Actualité de la Chasse Petit gibier Des corbeaux dressés pour ramasser des déchets

Et si les corvidés devenaient nos alliés ? C’est en tout cas la réflexion de Jules Mollaret et Thibault Cour, 2 jeunes ingénieurs de 23 ans et 25 ans, qui ont créé la société Birds for change.



C’est en observant les corbeaux sur un banc public avec son père il y a plusieurs années, que Jules a découvert la curiosité des corbeaux et des pies qui manipulent avec leur bec tout un tas d’objets dans le but souvent d’y trouver à manger.

Après quelques recherches, Jules s’aperçoit qu’au Puy du Fou un certain Christophe Gaborit, responsable de l’élevage à la fauconnerie du Puy du Fou, a  réussi à dresser des corbeaux pour ramasser des mégots : le concept de corbeaux nettoyeurs est né.


Avec un collègue des Arts et Métiers de Lille, Jules va alors commencer à développer la première poubelle qui récompense les corvidés lorsqu’ils y déposent un mégot, un papier gras ou un encore de petites particules de plastique.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Birds For Change (@birdsforchange)

C’est au Fab Lab de l’ICAM à Lille, un Atelier de création numérique, et avec l’aide du CRNS de Strasbourg et du Muséum d’Histoire Naturelle de Paris que le premier prototype de poubelle est né et est actuellement en phase de test. Cette poubelle intelligente détecte à l’aide d’une caméra les détritus qui tombent dans un entonnoir et arrivent dans une boîte où ils sont alors analysés. Les déchets passent ensuite dans un réservoir et l’oiseau est récompensé avec de la nourriture via des machines dédiées et autonomes.

A ce stade, il n’y a pas encore d’information sur le dressage des corvidés qui ne sera sans doute pas une mince affaire !

 

 

 

 

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici