Actualité de la Chasse Chasse en France L’île de la Réunion possède ses trois premiers louvetiers

C’est une première pour le département ! En effet, la Réunion possède désormais 3 louvetiers, ce qui est du jamais vu! Ces derniers qui ont été nommés par le préfet auront pour mission de réguler les nuisibles ainsi que les espèces émergentes et surtout détecter l’apparition d’espèces exotiques envahissantes qui sont la première cause de la disparition de la biodiversité sur l’ile.



Ces derniers interviendront aussi dans la lutte contre le braconnage. Créée par Charlemagne, la louveterie est une institution chargée à l’origine de chasser les loups mais de nos jours, elle veille au maintien de l’équilibre entre les espèces de la faune sauvage et répond ainsi au besoin de protection des citoyens contre les prédations causées par les animaux sauvages.

Les lieutenants de louveterie concourent, sous l’autorité du préfet, à la régulation et à la destruction des spécimens d’espèces non domestiques notamment les animaux susceptibles d’occasionner des dégâts (agricoles, routiers). Nommés par le préfet pour cinq ans, les lieutenants de louveterie sont les conseillers techniques de l’administration en matière de préservation d’une vie animale compatible avec les intérêts cynégétiques, de l’agriculture et de la sylviculture, ce sont les seuls fonctionnaires bénévoles de l’état ! De plus, ce sont des personnes issues du privé qui sont des collaborateurs de l’Etat chargé d’une mission de service public.

Les qualités requises pour l’exercice de cette charge font du lieutenant de louveterie un médiateur indépendant et objectif pour concilier les intérêts des activités humaines, professionnelles ou de loisirs et ceux de la faune sauvage. Le louvetier, autre nom de cette fonction, est assermenté et porteur d’une commission définissant son territoire de compétence, est est chargé de l’organisation et de la direction d’actions administratives (battues et tirs), dans le cadre de la régulation de certaines espèces il a également qualité pour constater les infractions à la police de la chasse et réprimer le braconnage.



En ce qui concerne la Réunion, un projet de réguler les chiens errants par ces dernier avait été un temps évoqué mais les louvetiers réunionnais n’auront pas à faire cela, les canidés errants étant à la base domestiques, leurs abattage serait donc illégal. Souhaitons leur donc bonne chance dans cette mission qui est nouvelle pour cette île.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

3 Commentaires

    • Enfin des louvetiers sur l île, ils vont avoir du boulot, ils peuvent très bien éliminer les chiens errants si le préfet leurs demande, pour des problèmes de sécurité publique et salubrité..c’est tout à fait légal

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici