Actualité de la Chasse Chasse en France Willy Schraen : « L’action punitive contre le monde rural continue »

Le Président de la Fédération Nationale des Chasseurs à réagit à l’interdiction de la chasse à la glu en France auprès de l’AFP. Il estime que cette interdiction ne fait pas suite à des manquements dans le dossier pour conserver la chasse à la glu dans la légalité mais à une forme de volonté politique.

Au lendemain de la décision prise par le Conseil d’État d’interdire la chasse à la glu en France, Willy Schraen s’est exprimé en ces termes au lendemain des élections régionales :

« L’action punitive contre le monde rural continue. Mais on a bien vu que la ruralité s’est beaucoup exprimée dans cette élection, et nous reviendrons à la charge. »



En ce qui concerne plus particulièrement la chasse à la glu, l’agacement et l’indignation du Président des chasseurs sont perceptibles :

« Qu’on leur fiche la paix avec leurs traditions, ils chassent des quantités infinitésimales sans aucune incidence sur les espèces »

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

80 Commentaires

    • Je pense que le dialogue n’est pas le fort du président de la FNC. Systématiquement on dénigre, systématiquement on se met en avant en essayant d’imposer ses façons de faire et de penser. Nous sommes en 2021 et moi-même chasseur depuis 40 ans, mais à un moment il est temps d’évoluer et se poser les bonnes questions…. Chasse à la glu pour moi chasse d’avant qui n’a plus lieu d’être de nos jours

  1. Bonjour, tout à fait d’accord avec Doume : SCHRAEN arrête de côtoyer le président de la république qui HAIT les chasseurs et le monde rural en général .La déroute de son parti (LREM) aux dernières élections ne sera pas la dernière, je le souhaite vivement.

    • Fagniez des chasseurs comme toi…la chasse a na pas besoin …! Nous devons êtres tous UNIS face aux sectes anti chasses ! si tu n’est pas à ta place parmis nous…tu peux toujours prendre la carte à la L P O !

    • Chasse à 3000 € et citadins qui se débarrassent de leurs parts de gibier sur les aires de repos avant la capitale et tu appelles ça dès chasseurs ? Appelles l autoroute et t aura des réponses sur les chasseurs des villes et ceux de campagne après tu pourras me répondre.

    • Erreur monstrueuse, il faut arrêter de jeter des mensonges à la cantonade. Je reconnais bien l’anti-chasse basique menteur et manipulateur.
      Je vous invite donc au repas annuel organisé par les chasseurs dans nos communes rurales, les restrictions COVID étant terminées pour l’instant, vous y verrez des centaines de convives attablés devant d’excellent plats de gibiers.
      Les ruraux au contraire soutiennent bien les chasseurs à la différence de quelques néo-ruraux ou de rurbains qui ne supportent rien (chant du coq, cloches, vaches, chevaux, moutons volaille, odeurs de campagne, travaux agricoles, . . .).
      Autre marqueur rural, dans la région nouvelle aquitaine, aux élections régionales, pour la première fois une liste rurale représentant également la chasse et les traditions se présentait, résultat 8% des votants. La machine EELV et ses satellites malfaisants présente depuis des décennies à chaque élection arrive péniblement à un petit 11%.

      Le vent tourne, les LPO, ASPAS, ONE VOICE, L214, PETA, Fondation BB, bouffeur de foin « les végans » . . ., accompagnées par des personnes du spectacle (NAGUY, CLEMENT, l’auto proclamé naturaliste RIGAUD, . . .) adeptes du mensonges et des manipulations commencent à paniquer et prennent dans la figure des peines prononcées à leur encontre dans différents jugements.

      Alors STOP à vos mensonges, venez dans nos campagnes (je dis nos campagnes parce que moi je suis propriétaire terrien, je ne m’accapare pas les biens des autres) pour CONSTATER la vie qui y règne, très loin de vos mensonges manipulateurs de masses incultes en la matière.

      J’accueille volontiers les personnes qui cherchent à connaitre et comprendre nos us et coutumes, notre travail à la campagne, en revanche je boute hors de mes terres ceux qui m’intiment leur façon de vivre basée sur d’infames dogmes dictatoriaux.

    • Je pense que nous ruraux on doit accueillir les citadins leur montrer notre façon de vivre. Après à eux de l’accepter ou alors rester chez eux. Quant à nos chers ministres ils ne veulent qu’une chose leur place. Alors nous allons devoir résister et peut être taper plus fort sur la table.

    • Je rejoins Fagniez sur un débat intelligent et constructif… Cette chasse date d un autre âge et il serait grand temps de prendre en considération la disparition inquiétante de nos passereaux
      Quand à la connaissance de certains, il serait important de signaler l Ortolan, qui lui, est bien menacé et pourtant victime de cette chasse moyen âgeuse
      Pour finir, il est rare de connaître certains amis chasseurs faisant la différence entre une buse variable et une bondree apivore…
      Affaire à suivre

    • Antony morisseau il n’y à aucun soucis de conservation sur les grives vous tenez des discours sur des domaines que vous ne maîtrisez pas, les ortolans ne sont pas inscrits dans les espèces gibiers et de toutes façons pas capturés traditionnellement avec des gluaux, savoir faire des copier-coller est une chose, savoir en est une autre.

  2. En 2000 une blonde à l’environnement, nous y avons laissé des plumes (D.Voynet).
    20 ans après, une deuxième blonde , nous allons y laisser………..du poil (B.Pompili)
    Ne faudrait-il pas repartir, en campagne……………..Electorale ?

  3. En 68,l’action finale était :il est interdit d’interdire, mais les aigris intégristes n’ont pas entendu cette leçon. Les écolos sont des furoncles pour la terre.

  4. heu non je ne vis pas en ville, dans une commune rurale, à 2kms du village, au milieu des bois sur 2 ha de terrrain avec un mare et non cloturé où viennent sangliers, blaireaux, chevreuils, renards, (probablement loups aussi), grand ducs, rouge queue à front blancs, loriots, Pouillot de Bonelli, Orvet, Lézard vert, Pélodyte ponctué, Couleuvre de Montpellier, Couleuvre d’Esculape, Rhinoceros (l’insecte, pas le mammifère), l’Aeschne isocèle, La Nymphe à corps de feu, le Diablotin, etc….. bref que des choses que tu ne connais pas et que tu ne comprendras jamais

    • On sent la suffisance perler de vos propos, je reconnais que vous savez faire des recherches sur Google avec copier-coller dédié mais puisque vous êtes si supérieur aux autres (et accessoirement anti chasse) que venez vous faire sur ce forum ? Nous éclairer de votre sublime science ? Non vraiment ne perdez pas votre temps avec nous et restez avec vos sangliers, blaireaux, chevreuils, renards, (probablement loups aussi), grand ducs, rouge queue à front blancs, loriots, Pouillot de Bonelli, Orvet, Lézard vert, Pélodyte ponctué, Couleuvre de Montpellier, Couleuvre d’Esculape, Rhinoceros (l’insecte, pas le mammifère), l’Aeschne isocèle, La Nymphe à corps de feu, le Diablotin dans le parc de votre château en Espagne.

    • Bof amateur, lérots, muscardins, hases et ses petits, tritons alpestre, lucanes cerf volant, huppes fasciée, cigognes blanches, un nid de bondrée apivore sur la propriété (préservé des dérangements écolos), un autre nid de faucon crécerelle sur la maison, dix nids d’hirondelles de fenêtres sur la maison… Au marais, aux moins deux nids de bécassines des marais (que les écolos ne risquent pas de trouver si ils cherchent sur leurs réserves), sans compter les nids de bécasseaux, vanneaux et de grand gravelot, agrion de mercure et vertigo étroit pour qui une mare de gabion asséchée est autrement plus attractive qu’un champs de maïs subventionné par l’Union européenne.

    • J’ai failli oublié les grands rhinolophes, noctules, pipistrelles et oreillards qui slaloment sur mes prairies le soir venu, aillant la chance de ne pas avoir d’installations d’éoliennes à moins de 10 km et donc aucun risque qu’elles ne soient détruites par les hachoirs plébiscités par la LPO et les « écolos »… ah c’est vrai vous autres écolos n’êtes responsables QUE de la mort de 250 000 chiroptères protégés par an, une paille

  5. Évidemment si ont veut du résultat il faut mettre de côté nos propres convictions politique et faire un vote avec comme seul et unique objectif : La Défense de la ruralitè et dans son intégralité
    Sinon pas la peine de perdre du temps . Nos adversaires eux savent bien le faire !!!

    • Ce n’est pas une mesure anti ruraux. C’est une mesure anti cruauté imbécile. Nuance. Pour ma part, j’habite depuis plus de 30 ans à la campagne et j’applaudis des 2 mains cette mesure de bon sens.

    • JJL, vous habitez ou ? L’imbécilité, je crois qu’elle est de votre fait. Peut être habitez vous la campagne, mais ça ne fait pas de vous, pour autant, un rural…

    • Quelles connaissances, celles du groupe ornithologique normand ou de la LPO totalement incapables de trouver des nids de bécassines des marais dans ma région?

      Ben oui faut mettre des bottes et aller sur le terrain, inconcevable pour nos écolos de salon

  6. Merci Dijon,

    Pour continuer à chasser, profiter de notre passion, le dialogue doit être le plus important, arrêtons cette guéguerre stérile avec les écologistes, soyons plus responsables, arrêtons d’être sectaires.
    Avant de s’en prendre aux « écolos » de façon globale il serait peut être judicieux de se regarder en face.
    Que faisons nous chasseurs face aux dérives de l’agriculture, pesticides, destruction des abeilles: pas grand chose je dirais même peu de choses. Si on y regarde de plus près certains intérêts personnels passent avant face aux lobbyings des marchands de pesticides et autres.
    Quand je vois la réponse de Doume, cela me fait franchement rire, on fait une remarque et celle ci n’est pas acceptée du coup « quittes notre confrérie et rejoint la LPO » triste mentalité, ce n’est pas avec ce genre d’attitude que la cohésion des chasseurs peut être garantie

    • N’oubliez pas que les principaux responsables de la raréfaction des abeilles sont des apiculteurs peu scrupuleux, qui pour produire toujours plus ont importé des reines exotiques et leurs maladies comme le terrible varroa, les pesticides ne représentent que 6% des pertes, le Varroa plus de 60%

    • «  »Chasse à la glu pour moi chasse d’avant qui n’a plus lieu d’être de nos jours »
      ça sent le pseudo chasseur converti anti chasse à plein nez.
      De toute évidence, avec cette phrase lapidaire, vous prouvez que vous ne savez rien.

  7. Nous allons tout droit ers une dictature écologique qui n’apportera que des privatisations sans aucun résultat
    Les écologistes ont peur de s’occuper des sujets importants pour la planète

    • On supprime les chasses ancestrales mais on autorise les éoliennes qui massacrent des milliers d oiseaux. Ou sont les écolos qui tournent leurs vestes. Plus d éoliennes c est écologiques mais les destructions d oiseaux ils n en parlent pas sauf sur la chasse. Vous êtes vraiment des faux-cul

  8. l’habit ne fait pas le moine
    ce n’est pas le fait d’ habiter a la campagne qui transforme un individu en rural . la campagne avec les moyens de transport actuel est devenu un dortoir . vivre travailler et se divertir a la campagne sa ouvre l’esprit vers ce que la ruralité
    surtout avec le revenu et la retraite d’un agriculteur

  9. Moi ce que je peux vous c’est que en tant que responsable d’une grande association de protection de la nature régionale nous avons fait des recours contre le schéma regional éolien, contre de nombreux projets éoliens ou photovoltaiques ou carrières en pleine nature où les études d’impact avaient été baclés; nous n’avons pas toujours gagné, parfois perdu, parfois limité les dégats. Dans tous les cas, je dis bien tous les cas, aucune asso de chasseur n’était présente pour se mobiliser contre ces projets destructeurs. Bien souvent les maires ruraux (souvent chasseur ou amis de chasseurs) défendait ces projets et aucune asso de chasse n’a eu le courage de se mobiliser de peur de perdre des subventions. Et de toute manière ils se tiennent tous par la barbichette. c’est bien dommage, car normalement nous devrions tous nous mobiliser contre les destruction d’habitats.

    • Bonjour Gilles, vous voyez que nous pouvons être d’accord, comment une technologie peut elle être présentée comme renouvelable alors qu’elle massacre 250 000 chauves souris par an en France! Je vous rappelle tout de même que c’est la LPO qui a bidonné environ 80% des études d’impact sur l’éolien tout en étant grassement rémunéré. Alors recevoir des leçons de leur part m’amuse beaucoup.

    • Après lecture des commentaires on constate qu’on a construit un sacré mur entre ceux qui chasse et les autres. Si tout le monde reste toujours opposé comme ça, personne se comprend, personne se parle vraiment, et rien n’avance. Je suis à la campagne depuis petit et je suis ni pour ni anti… Y’as des chasseurs qui font les choses comme il faut et y as des gros bourrins qui font que beaucoup détestent les chasseurs. Il y a une remise en question à avoir des deux côtés. Je suis sur la côte vendéenne, petite ville, et les réflexion que j’entends toit le temps c’est « pourquoi les petits gibiers sont lâchés, il bouge même pas, limite on peut les caresser ». Malgré qu’on soit rural depuis toujours beaucoup ne comprenne pas votre action. Ca pourrait mieux se passer…

  10. Moi je demande au modérateur l’arrêt des messages de VIRICEL…anti chasse notoire ! les associations animalistes et anti chasses nous font pas de cadeaux sur leurs site en ne publiant pas nos commentaires ! Varicelle ta pas du boulot avec le gazage des oies et cannards , les éoliennes qui font des carnages , et les chats domestiques qui mangent des centaines de milliers d’oiseaux ?

    • On pourrait aussi ajouter que les écolos ne parlent jamais du ski piste et hors piste qui dérange les remises hivernales des lagopèdes et autres tétras lyre et lièvres variables et les font disparaitre, et pour cause, beaucoup d’entre eux sont de fervents pratiquants des sports d’hiver si chers aux urbains.

  11. Non la LPO ne bidonne rien car dans la très très grande majorité des cas les études d’impact ne sont pas fait par la LPO mais par des bureaux d’études; la raison est simple, les bureaux d’études (BE) sont beaucoup plus malléables par les industrielles que les assos. C’est la raison pour laquelle les assos font parfois de srecours car elles savent, connaissance de terrain à l’appui, que les études ont été pipautées. Cela dit c’est vrai que la LPO, comme d’autres assos, noue parfois des partenariats si le projet démarre; on le fait au cas par cas en fonction de nombreux critères, l’idée étant de savoir ce qui se passe réellement sur le terrain (casse, pas casse, quelles espèces affectées, amélioration par rapport à des technologies plus anciennes, etc…) sinon vous n’avez pas accès aux données de la part des industriels. Après nous ne sommes pas naifs on sait bien que l’éolien c’est pas bon pour les oiseaux et les chiros, que le photovoltaique détruit les milieux mais bon le pétrole c’est pas top non plus. On ne peut pas s’opposer à tout, de toute facon on n’a pas les moyens financiers et humains. Par contre , on a fait aussi des recours contre des dégazages ou des pollution en méditerranée, on n’a jamais vu des chasseurs le faire non plus. Et je peux vous dire que ca nous coute bien plus que ca nous rapporte surtout quand le pavillon du navire est étranger où on ne récupère jamais rien même si nous devrions toucher des dommages et intérets

  12. Non , petit scarabé , je ne suis pas évolutif au sens où je retourne ma veste si c’est ce que vous voulez dire; c’est vrai que parfois je taquine les chasseurs mais bon, je suis plutôt gentil garçon; mon beau frère est boucher charcutier chasseur et je m’entends bien avec lui; et lorsque je vais chez lui je mange des caillettes et du saucisson pour lui faire plaisir alors que je suis végétarien. Pour info, je suis de la campagne, j’ai été élevé à manger du boudin (on tuait le cochon chez moi), de la charcuterie, de la tête de veau, de la cervelle d’agneau, du coeur de veau, etc… donc je connais très bien ce monde pour ceux qui en doutent. Mais étant désormais végétarien pour de multiples raisons, il est évident que j’ai évolué donc je suis qq part évolutif, c’est vrai

    • Vous savez, Gilles, qu’un désert cynégétique équivaut toujours à un désert faunistique et floristique, notre combat est aussi le votre, sachez que le marais que j’ai la chance d’entretenir est certes bénéfiques pour les espèces gibiers mais aussi et surtout pour nombre d’espèces protégées, certaines années, j’observe même la nidification du rare râle des genets, vous croyez qu’un champ de maïs ou une peupleraie serait plus favorable pour cette espèce? La préservation et la restauration des biotopes aurait du, devrait et sera une priorité. La réserve de Sallenelles (Calvados), doit faire tous les ans des battues administratives pour détruire les sangliers, l’autre solution serait simplement de l’entretenir pour limiter le développement des ronces, roseaux, argousiers… La réserve de Saint Samson de la Roque dans l’Eure est nettement mieux entretenue, pourquoi parce que chasseurs, éleveurs, pêcheurs et agriculteurs collaborent avec les naturalistes

    • D’accord, vous n’êtes donc pas des notres. Que venez vous faire ici ? Nous faire la leçon ? Venant de gens comme vous, nous ne sommes pas disposés à vous entendre.

    • Vous savez, Gilles, c’est l’approche de tous les chasseurs qui ne chassent que du gibier 100% sauvage, et pourtant ce sont eux qui se font matraquer par les écolos français et européens, les chasseurs (ou les pécheurs) de cocottes lâchées la veille n’ont rien à craindre (le faisan ferme le 28 février), par contre les gabionneurs, bécassiniers, bécassiers, chasseurs de grives, de pigeons, de corvidés, chasseurs de petits gibier de montagne,… ceux qui s’investissent, entretiennent et aménagent des territoires pour les rendre favorable à la faune chassables ou pas et à la flore, savent s’abstenir de tirer si besoin mais apprécient aussi de manger une viande authentique et sauvage… s’en prennent plein les dents et sont victimes de décisions arbitraires et absurdes. Comment voulez vous que nous acceptions de ne pas chasser les oies sauvages en février, alors que des pays comme les Pays Bas les détruisent toute l’année, sédentaires comme migratrices! J’attends d’ailleurs toujours de Mr Bougrain Dubourg qu’il m’explique comment il fait pour différencier une oie sauvage sédentaire d’une oie sauvage migratrice?

    • Merci de distribuer des bons points, quand j’étais jeune j’en ai eu (pas beaucoup) mais ils avaient une valeur car donnés par quelqu’un de compétent, respectable et respecté…

  13. Compliqué de répondre en qq lignes pilet61. Je ne suis pas un expert sur tous les dossiers non plus. Concernant les oies, je pense que c’est lié à la Directive oiseaux qui stipule qu’on ne doit pas chasser les oiseaux lors de la migration de retour. En son temps, le MNHN avait émis un rapport, le fameux rapport Lefeuvre si je ne m’abuse, qui sur une base scientifique précisait que la migration de retour démarrait dès début janvier. Ce rapport a été mis à la poubelle par Lionel Jospin si je me souviens bien, Lionel Jospin grand connaisseur évidemment de la migration. On a pu cependant chasser les oies en janvier, puis ensuite en février, les chasseurs ont ensuite demander de pouvoir les chasser aussi en mars, etc….Votre question est pourquoi interdire la chasse aux oies plus tard en France alors qu’elles sont gazées aux Pay bas. Et bien je répondrais parce que c’est la loi et puis aussi et c’est moi qui le dit, ca mettrait un sacré bazar dans les zones humides et autres marais. On ne peut pas chasser toute l’année l’oie sans que le dérangement n’impacte les autres espèces. Apres si on continue les comparaisons entre la France et les Pays Bas, je ne suis pas sur que celà soit à l’avantage des chasseurs francais si on inverse les réglementations: 64 espèces d’oiseaux chassables en France (d’apres le site de la LPO) et seulement 3 aux Pays Bas. La France étant de loin le pays d’Europe où on chasse le plus grand nombre d’espèces pendant les périodes les plus longues. Certains pays européens s’offusquent d’ailleurs qu’ils fassent de gros efforts pour améliorer la repro de certaines espèces dans leurs pays qui vont ensuite se faire tuer en France et seulement en France. Certaines de ces espèces sont, de plus, dans un très mauvais état de conservation. Donc aujourd’hui les chasseurs français ont beaucoup de chance mais je suis persuadé que tôt ou tard les espèces en mauvais état de conservation, ne seront plus chassables, surtout si on ne peut les chasser qu’en France.

    • Comme la tourterelle des bois par exemple ?
      Ou la chasse en France ne dure que quelques jours et ou une quantité infime d’oiseaux sont prélevés et dès qu’elles arrivent en Espagne ou au Maroc elles sont fusillées par centaines mais là bizarrement nos chers escrolos n’ont pas l’air de s’en souciller !

  14. nous on ne peut pas faire grand chose en Espagne ou en Egypte (à mon avis les massacres sont surtout en Afrique du nord) si ce n’est aider les associations locales de ces pays; en revanche il serait bon que les viandards français n’aillent pas faire en Afrique du nord ce qu’ils ne peuvent pas faire en France, si vous voyez ce que je veux dire

    • Non Monsieur les massacres ne sont pas effectués uniquement en Afrique du nord j’ai pu voir de mes propres yeux des tableaux réalisés en Espagne de plus de 200 oiseaux par jour a deux chasseurs (tireurs), et ce n’était pas des viandards français mais des italiens , alors moi quand je prélève 15 a 20 oiseaux par saison et que l’on viens me dire que je suis en train d’exterminer l’espèce franchement ça me fait bien rigoler !
      Vous nous dites qu’on ne peut rien faire pour le Maghreb , d’accord !
      L’Espagne se situe bien en Europe ? Alors pourquoi l’union Européenne sanctionne les Français et pas les autres ?
      Peut-etre parce que nous sommes de bons pigeons !

    • Pas besoin d’aller au Maghreb

      chasseenhollande.com

      Curieux et hypocrite de faire de la chasse commerciale sur des espèces officiellement ‘protégées » mais détruites toute l’année par tous moyens… et se vanter ensuite de ne « chasser » que 3 oiseaux

    • Cette année, c’est 0 tourterelle des bois en Espagne. Bravo à la SEO pour son combat pour la préservation de cette espèce menacée.

  15. En ce qui concerne les hirondelles qui font le printemps, je suis d’accord tant qu’il y en aura. Nous on les recense dans les villages depuis des années; on voir le déclin. On sensibilise les maires sur les travaux illégaux en période reproduction, les villageois pour leur rappeler le statut de ces oiseaux, ne pas détruire les nids même si ca génère des fientes sur le pas de la porte, etc…. Mais ces oiseaux sont chassés en Afrique, etc… et la démoustication en France a un impact direct également (ca a été démontré) sur le nombre de jeunes à l’envol (1 jeune de moins en moyenne par portée) par manque de nourriture; la démoustication a aussi un impact sur les populations de libellules.

    • J’ai 6 à 7 nids d’hirondelles dans mes granges et dépendance, il ne me viendrait pas à l’idée de les déloger… il faut dire que les marais restent les seuls endroits favorables pour ces espèces, tant que le milieu reste ouvert et riches en insectes, pour cela rien de mieux que des vaches normandes qui en priment entretiennent gratuitement les paysages

  16. Anthony Morisseau vous ètes le champion du jour !
    Les ortolans capturés aux gluau !!!
    La chasse a l’ortolan se pratiquait avec des matoles et uniquement dans le sud ouest alors que la glu se pratique en Provence !
    De plus vous m’avez l’air calé en ornithologie sauriez vous faire vous meme la différence entre un bruant ortolan et un bruant zizi ou d’un cochevis huppé avec une alouette des champs j’en doute fort alors vos leçons cynégétiques gardez les pour d’autres !

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici