Actualité de la Chasse Divers et insolites Bivouacs sauvages interdits dans le parc naturel de la Chartreuse à cause...

Depuis le début de la pandémie les Français de toutes les régions, notamment ceux qui habitent dans les zones les plus urbaines toute l’année, ont ressenti un besoin d’espace, de profiter de la nature mais cela ne se fait malheureusement pas toujours sans conséquences.

Dans le parc naturel régional de la Chartreuse par exemple, les communes de Saint-Pierre de Chartreuse et de Saint-Pierre d’Entremont ont été obligées de prendre des arrêtés pour interdire les bivouacs sauvages avec tente sur les territoires concernés.

Les raisons de ces arrêtés? Un trop grand nombre d’incivilités constatées dans le parc naturel. Certains n’hésitaient pas à laisser leurs déchets sur place et même à faire du feu, se prenant pour des aventuriers de Koh Lanta, malgré les risques d’incendies dans ce secteur pourtant classé ENS (Espace Naturel Sensible) et Zone Natura 2000.



Face à la recrudescence des incivilités et au nombre conséquent de bivouacs comptabilisés par les locaux (parfois une cinquantaine de tentes) les maires n’ont pas eu d’autres choix que de les interdire pour préserver la nature. Des agents de l’OFB seront sur place et distribueront des amendes si besoin à ceux qui ne respecteront pas les règles.

Les autorités ne sont pas que des adeptes de la sanction puisqu’un animateur et 5 accompagnateurs de moyenne montagne ont été recrutés afin de guider les visiteurs et de leur faire découvrir le parc naturel de la Chartreuse ainsi que les richesses de sa flore et de sa faune.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

2 Commentaires

  1. Les bobos escrolos sont de sortie, vous vous trompez, ils connaissent la nature au point d’expliquer tout au long de l’année comment vivre à la campagne !
    MDR

    Quelle bandes d’enfoirés bons à rien sauf à se montrer dans les salons parisiens et être d’ignobles, grossiers et crasseux individus à la campagne.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici