Actualité de la Chasse Grand gibier Dégâts de sangliers dans le nord : la colère d’un agriculteur au...

Les problèmes causés par le grand gibier sont malheureusement un sujet couramment abordé depuis des mois dans les médias mais la surpopulation de sangliers entraîne de nombreux dégâts sur les cultures.

Les journalistes du 13h de TF1 se sont rendus dans les terres du Nord pour recueillir le témoignage d’un agriculteur qui en a assez de subir les dégâts des sangliers dans ses maïs.

Les images sont sans équivoque lorsque l’on voit les surfaces de maïs couchés au sol, mangés par les sangliers et le montant des dégâts qui ne cesse de croître pour les exploitants agricoles. Pourtant, les battues organisées par les chasseurs sont nombreuses dans le département et la Fédération des chasseurs du Nord a mené de nombreuses opérations pour installer des clôtures électriques dans les zones les plus sensibles.



En dehors des cultures, la pression exercée par la surpopulation de sangliers se fait aussi ressentir en forêt, où les suidés empêchent le renouvellement rapide de la végétation tant ils retournent les sols.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

7 Commentaires

  1. Je voudrai juste faire remarquer que la poupée de mais rongée grain par grain de la vidéo, ne correspond pas à des dégâts de sangliers mais à des dégâts de blaireaux, qui lui est une espèce protégée par nos chers amis ÉCOLOS, ce qui ne plait pas bien sur aux agriculteurs ( pas de remboursement ) …
    un sanglier coupe les poupées, mais ne mange JAMAIS grain par grain???? Il n’en a pas la possibilité……
    L’art et la manière de prendre surtout les gens qui n »y connaissent rien pour des C.NS ….
    Ahhhhh ….. Ces médiats…

    • On fait le malin mais on ne connait visiblement pas le statut du Blaireau européen. Depuis quand est-il protégé ? Seulement déterminant pour la désignation de ZNIEFF dans certaines régions, rien de contraignant en somme.

  2. Sans parler des médias qui raconte bêtement des conneries monumentale, encore une fois,laisser la nature à ceux qui la connaisse et occupé vous de vos problèmes urbains

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici