Actualité de la Chasse Chasse en France Un cheval tué lors d’une battue au sanglier

On sait peu de chose sur cet accident, sauf qu’il a bel et bien eu lieu mercredi sur la commune de Montarnaud dans l’Hérault.



Un cheval de 7 ans appelé « Freedom Bob Dandy » a été mortellement touché par un projectile de chasse alors qu’il était en train de paître dans son enclos.

L’animal a été touché par un chasseur qui participait à une battue aux sangliers à proximité de cet élevage de chevaux.

La société de chasse a reconnu l’accident mais parle d’un ricochet, alors que certaines associations de défense des animaux aimeraient d’ores et déjà croire à la thèse du tir direct, de manière à pouvoir jeter l’opprobre un peu plus sur les chasseurs.

Quoiqu’il en soit, cela ne rendra malheureusement pas la vie à cette pauvre bête, et même s’il s’agit d’un ricochet il convient d’analyser dans quel contexte des chasseurs ont pu chasser aussi près d’un élevage de chevaux.

La propriétaire du cheval a porté plainte.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

37 Commentaires

    • Est ce qu’à un moment on va finir par analyser en profondeur le problème de la sécurité à la chasse et mettre en place de vraies nouvelles mesures ?
      Une vraie formation initiale et continue au maniement des armes, une vraie formation initiale et continue au comportement de sécurité, des mesures internes pour sanctionner durement jusqu’à l’exclusion tous ceux qui ont commis des imprudences….
      On chasse au contact du reste de la population, on n’est pas dans les grands espaces du Kazakhstan, du Wyoming ou de la Laponie…On ne jure que par la battue qui est quand même la pratique qui génère les pires conditions de visée, de temps de décision, d’excitation, confusion, concentration de chiens et chasseurs donc risques+++.
      Ras le bol de voir chaque week end pratiquement un fait divers consternant avec le mot « chasse » à côté.

    • Je comprends votre agacement, mais il y a eu malgré tout de grands progrès sur les accidents mortels, 7 cette année, par contre il faudrait vraiment être effectivement intraitable sur les erreurs de sécurité constatées sur le terrain, un accident est la conséquence de la multiplication de pratiques non sécures itératives, rarement le résultat du seul égarement de la vie d’un chasseur.

    • Je n’arrive pas à comprendre pourquoi les tireurs sportif sont soumis à des contrôles de tirs minimum 3 séances de tirs par saison, renouvellement des détentions d’armes par la préfecture, enquête de gendarmerie, visite médicale tt les ans, constamment sensibiliser sur la sécurité, Et au moindre comportement susceptible d’être dangereux, le président du stand nous retire immédiatement les détentions, regardons simplement le nombre d’accidents dans les stands de tir pour 12 mois et les accidents de chasse sur quelques mois, où est le problème ???

    • Marco, les « tirs contrôlés » sont surtout là pour valider le fait que l’on a une réelle activité au sein du club de tir et non juste pour acquérir du matériel classé, quant aux accidents, j’ose espérer que vous faites la différence entre la chasse ou l’on se déplace avec une arme chargée et tire dans la nature et le stand de tir sécurisé, heureusement qu’il y a moins d’accidents dans les stands le contraire serait angoissant

  1. Je suis chasseur mais vraiment il faut arrêter de se voiler la face. De plus en plus de chasseur s’affranchisse des, règles. Il n’y a qu’à voir le nombre d’accident et d’incident depuis l’ouverture 2019/2020 tous les jours on peut lire des articles. Comment voulez vous que l’on soit crédible auprès de la population. Vraiment il faut se remettre en question.

    • Sincèrement ça me fait plaisir de voir votre objectivité, cest tres rare parmi les chasseurs. Vous avez tout à fait raison la multitude d’accidents de chasse ne peut qu’empirer la colère des non-chasseurs qui se sentent pris en otage et en danger.

    • Je suis heureux de voir que des chasseurs sont conscient des risques letaux qu’ils font courir à leurs concitoyens
      Je ne suis pas a proprement parlé anti chasse.. Issu du milieu rural… J’ai chasse au lance pierre… Mais l’autre matin en avril dans ma résidence secondaire, ferme de mes arrières grands parents. quand un lieutenant de louveterie a débarqué avec 8 fusils pour dezinguer du renard un couple et deux renardeaux présumés loger sous la rampe de la grange attenante… Je ne me suis pas senti chez moi… Car ce jour là j’étais là… Ce qui n’était pas prévu… Donc certains chasseurs n’ont aucun problèmes à tirer en zone habitée… J’ai des voisins… Pour moi les chasseurs intègres devraient militer pour une zone de sécurité de 500m des habitations pour les tirs au fusil et 3km pour les carabines gros gibier… Si certains me prennent pour une personne qui ne sait pas de quoi elle parle.. ‘durant mon service militaire j’ etais officier et à ce titre officier de tir

    • A besombes, vous étiez « officier de tir » oui et ? Selon vos propos vous n’auriez donc jamais engagé un ennemi a moins de 3 km d’habitations n’est ce pas ? Résumons, à partir du moment où une quelconque armée a envahi la France il est hors de question de mener des contre-attaques: j’espère que vous êtes à la retraite…
      Par ailleurs on ne peut totalement assimiler un lieutenant de louveterie à un chasseur, mais bon vous étiez « officier de tir » vous ne pouvez pas savoir…

    • @petitscarabe
      Je ne sais pas si vous le faites exprès ou si vous êtes sérieux… Mais comparer la guerre et la chasse !???
      Je pense qu’un peu d’instruction militaire ne vous ferez pas de mal… Peut être également que cela vous apprendrait des choses sur les armes… La guerre… Je suis assez inquiet quand je lis vos amalgames et les raccourcis que vous prenez

    • Mr Besombes, c’était du 2 eme degré évidemment, pour vous expliquer gentiment qu’avec vos propositions il n’y aurait quasiment plus d’endroit où chasser en France, rappelons que l’histoire de la balle perdu qui tue hors de portée est physiquement possible mais dans la réalité quasiment tous les accidents ont lieu à des distances courtes, le problème étant l’auto-accident dans plus d’un tiers des cas et le non respect des consignes de sécurité pour le reste, je ne connais pas, ou peut être une fois, de cas ou la balle a tué après des centaines de mètres ou des ricochets multiples impossibles .
      Donc vos mesures n’apporteraient rien, en fait si: la quasi abolition de la chasse (et c’est vrai la fin des accidents de chasse)

    • Bonsoir Mr Besombe pourriez-vous me dire d’où vous sortez vos distances de sécurité, pas que je ne dit pas qu’il n’en faut pas mais 500m pour le tir à plomb (armes à canon lisse) et 4km à balle (arme à canon rayé).
      Parce que plusieurs choses:
      -impossible d’atteindre 500m de distance avec de la grenaille de plomb avec un fusil de chasse en simple retombée alors en risque de blessure ou létale…
      – pour le tir à balle je vais partir sur le calibre et le type de balle que je tire pour partir sur un exemple concret
      Calibre :7×64
      Balle type Norma vulkan 170grains
      La DRO de cette balle de tête est de 170m quand je regarde le programme balistique de Norma (l’encartoucheur) et prenant ma taille 1m75 en tirant à l’horizontal, ce qui est pas très secur et à proscrire car tir fichant obligatoire… La balle arrive au sol (attraction terrestre +perte de vitesse…) à 450/460m selon si on tient compte de ma taille ou de la hauteur d’où ma balle part (hauteur d’épaule) le seul moyen de faire retomber la balle plus loin serait de tirer au dessus des arbres et à cette hauteur je n’ai jamais vu de chevreuils, cerfs ou sangliers… Ce que nous cherchons à toucher quand nous tirons à balle…
      Merci de m’avoir lu et de m’éclairer de votre science du tir de chasse.

  2. @Hirst, pour ce qui est de l’analyse des accidents, c’est justement ce qui est mis en place via le réseau Sécurité à la chasse animé par l’ONCFS depuis maintenant 10 ans. Chaque accident est analysé et les causes racines identifiées. Ces synthèses sont disponibles sur le site de l’ONCFS. De ces analyses sont sorties le renforcement d’un certain nombre de règles (quand j’ai passé mon permis, on ne parlait pas des 30° par exemple). La mise en place de l’épreuve pratique du permis en est le meilleur exemple. On peut ajouter les obligations de carnet de battue et des règles de sécurité à répéter avant le départ. On peut aussi insister sur la pression mise sur les déplacements et changements de postes en cours de battue (il y a 15 ans, c’était monnaie courante, aujourd’hui, je ne le vois plus). A cela, il faut ajouter les formations à la sécurité proposées par nombre de fédérations départementales. Quant aux mesures internes pour sanctionner un comportement dangereux, bonne nouvelle, avec la nouveau loi chasse, c’est maintenant possible. Le retrait du permis de chasser à titre conservatoire est possible depuis le 24 juillet. Sinon, à chacun de faire appliquer les règlements intérieurs des sociétés de chasse qui ne manquent pas d’exister. Pour ce qui est du changement des mentalités et l’ouverture sur les chasses sélectives d’affut et d’approche pour le grand gibier, c’est effectivement compliqué!
    @Paillard, je n’ai vraiment pas l’impression que de plus en plus de chasseurs s’affranchissent des règles et qu’il y ait de plus en plus d’accidents et d’incidents, bien au contraire. Les chiffres de l’ONCFS montrent justement la baisse des accidents. Je vois surtout que nos amis qui nous veulent du bien ont l’oreille bienveillante de certains médias et que chaque « incident » est couvert à un niveau délirant (les réseaux sociaux ne nous aident pas). Si on ajoute à ça, les néos ruraux qui hurlent à l’incident dès qu’ils entendent un coup de fusil à 2 km… A nous d’être irréprochables, de communiquer et d’apprendre à nous faire connaître.

    • @Moustik. L’ONCFS analyse mais cela ne débouche pas vraiment sur grand chose, les causes d’accidents sont tout simplement dûes à 95% au nom respect des règles fondamentales, donc la question c’est comment on garantit que tous les chasseurs aient une formation de base suffisante et une formation continue obligatoire. Il y a des milliers de chasseurs qui n’ont jamais passé la partie pratique du permis (dont je m’interroge sincèrement sur l’efficacité quand je vois que certains le valident sans quasiment n’avoir jamais tiré avec une arme) et s’ils ne sont pas volontaires, pas de formation continue. Faites un tour sur YouTube, 1 vidéo de chasse sur 4 vous avez une horreur en matière de sécurité, sans conséquence mais un jour….Se féliciter de l’amélioration de la sécurité à la chasse est une chose, mais on ne va pas passer des pages alors que subsistent des fautes impardonnables aboutissant à des drames. La sécurité à la chasse devrait s’inspirer des modèles de gestion en entreprise.

    • Les distances de sécurité ne sont absolument pas respecté, et les maire et la gendarmerie ne font pas leur travail, ce qui est facile il suffit de voir le cadastre pour interdire, surveiller et sanctionner les trop nombreux contrevenants. Pour rappel 150 mètres dos aux maisons et routes. Plombs qui volent sur les toitures et voitures ( vitre de phares touché). Problèmes de comportements et du respect d’autrui. À quoi servent les gendarmes qui ne prennent même pas les PLEINTES,alors les enquêtes….????

  3. Désolé pour les propriétaires du cheval.je ne voudrais connaître la même chose.mais il y a eu 4 ou 5 mort le weekend dernier a Paris tués par arme blanche…..il y a d’autres urgences en France…

  4. Je suis chasseur et malheureusement il ya tellement de viandard que plus rien ne m étonné….
    Plus de respect du gibier, plus de respect des riverains…. Certains s affranchisent de toute les règles pour rempli r le congélo….
    Repenser la chasse sera compliqué pour certains

  5. Je suis propriétaire cavalière, et je ne trouve pas normal de devoir m’abstenir de sortir car inquiète de me pendre du plomb. Il y a quelques temps, voulant promener mon chien sur un chemin privé, je me suis fait apostrophé par des chasseurs me reprochant mon vêtement sombre, il me semble qu’avant de tirer et on doit s’assurer de savoir sur quoi on tire, je ne vois pas pourquoi je devrais mettre un gilet fluo je pense que un bon chasseur doit voir ce sur quoi il tire.

    • Chère madame Lecoublet, vous êtes inquiète « de vous prendre du plomb » avec votre cheval mais rien qu’au mois de septembre dernier il y a eu au moins 2 accidents équestres mortels le 7 et 17 septembre et un grave avec cavalière en urgence absolue le 1 er septembre.
      Rappelons qu’il y a un voire deux accidents mortels de chasse concernant les non chasseurs chaque année, c’est toujours trop mais bien moins risqué que de pratiquer l’équitation, donc pour votre sécurité descendez de votre cannasson !!!

    • Mme Lecoublet,
      Je rejoins l’autre intervenant concernant votre sécurité et d’une manière générale de tous les autres usagers de la nature, le risque réel est infime en comparaison avec toute l’accidentologie établie de chaque activité.
      Après, je pense qu’un dialogue permanent est nécessaire entre tous pour faire baisser ce sentiment d’insécurité quand vous vous promenez.
      S’agissant de la remarque qui vous a été faite pour le port d’un vêtement visible, je trouve que c’est très maladroit, nous n’avons pas à imposer cela aux autres usagers, tous les tirs doivent être réalisés avec une assurance de sécurité du canon à la chute finale du projectile. Personnellement, je m’abstiens de tirer même quand je sais qu’un tiers est entrain de passer à proximité complètement dans l’autre direction, je sais qu’un tir peut surprendre même si totalement sécurisé, donc j’évite.

    • Mme Lecoublet j’imagine que vous êtes automobiliste ? Est-ce qu’il vous semble superflu de mettre un gilet fluo lorsque vous êtes énergie panne ou autre au bord d’une route ? Pourtant le code de la route nous dit de tenir une distance de sécurité avec tout autre utilisateurs et de modérer notre vitesse et si les deux étaient respectées on serait en toute sécurité mais mieux vaux prévenir que « guérir » toute fois si l’on « guéri » d’un choc auto/piéton à 80km/h ou 130 sur autoroute…
      Personnellement à part la chasse je pratiquais le vélo de route et ca fait très longtemps que j’ai raccroché car je trouvais que c’était trop dangereux, trop de traffic routier état des routes…
      Trop de grosses frayeurs de chutes et un accrochage qui m’a fait bien peur…
      Mais je chasse toujours car bien ce qu’on pourra en dire je n’ai jamais eu aussi peur a la chasse que sur la route ou il y a une insécurité totale pour les 2 roues.
      Vous nous décrivez le chemin comme privé, lors de chasse maintenant quasiment tous installent des panneaux chasse en cours ou tir a balle, certes le tireur doit faire feu que sur un gibier bien identifié et je ne défendrai jamais un chasseur qui tire sans savoir sur quoi il tire ou qui ne respecte pas les bases du tir, mais encore une comparaison avec la route est-ce que quand vous passez dans un tunnel et que vous voyez « veuillez allumer vos feux » vous roulez feux éteint ? Sécurité oui et bon sens aussi dans tout les cas. Et chemin privé ou terrain privé veut vraiment dire ce que ca dit il n’y a aucun piège si le ou les propriétaires ne ferme(nt) ou ne clôture(nt) pas leur propriété c’est qu’il(s) tolère(nt) votre passage.

    • @gui747,
      Vous êtes en train de nous faire du sophisme. Lorsque je suis sur la route, je suis sur un espace restreint avec un engin motorisé et puissant dans lequel je peux faire courir des risques à moi-même et aux autres en fonction de mon comportement. Je peux également être victime de la mauvaise conduite d’autres usagers. Il s’agit d’une situation dangereuse pour laquelle nous avons établie des règles pour limiter les risques et nous responsabiliser. En revanche, lorsque je me promène dans la nature, je ne fait courir aucun risque à personne et je dois m’y sentir libre. M’imposer le port d’un vêtement visible pour anticiper le mauvais comportement de certains chasseurs qui eux, peuvent présenter un risque à mon encontre, est une première privation de ma liberté. C’est aux chasseurs d’être capable de s’adapter à chaque situation et d’être responsables et non l’inverse.

  6. Bonjour moi ex chasseurs je pense que la chasse en aux gros en battues devrait tout simplement interdit seule la chasse aux miradors devrait êtres autorisés les conditions de tir sont plus sécurisée

  7. Cet accident me rappelle un « accident » en Savoie l’année dernière ou 3 ânes ont été tué, il avait été dit que le chasseur, un suisse chassant en France avait confondu les 3 pauvres bêtes avec des cervidés… Enquête terminée il c’est avéré que c’était une histoire de froufrou et de vengeance les protagonistes se connaissaient trop bien…
    Donc attendons un peu la fin de l’enquête avant de tirer des conclusions trop hâtive encore une fois, mais c’est vrai ca fait moins de buzz sur le net une simple histoire de cul ou de vengeance quelconque de guerre de clocher…

    • Gui747 bonjour (par solidarité vous auriez pu vous nommer GuiA380 mais bon…) je ne connaissais pas cette version, vous voulez dire que les ânes ont été tué volontairement ?(je veux dire dans un état de conscience non altéré) J’en étais resté à un problème psy (déjà très inquiétant en soi) je vais jeter un œil sur le net

    • J’habite dans la commune concernée. Cette histoire de vengeance personnelle est une rumeur qui court depuis le début de l’affaire. Ce qu’on retient surtout ici, c’est le jugement plutôt clément, même en appel.

