéfique et aurait évité tant de mensonges dans les médias comme de la part des associations anti-chasse.


A la surprise générale, le gouvernement a dernièrement fait marche arrière et a relancé 4 consultations publiques sur les chasses traditionnelles interdites récemment. Ces consultations pourraient permettre de revenir sur la mise à 0 des quotas et pourraient finalement permettre la pratique de ces modes de chasse pour cette année que l’on croyait perdue, mais est-ce réellement possible?

Le Conseil d’État s’appuie sur des directives Européennes pour juger de ce type de dossier et l’Europe juge que ces modes de chasse ne doivent plus être autorisés dans les États membres de l’Union au motif qu’elles ne sont pas sélectives. La probabilité que ces chasses soient de nouveau autorisées est donc très faible. Dans le cas contraire la France s’expose à de fortes amendes distribuées par Bruxelles, ce serait donc reculer cette année pour mieux interdire définitivement l’année prochaine. Il y a donc fort à parier que ces nouvelles consultations publiques ne soient qu’une manœuvre politique de la part du gouvernement pour calmer les chasseurs quelques jours avant les grandes manifestations prévues.


Dans le cas contraire, il faudra un message fort du gouvernement qui devra dire clairement que les chasses traditionnelles Françaises sont du ressort de la nation et ne sont pas soumises aux avis imposés par une Europe visiblement déconnectée de la réalité du terrain qui ne connaît rien des traditions pratiquées localement.

Pas de retour en arrière au sujet de la chasse à la glu ni pour la tourterelle des bois car le dossier était déjà bien avancé au niveau européen. Déjà depuis 2019, l’Europe avait la France dans le collimateur mais pas seulement puisque d’autres membres comme l’Espagne, l’Allemagne ou la Slovénie avaient reçu des avertissements de la part de l’UE et risquaient eux aussi des amendes importantes.

Il semble que pour protéger la chasse de demain, il sera nécessaire que les chasseurs soient solidaires au delà du niveau national mais que les choses devront s’organiser au niveau international pour ne pas subir la dictature de Bruxelles dans les différents territoires de l’Union Européenne.

Winchester

11 réflexions sur « Le recul du gouvernement sur les chasses traditionnelles est-il une simple manœuvre politique? »

    1. Bien d’accord et il faut être complètement simplet pour simplement se poser la question . Le même problème sera remis sur le tapis après les élections quelque soit le nouveau gvt . Quelle naïveté , désolant.

  1. Il faut simplement demander que soit écrit dans la lois que les chasses traditionnelles en FRANCE soit sous l’autorité de la France et non de l’Europe et avant l’élection présidentielle de 2022 point ,,avec les garanties que ces chasses seront maintenu après les élections ou chacun prendra ces responsabilités.

  2. Chasseurs solidaires au niveau européen ce serait utile mais pas suffisant. Le problème c’est l’Europe et sa politique de destruction des nations, la chasse en fait partie puisque l’Europe a encore en ligne de mire plusieurs espèces ( caille, bécasse, perdrix….) donc c’est la fin de la chasse au petit gibier. On n’a que le bulletin de vote pour arrêter cette folie. Il ne s’agit pas de sortir de l’UE mais d’imposer la renégociation des traités, ou celle de l’intérêt du pays ( ils pourront gesticuler …et alors…? Nous sommes la France et il ne se passera rien…)
    Donc je ne vois pas comment un chasseur peut voter pour un européiste….

  3. Dire que ces chasses ne sont pas selectives est un MENSONGE car si un passereau est pris avec des alouettes il suffit aprés avoir ramassé celles ci de rouvrir les pantes,il s envolera sans dommage.TOUS dans la rue le 18 ainsi que sur les consultations publiques.

  4. Gouvernement de guignole ! macron nous l’écoutons plus …il y aura sanction au mois d’avril sur MACRON ! Y nous prends pour des C..S depuis le début !

  5. NON ne mettons pas la faute sur l’Europe car la directive scélérate laisse une porte de sortie. Cette situation incombe au ministre de la transition écologique qui a été mis en place en connaissance de cause.
    OUI c’est une manœuvre politique et pour preuve l’historique quota zéro des gluaux
    Arrêtons de se poser des questions et vivement SAMEDI !!!!

  6. m costes c est bien celui qui tutoyait m. macron et l appelait par son prénom en présence de m. schraen hilares tous les deux …? alors c est sur on va etre défendus…..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Petites annonces

×