VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Les néo-ruraux interdisent la chasse mais se ravisent après avoir constaté des dégâts sur leurs terrains

chasseur et son chien

Depuis l’épidémie qui a forcé une grande partie du monde à se mettre en confinement, un nouveau phénomène existant a pris une ampleur bien plus grande : l’arrivée des néo-ruraux dans les campagnes. La cohabitation avec les ruraux établis dans les villages depuis des générations n’est pas toujours idéale, la faute à des manies qui finissent par disparaître.

Woodland

Pourquoi le néorural n’est pas très apprécié?

Tout d’abord, il faut bien comprendre ce que l’on appelle un « néo-rural » avant de pousser un peu le raisonnement des gens de la campagne.

Du côté du Larousse, la définition qui est retenue est la suivante :


« Néorural : Se dit de quelqu’un (d’origine urbaine) qui s’installe dans des zones rurales en voie d’abandon pour se lancer dans des systèmes de production se prêtant à une exploitation communautaire.« 

Aujourd’hui, le terme est un peu galvaudé et désigne la majorité des personnes qui viennent de la ville pour s’établir à la campagne.

S’il vient de la ville pour se lancer à la campagne, changer de vie et dynamiser par la même occasion une région qui en a besoin, quel est le problème me direz-vous?

Les ruraux n’ont absolument aucun grief contre les néoruraux, jusqu’au moment ou ces derniers essaient d’imposer leur loi comme si le village faisait partie d’une copropriété. Le coq chante trop fort, les vaches sentent mauvais, le clocher sonne trop tôt, et l’agriculteur n’arrête pas de passer dans la rue avec son tracteur!


Après ces quelques mots, tout le monde a compris où le bât blesse, et il en va de même pour la chasse, car le néorural a généralement des accointances avec les idées des verts.

C’est le cas dans la région de Monein, dans les Pyrénées-Atlantiques, ou les néoruraux ont été un sujet de discussion lors de l’assemblée générale des chasseurs. Ces derniers arrivent et tentent d’interdire à l’Association de chasse intercommunale de chasser sur certains terrains.

Ces nouveaux arrivants ne savent majoritairement rien de la chasse ni de comment elle se pratique et n’ont souvent entendu que des leaders animalistes parler des animaux du haut de leurs tours d’ivoires Parisiennes.

Pourtant, il y a du chemin de parcouru.

Souvent, les chasseurs essaient de se battre pour continuer à pouvoir chasser sur toutes les terres dont ils disposent mais le dialogue reste en général bien stérile.


Même le maire de Monein a exprimé ses regrets lors de l’assemblée, en encourageant les chasseurs à « rester droits dans leurs bottes » et à communiquer davantage.

C’est une stratégie payante car, en général, les dégâts commis par le grand gibier sur les terrains interdits à la chasse deviennent bien trop importants ce qui oblige les néoruraux à revoir leur copie et à faire machine arrière.

Si les chasseurs sont conscients de cet état de fait, comme dans d’autres régions, ils restent tout de même les seuls à payer les indemnisations bien qu’on ne leur facilite pas les choses sur le terrain.

25 réflexions sur « Les néo-ruraux interdisent la chasse mais se ravisent après avoir constaté des dégâts sur leurs terrains »

  1. Certaines personnes qui s’installent à la campagne voudraient apprendre aux ruraux comment vivre et même manger. Ils se comportent exactement comme les immigrés venus de pays exotiques qui voudraient imposer leurs règles de vie.

  2. En réponse à JosephJo, « la science infuse » qui écrit :
    « De plus rappelez moi pourquoi il y a invasion de sangliers en France. Là aussi vous mettez cela sous le tapis. »
    Et bien, cher monsieur, on va vous « rappeler  pourquoi» les populations de sangliers ont explosé. Quand on ne sait pas, on met ses affirmations « sous le tapis  ».
    La prolifération du sanglier s’explique simplement.
    – Avant la Première et Seconde Guerre Mondiale, les populations de sangliers comme de cervidés étaient peu nombreuses. Au cours des deux guerres, ces animaux ont constitué, en France et dans toute l’Europe, une source importante de nourriture, à des périodes où la viande faisait terriblement défaut, comme bien d’autres denrées alimentaires. Ainsi, les effectifs de sangliers et de cervidés déjà faibles ont littéralement fondu, au point de mettre ces espèces en danger. Les gouvernements, dans plusieurs pays d’Europe, ont donc procédé au repeuplement massif de suidés et cervidés.
    – Par ailleurs, à partir de 1945, la petite paysannerie de subsistance disparaît au profit des grandes fermes agricoles et d’une agriculture intensive qui va favoriser, en Europe, l’expansion du sanglier, espèce opportuniste et prolifique (sans comparaison avec les cervidés dont les populations se sont stabilisées) qui trouve une nouvelle source de nourriture.
    – Enfin, le reboisement intensif de l’après guerre à partir de 1950, dans de nombreux pays d’Europe, a fourni aux grands animaux et au sanglier en particulier un couvert favorable. Les conditions optimum étant réunies l’espèce a proliféré.
    Conclusion : c’est bien l’homme qui est responsable de la prolifération du sanglier, mais pas le Chasseur accusé de tous les maux, à qui on demande toujours des comptes, que l’on voudrait transformer en agent bénévole au service de l’État, et qui, par dessus le marché, doit payer les dégâts occasionnés aux cultures.
    C’est fort de café, il faut l’avouer.

  3. Josephjo,bien sûr qu il y a déplacement de gens dans les deux sens mais ceux qui ne supporte pas l odeur de la ferme qui est là depuis plusieures générations,le son des cloches,le chant du coq,l âne dans le pré voisin, quelques coups de fusil au loin etc.sont systématiquement de nouveaux arrivants.quant aux sangliers le problème est mondial mais peut-être que nous en avons lâché partout.moi je vois surtout de plus en plus de gens qui se croient tout permis et ne respectent pas les autres,un peu de bon sens et de tolérance serait le bien venu.

  4. Peut-être parce qu’il y a une différence entre chasser du petit gibier qui se fait de plus en plus rare et chasser des hordes de sangliers ou chevreuils qui eux sont effectivement à réguler.

    1. Bonjour,
      Oui la différence est notable : L’argent!
      Mais les chasseurs n’ont pas à être des régulateurs payeurs !
      Les chasseurs n’ont pas à être des régulateurs permanent tout court d’ailleurs!
      Le gibier est Res nulius que quand cela arrange les bobos.
      Quand au petit gibier qui devient rare, on se demande bien pourquoi tiens.
      Absence de haie que nous chasseurs essayons de réimplanter un peu partout. Présence de prés à chevaux en lieu et place de culture maraichères ? Ha mais non! les chevaux, c’est naturel il suffit de voir les prés stériles que cela engendre pour en être persuadé.
      Regroupement des parcelles qui font maintenant plusieurs dizaines d’hectares d’une seule culture. Les bordures extérieurs de champs qui sont broyées au lieu de les laisser en herbe. A l’inverse, dans certains secteur la déprise agricole et la fermeture des milieux.
      Les raisons sont donc nombreuses, le ‘tout sanglier’ en est une des raisons d’ailleurs, mais ce n’est pas les chasseurs qui font tout pour garder le petit gibier présent qui sont à blâmer.

    2. C’est marrant comme les « ruraux, qui font leurs courses en grande surface pour pas crever de faim, aiment tacler les urbains.
      Petit rappel historique les gars.
      La très grande majorité des urbains viennent de la campagne et ou la vie de « campagne « .
      Si vous voulez tacler, faites le avec ce modèle de société thermo-con-industrielle capitaliste merdique.
      Vous oubliez ce qui vous arrange.
      Vous chouinez sur les « néo ruraux  » qui font la démarche, indispensable, inverse.
      De plus rappelez moi pourquoi il y a invasion de sangliers en France. Là aussi vous mettez cela sous le tapis.
      Et, pour finir, combien d’entre vous sont climato-sceptiques ?!
      Qui ne comprennent pas que beaucoup d’urbain ont compris cela et comprennent devoir sortir de ce modèle de société. Que vous aussi vous affectionnez. Sans le pétrole vous crevez tous. Comme les urbains. Pour ceux qui voudraient répondre et chouiner,.tout cela est archi connu.
      Alors pas la peine de blablater nombrilistes.

    3. Josephjo , ce qui est rassurant c est que sans pétrole vous allez crever avant moi , ou alors vous êtes capable de produire du blé avec des chevaux, faire votre pain à l ancienne , élever un cochon, le travailler et le conserver jusqu à votre assiette etc……

  5. de manière a ce que certains comportements anti chasse soit bannis il conviendrait que les propriétaires qui ont interdit la chasse chez eux et qui par la suite sont génés par les dégats soient éconduits par les chasseurs de manière définitive et qu ils gèrent eux mème leurs problèmes…
    « monsieur vous n avez pas voulu de nous … soit ; maintenant c est nous qui ne souhaitons plus avoir de relations avec vous et ce , de manière irrévocable « 

  6. Et le petit Émile qui s’est fait dévorer par les loups seuls quelques personnes le savent mais il ne divulguent rien la preuve l’écartement des morsures sur le crâne c’est pas un chat vive Sandrine Rousseau qui les soutient même si on avait 100000

    1. Oh?! T’as des vraies infos ?! Tu penses vraiment que ta petite théorie, si elle était vrai, ne serait pas.sur les réseaux et merdias déjà?
      Je ne dis pas.que ce n’est pas ce qui est arrivé. Mais il y a des enquêtes.
      Pas des experts de salons.

  7. Pas de soucis, si la chasse est interdite sur des parcelles privées, il n’y a qu’à interdire à ces gens toute intrusion sur les terrains d’autrui où la chasse est autorisée,.Il promeneront chez eux, feront leur jogging dans leur salon et chercheront les champignons chez l’épicier.

    1. Les bobos ont laissé pourrir Paris et ils voudraient maintenant nous pourrir la vie, dans nos campagnes..
      C’est la meilleure !!

  8. Personnellement, mais cela n’engage que moi, les personnes qui arrivent « a la campagne » doivent eux s’intégrer au système de vie qui est en place depuis des décennies, on ne les a pas attendu pour savoir comment vivre. Donc je vais en faire hurler plus d’ un, c’est comme l’immigration tu d’adpte ou pas, ce n’est pas à eux a changé mais a toi !!! Eux ils sont chez eux . Voili voilou

  9. La chasse est à l’origine de la vie tout le monde chasse on peu chasser de différentes manières ceux qui sont contre la chasse sont des anormaux qui n’ont aucune culture car ils ne connaissent rien de la vraie vie. Chasser c’est avant tout reguler afin de trouver un équilibre entre les espèces animales et végétales. Les plus grands destructeurs de la nature et de la faune, c’est l’agriculture industrielle et l’emploi massif des produits chimiques polluant et détruisant les milieux naturels avec sa faune…

    1. Je suis d accord avec toi je suis chasseur et la chasse est un sport comme tant d autre la différence entre le citadin ce n’ est pas lui qui pèse sur la détente son boeuf à l’ épicerie il ya quelqu un qui le tué,la chasse c’ est une régulation de la faune tout simplement, bonne journée

    2. Tu as déjà vu un ecolo aller contre Monsanto…..ou tout autres grosses firmes de pesticides….ils ne servent à rien…..

  10. Vous essayez de nous faire croire que ce ne sont que les soi-disant « néo-ruraux » qui n’aiment pas la chasse alors que vous savez pertinemment que ce n’est pas le cas. Faire l’amalgame entre l’ex citadin qui ne tolère pas les bruits de la campagne « le coq qui chante » et tous les gens, y compris les « paysans » qui s’inquiètent lorsqu’ils s’aventurent dans la forêt ou partent faire du vélo le week-end est complètement ridicule.
    Cordialement.

    1. jouant caro ils inquiètent bien a tort . de mémoire il n y a que tout a fait exceptionnellement des morts qui ne soient pas chasseurs….
      c est epsylonique mais monté en épingle par des gens dont l honneteté intellectuelle n ai pas la qualité première…

    2. Jouant,vous devriez vous inquiéter beaucoup plus quand vous montez dans votre voiture,skiez tranquillement, même vous baignez car vous courez plus de risque de vous faire percuter.accident par activité de loisir,sport d hiver plus de trente pour cent ,sport nautique vingt quatre pour cent ect. la chasse quatre pour cent.meme si un accident est toujours de trop je pense que nous pouvons tous nous côtoyer en bonne intelligence.

    3. Je suis à 150/100 pour maintenir la chasse ; ce n’est pas un droit , mais un devoir de reguler l’espèce animale.
      Je suis également d’accord 👍 que nous chasseuses chasseurs, nous devons arrêté de se faire agresser. De PAYER LES DÉGÂTS OCCASIONNERS PART LES SANGLIERS , CHEVREUILS ETC ETC .
      Faire une table ronde avec tout ce petit monde de chasseurs et non chasseurs , n’oublions pas nos braves agriculteurs .Cela deviens INSUPORTABLE .

  11. Bonjour,
    Ce que vous oubliez de dire c’est que ces terrains son souvent réouvert à la chasse du sanglier, rarement pour le petit gibier.
    Le sanglier n’est pas la chasse. C’est une chasse tout simplement.
    Y en marre du sanglier. On paye les fils, des postes, des piquets, on installe les clôtures, on les entretient, on paye malgré tout les dégâts, on chasse (ou régule l’espèce car ce n’est plus de la chasse) de juin à septembre…
    Quand on a le malheur de vouloir aller tirer un pigeon, une perdrix, une bécasse ou un lièvre on devient persona non grata…
    Comment ne pas comprendre l’écœurement de certains chasseurs quand pour pouvoir être bien vu, il ne faut que réguler?
    Où est le plaisir de chasser à force?

  12. Bonjour, s’il vous plaît, regardez bien le dictionnaire pour écrire convenablement : le bât blesse et non  » le bas  » car ici, cela ne veut rien dire du tout. Passez une bonne journée. … à la campagne où j’habite. Cordialement
    Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Ces animaux qui avalent des proies proportionnellement énormes

[Vidéo] Ces animaux qui avalent des proies proportionnellement énormes

Il arrive que nous ayons les yeux plus gros que le ventre, ce qui signifie que l'on a du mal...

12 juillet 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×

Vous pouvez vous opposer au suivi de votre navigation sur ce site web. Cela protégera votre vie privée, mais empêchera également le propriétaire d'apprendre de vos actions et de créer une meilleure expérience pour vous et les autres utilisateurs.