Actualité de la Chasse Chasse en France Message d’une non chasseresse, non végane, non anti-tout à l’humanité

Il était une fois un monde peuplé d’êtres humains qui vivaient de manière agréable et simple, en harmonie avec la nature qu’ils respectaient et qui leur donnait tout ce qu’il fallait : l’eau de la montagne, les fruits et légumes de la terre, les animaux pour s’habiller, se réchauffer, se coiffer, manger de la viande ou les œufs des poules ou le lait des vaches. Bref, il suffisait de travailler avec et pour la nature pour que tout continue encore et encore, paisiblement…



Mais un jour, certains hommes se mirent à vivre différemment des autres : quelques uns préféraient ne manger que des fruits et des végétaux car ils ne parvenaient plus à manger les animaux qu’ils avaient appris à aimer, d’autres encore choisirent carrément de se passer de toute vie animale pour survivre, même pour les vêtements ou l’hygiène par exemple. Ils avaient trouvé des alternatives plutôt efficaces et satisfaisantes. Les autres, un peu étonnés, constatèrent que malgré ces différences qui s’installaient entre les humains, chacun continuait de vivre heureux, ensemble.

Ce conte utopique aurait pu s’arrêter là pour être lu aux enfants comme exemple de tolérance, pour montrer que la différence peut être une surprise d’abord puis une richesse inestimable et qu’elle n’empêche aucunement le vivre ensemble, bien au contraire.
Or, la suite de l’histoire s’écrit sous nos yeux et là, c’est tout sauf une utopie malheureusement.

Parce que l’Homme du XXIeme siècle a des doigts prolongés par un clavier et que son cerveau peut s’en trouver rétréci par la même occasion. Parce que l’Homme croit aujourd’hui que SA façon de vivre et de penser doit être la norme et s’autorise en toute impunité à critiquer sans même avoir vu ou parlé à celui qui est critiqué, pouvant être son voisin ou vivant à des milliers de kilomètres. Parce que l’Homme a fait de l’hypocrisie et de la mauvaise foi son mode de communication.



Alors si l’on ne veut pas que le dénouement de cette histoire en marche soit une fin digne des pires scénarios catastrophes, regardons d’abord sur le pas de NOTRE porte avant de critiquer, n’écrivons pas sur un écran ce qui nous dévasterait si on le lisait pour nous, acceptons que celui qui ne nous ressemble pas n’a pas moins de valeur.

OUI
Je mange de la viande ET j’aime les animaux.
Je ne suis pas végétarienne ET je suis écœurée de voir des images d’abattoirs.
Je vis avec un chasseur ET j’ai une sœur vegan que j’adore.
Je sais que les réseaux sociaux peuvent être dévastateurs ET je poste ceci sur mon mur FB.

Allez-vous appeler à ma pendaison en place publique pour autant ?

Oserez-vous me faire une quelconque morale parce que je vis avec des paradoxes ?



Mes contradictions me mettent-elles à la marge ou ne vous renvoient-elles pas à vos propres contradictions ?

Réfléchissez plutôt au sens de vos actes et aux conséquences morales de vos propos avant de les dire ou de les faire. Et nous pourrons changer la fin de l’histoire.

Coralie

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

19 Commentaires

  1. Très beau message.
    Il fait appel à la tolèrance.
    C’est une vertue qui est aujourd’hui bien oubliée…
    Les hommes et femmes lui préférent la haine d’autrui et l’intolérance.
    C’est un retour aux guerres de religion.
    Le prix à payer sera très lourd et tout le monde en pâtira, je dis bien tout le monde.
    Merci Coralie, mais j’ai bien peur que vous ne soyez pas entendue.

  2. Bonjour
    Sa fait bien longtemps que je n avait lu texte aussi pertinent.
    Sa fait plaisir de constater ,qu il y a encore des gens normaux.
    Belle était la vie avant le clavier et la souris qui formatent,et lobotomisent doucement les gens.
    Amicalement

    • Excellent billet !
      Chacun voit midi à sa porte et la tolérance réciproque est le meilleur liant
      J’ajoute simplement pour ceux qui veulent laisser vivre nos amis les bêtes en toute liberté et paix, qu’il leur faut réaliser que le paradis n’est pas de ce monde. Comment nourrir l’espèce humaine ? tout le monde n’est pas vegan! Comment maintenir les équilibres et les proliférations sans réguler les espèces , que ce soit par la chasse, Les battues administratives,l’euthanasie programmée ou autres moyens difficiles à supporter et à admettre sur le plan de la souffrance physique et de la morale ?

  3. Bonjour Coralie,
    Je suis une végane convaincue mais je ne cherche jamais à  » convertir  » les gens à mes valeurs. Personne ne détient la VÉRITÉ absolue et nous devons accepter nos différences si nous voulons vivre harmonieusement . Bien que les conditions de vie et de mort des animaux dit de  » viande  » sont intolérables dans la majeur partie des pays mais il faut encourager les gens à abolir ces pratiques au lieu de pointer du doigt leur façon de manger et de penser..
    Voilà c’est ma manière de voir les choses qui ne va sûrement pas plaire à certains véganes mais c’est ce que je pense !
    Cordialement
    Sali Souad Vegan

  4. Il y a encore quelques personnes sensées dans ce bas monde ou l’égoïsme, l’individualisme, le profit, la rancœur est monnaie courante.
    Je suis né pendant la guerre de 1940, on m’a appris comment vivre et survivre avec ce que produit la terre: légumes, fruits animaux domestiques, gibier, poisson, et aujourd’hui je mets en pratique ces valeurs. Ma belle fille est végan il n’y a jamais eu de conflit chez nous chacun se respecte.
    le regard porté sur l’autre commence par se regarder soit même dans une glace ou « tu vois la paille que j’ai dans les yeux mais tu ne vois pas la poutre que tu as dans les tiens ».
    Sans rancune

  5. cela me démangeait mais vous l’avez dit de manière plus élégante..
    je suis chasseur, je fais du VTT, je ramasse des champignons, etc…mais cela s’est toujours bien passé avec les promeneurs ou autres « utilisateurs » de la nature ….
    je suis difficile pour la nourriture mais je n’ai jamais obligé les autres de manger comme moi…
    espérons que votre message et ceux du même acabit soient relayés sur les réseaux sociaux (ce qui est normalement leur avantage et non l’inverse) afin d’avoir plus de visibilité et d’assagir les convictions des extrémistes….

  6. Bonjour Coralie,
    Cela fait du bien à lire, je n’ai plus de compte sur les réseaux sociaux parce que c’est devenu INSUPPORTABLE!! Les gens ont des idées arrêtées sur tout et se permettent de vous insulter si vous osez émettre un avis différent. Ce ne sont plus des « réseaux sociaux », mais des « réseaux d’insultes ».
    Du coup, votre message de tolérance fait chaud au coeur, on a envie de croire que peut être les êtres dis « humains », pourraient comprendre votre message et s’en inspirer… qui sait !!

  7. J’ai lu un texte d’anthologie qui est un pamphlet contre la bêtise et l’étroitesse d’esprit. Il est bon que certaines vérités soient proclamees n’en déplaise aux soi_disants bien pensants de l’intelligentsia désireuse d’être la norme et la loi des convenances
    Envoyé

  8. merci pour ce message prônant la tolérance et le vivre ensemble ..
    chasseur depuis plus de 40 ans, fils de chasseurs et père de chasseurs, je suis fier de mon parcours sans pour autant forcer quiconque à le suivre et juger ceux qui ne l’aime pas…
    Amis chasseurs, bougeons….le mal bobo risque de gangrener cette société…

  9. Je vous remercie pour ce magnifique message, dans l’espoir qu’il soit lu et partager par une multitude de personnes et qu’il ouvre les yeux à beaucoup de monde, encore merci et bravo

  10. quelle belle personne,de plus réaliste mais ne revons pas trop elle est bien trop gentille dans ce monde d’excites qui pensent avoir la science infuse parcequ’ils ont changé leur mode de vie ,la tèrre entière devrait les suivre .quelle utopie en tout cas bravo et encore bravo ,je partage totalement vos idées .

  11. Quel beau message d’humanité que certains devrait lire et relire pour ce le graver dans leur cerveau de dictateur car parce qu’ils ont changé de vie il faut que ce soit pour tout le monde la même chose il est peut être utopique de penser que la tolérance serait en majorité sur la terre on pourrait vivre dans monde idéal mais ce n’est qu’un rêve. ….

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici