VOTRE NOM D'UTILISATEUR

VOTRE EMAIL




J'ai déjà un compte
Chasse Passion
Nom d'utilisateur

Mot de passe

Mot de passe oublié

Je n'ai pas encore de compte



Accédez au meilleur de Chasse Passion en vous inscrivant gratuitement en quelques clics


MOT DE PASSE PERDU
VOTRE EMAIL



A bientot
 

Un département propose 200 000€ pour réguler la faune, un premier pas vers la professionnalisation de la chasse ?

Au détour du site internet des marchés publics, nous avons découvert une offre d’emploi qui a attiré toute notre attention, non pas que nous sommes à la recherche d’un travail, mais plutôt que son contenu concerne la chasse, et pourrait constituer un premier pas vers la professionnalisation de la chasse.


Cette offre déposée par le Conseil Départemental de l’Essonne le 6 juillet dernier, est valable jusqu’au 29 du même mois s’intitule « Régulation de la faune sauvage sur les propriétés départementales ».

Voici son descriptif : »Organisations et réalisations d’opérations de chasse pour réguler la faune sauvage (sangliers principalement) sur les propriétés départementales. Le contrat est un accord-cadre mono attributaire passé en procédure adaptée ouverte… Le contrat est conclu pour une durée ferme de 4 ans à compter de la notification du contrat. Prix révisables. Montant minimum : Sans Montant maximum : 200 000 euro(s) Ht.


Si l’on se réfère à l’annonce l’objectif est donc d’être rémunéré pour réguler essentiellement les sangliers. Il n’y a rien de nouveau à cela, de nombreux gardes privés le font déjà. Néanmoins, ici il s’agit d’un « emploi » public pour effectuer des missions généralement réalisées par les lieutenants de louveterie, dans de rares cas par l’OFB, mais plus généralement par les chasseurs eux même.

Nous avons cherché à joindre sans succès à plusieurs reprise le service concerné afin d’avoir de plus amples informations quand à cette offre, et les moyens de mise en œuvre. Faut’il être porteur d’un quelquonque diplôme ? Est-ce un emploi de salarié, ou une mission à travers une société sous forme de facture ? Dans tous les cas, 200 000€ reste une coquette somme pour réguler des sangliers, et au delà de la somme que cela coûte à la collectivité (et qui met en lumière la nécessité de réguler), nul doute que d’être « payé pour chasser » n’aura pas que des avantages pour la ou les personnes qui effectueront ce « job »…

 

16 réflexions sur « Un département propose 200 000€ pour réguler la faune, un premier pas vers la professionnalisation de la chasse ? »

  1. Privatiser la chasse, au niveau d’un département, c’est un premier pas vers la fin de la chasse loisir qu’il sera difficile de maintenir et justifier dès lors que des professionnels assureront la gestion des territoires.

  2. Bonsoir pourquoi pas dans un premier temps payer les prix au détenteur de permis de chasser. Car perso je suis chasseur de gibiers à plumes et des sangliers on en croise beaucoup que nous prelevons pas. Car étant en corse ils y en as jusque sur les trottoirs en ville. Et la viande distribution aux associations animalières SPA et autres.

  3. bonjour
    et l’employé ,doit’il respecter la reglementation permis de chasse horaire et periode d’ouvertures
    son contrat devra preciser ses horaires de travail ?
    la reglementation tir interdit ,en direction des routes habitations ect ect
    que devient la venaison ? son traitement ou l’equarissage
    voila bien des questions pour la fedé locale ,la préfecture l’ofb

  4. Il serait intéressant d’approfondir ce genre d’appel d’offres. Actuellement , en Suisse où la chasse est partiellement interdite par canton, une personne intervient au cas par cas pour la destruction de sanglier posant problème qui suivant l’état de la venaison , celle-ci est vendue .En France, les chasseurs sont les plus compétents pour ce genre d’interventions mais ne sont les pompiers de service pour pallier la prolifération des sangliers dans des zones urbaines où les municipalités interdisent la pratiques de la chasse .Il y a donc danger et bien suivre ce genre d’initiative qui pourrait se généraliser.

  5. Va falloir que les collectivités soient plus claires à l’avenir pour les baux de chasse:
    Qui paie quoi à qui?
    -Les chasseurs paient la communauté?
    Ou….
    -La communauté paie les chasseurs?

    1. Les animalistes savent qu’il faudra chasser mais ils ne veulent pas que ce soit fait par des chasseurs qui le font par plaisir. Donc pour eux, quelqu’un de rémunéré pour tuer, comme dans le canton de Genève, est un mal nécessaire, admissible et compréhensible.

  6. il va y avoir du monde au balcon . mais c est peut etre la fin de la chasse populaire et du sanglier aussi . On vivra bientot que de souvenirs ( comme pour la chasse aux lapins ) et les fedes ont du souci a se faire !. ça m effraie !

    1. OK vous voulez vous debasser de la chasse. Payer au agriculteurs se que nous payons pour les dégâts du gros gibier. Et vous verrez que vos contribuables seront contents et les agriculteurs que vous ne pourrez pas indemniser le seront aussi. Bon courage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

DERNIÈRES VIDÉOS CHASSE PASSION

Actualités de la chasse

Cam1071

Vidéos de chasse

[Vidéo] Un sanglier défonce un téléphone placé sur un passage

[Vidéo] Un sanglier défonce un téléphone placé sur un passage

Quelle est la différence entre un bon et un mauvais chasseur de sangliers? Le bon connaît le territoire à l'avance...

12 juillet 2024 Aucun commentaire

Petites annonces

×

You may choose to prevent this website from aggregating and analyzing the actions you take here. Doing so will protect your privacy, but will also prevent the owner from learning from your actions and creating a better experience for you and other users.