VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Un opposant à la chasse réclame 6000 euros à l’État après une battue administrative qui s’est tenue sur ses terres

C’est sur la commune de Pellerin, située au sud de Nantes qu’un propriétaire se disant être un fervent opposant à la chasse a attaqué l’État au tribunal et à tenté d’obtenir 6000 euros de réparation suite à l’organisation d’une battue administrative sur ses terres.


Une battue aux sangliers qu’il juge « pas nécessaire ».

Le 15 novembre 2019, une battue administrative s’est tenue sur les territoires de la commune de Pellerin, en Loire-Atlantique. Cette battue s’est tenue sur demande de la Préfecture alors qu’une compagnie de sangliers faisait de gros dégâts dans les environs et avait trouvé refuge dans un roncier situé sur les terres d’un propriétaire plutôt récalcitrant.

Les agents de l’État s’étaient déplacés pour informer le propriétaire des biens concernés qu’une battue administrative avait été décidée par les autorités mais l’homme n’avait pas accepté d’ouvrir sa porte aux agents venus le prévenir. Il avait également refusé de prendre leurs appels qui avaient tous pour but de l’informer de l’organisation d’une chasse visant à réduire le nombre de suidés présents dans le secteur.


Un courrier officiel avait donc été laissé à son attention dans sa boîte aux lettres afin que l’information soit tout de même fournie à ce propriétaire mais ce dernier estime que ses droits ont été bafoués par l’État.

Un homme fermement opposé à la chasse.

Le propriétaire des terrains inclus dans la battue administrative estime que la chasse a été organisée sur sa propriété contre son gré. Ce dernier affirme être contre la chasse et ne voulait pas de l’intervention des chasseurs sur ses terres.

Son avocat a expliqué que quelques années auparavant, une jument qui lui appartenait avait été retrouvée morte dans son pré le lendemain d’une battue. L’animal n’était pas mort à cause des chasseurs mais il affirme que c’est le stress engendré par l’organisation d’une chasse à proximité de son champ qui a tué l’animal.

Affirmant qu’il est fermement opposé à la chasse pour cette raison, le propriétaire n’a donc jamais laissé de droit de chasse s’exercer sur ses propres terres et a alors permis l’installation d’une vingtaine de sangliers qui ont causé de nombreux dégâts aux alentours, ce qui a eu pour conséquence de générer des plaintes de la part des voisins.

Le propriétaire estime avoir été privé de l’information.


Il affirme également être victime d’un vice de procédure et qu’il n’a pas été informé de l’organisation de la battue administrative, n’ayant reçu qu’un simple mot dans sa boîte aux lettres pour le tenir au courant de la décision de la Préfecture.

Le rapporteur public a rapidement balayé cet argument pour les raisons évoquées plus haut. En effet, jusqu’à deux jours avant que la battue administrative n’ait lieu, des agents avaient tenté d’en informer l’homme à son domicile. Ce dernier avait alors refusé d’ouvrir sa porte et ignoré les appels téléphoniques.

Lors de cette battue, 10 sangliers ont pu être prélevés et les dégâts ont depuis été bien moins importants dans le voisinage. Le tribunal administratif de Nantes, en charge de l’affaire, n’a pas encore rendu son verdict. Son jugement, placé en délibéré, devrait être connu dans les prochaines semaines.

Source.

14 réflexions sur « Un opposant à la chasse réclame 6000 euros à l’État après une battue administrative qui s’est tenue sur ses terres »

  1. Je suis chasseur ,mais je reconnais le droit de ne pas aimer la chasse.Cela vaut pour toutes les activités humaines.
    Soyons tolérant et trouver des solutions à l’amiable.

  2. Maintenant le mieux c’est de porter plainte contre cette personne chaque fois que les sangliers feront des dégâts… après tout c’est normal….

  3. Ce monsieur anti chasse doit clôturer ses terres afin que les sangliers (ou même le petit gibier) ne puissent ni entrer ni sortir. Pour les sangliers, il ne faut pas une ficelle et un grillage à poules, ni même une clôture électrique agricole sujette aux pannes et qui est généralement provisoire (le temps de la récolte) mais une clôture lourde et indestructible en acier galvanisé qui lui coûtera la peau des fesses. De plus, il aura obligation de l’entretenir en bon état. Si ce monsieur veut jouer à l’anti-chasse qu’il prépare le porte-monnaie avant de réclamer de l’argent.

  4. S’il ne veut pas de chasse c’est son droit et que les sangliers viennent de chez lui qu’il paye les dégâts qu’ils occasionnent…… ce n’est pas compliqué.

  5. Je suis d’accord à ne pas pratiquer de battue administrative chez cet individu. En revanche il devra assumer financièrement les dégâts des suidés aux alentours, tout en sachant qu’un sanglier peut parcourir 50 kms en une nuit.
    A votre portefeuille cher Monsieur, il vous faut être logique avec vos demandes.

    1. Bravo monsieur, c’est exactement ce qu’allais dire. Cet objecteur de conscience interdit la chasse sur sa propriété mais doit payer les dégâts de sanglier dans un rayon de plusieurs kilomètres. Il risque de devenir rouge quand il verra la note !

  6. Encore un ecolo de salon qui oublie qu il est nourri par le résultat du travail de la terre que le nombre de sangliers qui augmente exponentiellement viendra mettre à mal si on laisse proliférer .

  7. Pour moi les propriétaires comme celui-ci a qui ont à la preuve que les sangliers sont réfugiés chez lui , je lui ferais payer les dégâts et se serait tout à fait logique, vivement que ça change cette injustice.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Un sanglier défonce un téléphone placé sur un passage

[Vidéo] Un sanglier défonce un téléphone placé sur un passage

Quelle est la différence entre un bon et un mauvais chasseur de sangliers? Le bon connaît le territoire à l'avance...

12 juillet 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.