    • il est clair que les accidents ont bon dos parfois, le fameux vététiste pris en exemple par tout nos opposants voilà ce qu’il en est dit par sa propre famille : http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/vetetiste-tue-par-un-chasseur-il-meritait-de-mourir-sa-soeur-accuse-de-viol

      Quand on change de pays pour fuir les horreurs qu’ont a commis on ne devient pas un sain pour autant… après je ne suis personne pour dire ce qu’il s’est vraiment passé.

    • Salut petit scarabe, je te confirme les ânes ont été tué volontairement une histoire de froufrou, il y a un chasseur de mon acca qui chasse sur la commune où les faits se sont passé et connaît les tenants et aboutissants de l’histoire et me les a raconté…
      Ce n’est pas la première fois que des faits divers de chasse sont publiés sur des sites où des réseaux sociaux mais il manque toujours le dénouement…
      Pour des histoires de coucheries ils y a des faits plus graves qui se produise, mais là c’est tellement facile et « marrant » de dégommer la chasse et les chasseurs sur sont téléphone ou sur son clavier.
      Et Gui747 par ce que 74 parce que je suis haut savoyard et 7 parce que j’aime ce chiffre…

  8. Petit scarabée, effectivement il y a des accidents de cheval qui peut être dramatique mais généralement la pratique équestre m’engage pas la sécurité les autres. Je tiens aussi à préciser que les chasseurs ne se gêne pas pour tirer lorsqu’il y a un cheval donc s’il y a des chutes ils en sont aussi responsable. De plus je n’ai pas un canasson. J’ai un cheval, qui me permet de profiter de la nature sans empêcher les autres promeneurs d’en profiter

    • A oui je vois, en cas d’accident de cheval c’est un chasseur, forcément, pour commencer, c’est sur (on voit tout de suite l’intérêt d’une discussion…)
      Bien évidemment vous pouvez profiter de la nature, avec votre… pardon cheval, moi aussi (mais sans votre … pardon monture) je ne vous en empêche pas, même si je crains toujours les réactions des équidés (une très très rapide recherche sur internet permet de trouver deja 2 cas d’accidents au printemps dernier concernant des personnes qui n’étaient pas sur les chevaux concernés, ce qui laisse entendre une dangerosité à être près d’un cheval sans forcément le monter) même si le site « equisure » parle de 770 morts par an en Europe en moyenne, on est loin des 1 à 2 morts par an en France de non chasseurs tués en action de chasse.
      Chacun voit ses priorités et y met l’ordre qu’il y souhaite… pour ma part ayant payé le droit de chasser et circuler sur TERRAIN D’AUTRUI ainsi que les diverses autres taxes et apparentés, me prêtant à toutes les obligations liées à mon activité sans avoir à subir les dogmes des un et des autres qui n’ont d’autres moyens de critiquer ce qu’ils n’aiment pas de manière hypocrite.

    • Petit scarabée, Désolé effectivement ce n’est pas toujours la faute des chasseur si un cavalier chute sauf quand un chasseur tire juste à côté de lui et cela m’est arrivé Perso je ne pratique que l’équitation en extérieur et ne participe pas aucun concours. Malheureusement effectivement du mois de l’ouverture à la fermeture de la chasse je crains pour moi et ma jument sachant que je n’enpreinte que des chemins. Quant à la dangerosité des chevaux c’est comme à la chasse il y a des règles de sécurité mais j’attends que vous me montriez les articles ou des Non cavaliers ont été blessés , je vous rappelle aussi qu’il y a effectivement des accident létaux avec des personnes mais il y a les blessés, ainsi que les intrusions dans les propriétés
      pour aller tirer sur un animal apeuré. Concernant les chevaux en pâture de nombreuses fois il a fallu que je répare des clôture que vos charmants collègues avaient sectionné pour pouvoir rentré pour chasser un animal. Ce que réclame beaucoup de personnes serait que les après-midi soit dévolues aux autres usagers de la forêt cela serait un grand pas et aussi que les chasseurs ne tirent pas à côté des peintures que ce soit des équidés ou autre

  9.  » Concernant les chevaux en pâture de nombreuses fois il a fallu que je répare des clôture que vos charmants collègues avaient sectionné pour pouvoir rentré pour chasser un animal  »

    vous n’avez pas l’impression d’en faire des tonnes là, les gars se promènent avec tenailles ou des coupes-boulons ( sinon expliquez moi comment ils font car du barbelé c’est solide ) à la chasse pour couper les clôtures… et la marmotte ?

    cela décrédibilise tout votre paragraphe.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici