Actualité de la Chasse Divers et insolites Il confond les louvetiers avec des voleurs et tire en l’air pour...

Samedi soir, 2 lieutenants de louveterie ont eu la peur de leur vie.



Il était aux environs de minuit quand 2 lieutenants de louveterie se sont placés à Étupes dans le Doubs pour une mission de tir de nuit sur des sangliers qui occasionnent ces derniers temps d’importants dégâts, c’était sans compter sur la présence d’un sexagénaire aux airs de justicier.

En effet, apercevant des phares balayant les plaines environnant son pavillon le sexagénaire s’est alors imaginé le pire. Soit, d’après c’est dire, il aurait pu s’agir de voleurs de cuivre car un local EDF n’était pas loin, soit pire, des braconniers.



Dans tous les cas l’homme appelle les forces de l’ordre afin de les avertir de la présence suspecte de 2 individus puis décide malgré tout d’agir ! Il saisit alors  une arme et tire en l’air.

Par chance l’homme ne vise pas directement les 2 lieutenants de louveterie. Ces derniers ont malgré tout décidé de porter plainte. Le sexagénaire a alors été placé en garde à vue jusqu’à dimanche soir et attend à présent des nouvelles du parquet de Montbéliard afin de savoir quelle suite sera donnée à cette affaire quelque peu cocasse.

Depuis presque 20 ans au service de la chasse et des chasseurs sur Internet. Traiter l’actualité cynégétique au quotidien, informer les chasseurs des nouveautés, vous offrir les meilleurs contenus chasse (vidéos de chasse, photos).

2 Commentaires

  1. La suite de l’article sur l’Est Républicain qui bien sur à été occulté ici :

    « Les louvetiers n’ont jamais prévenu les riverains… »
    Julien, un Erbaton domicilié à proximité du lieu de la battue conduite samedi soir par les lieutenants de louveterie, a tenu à nous apporter quelques précisions tendant à atténuer la responsabilité du sexagénaire qui a sorti une arme pour tirer en l’air.
    « Les louvetiers n’ont jamais prévenu les riverains de leur action ». Pour apporter encore un peu plus de couleur au tableau, il rappelle que « ces dernières années, dans ce lotissement, des vols ont été commis. De même qu’une tentative de meurtre avec une voiture ». Il évoque aussi « un homme retranché chez lui avec un fusil et un autre taser (sic) car il ne voulait pas se rendre aux forces de l’ordre ».
    « Si les choses avaient été correctement organisées, rien ne se serait passé »
    Selon le prénommé Julien, si la manière utilisée par le sexagénaire « n’était pas la bonne, cela partait d’un souci de protection […] une inquiétude pour les autres riverains à vouloir faire fuir de potentielles personnes malfaisantes ». L’Erbaton en déduit que « si les choses avaient été correctement organisées, rien ne se serait passé ».

    • Ohé ohé gentleman cambrioleur voleur et meurtrier la loi vous défend
      Même si un citoyen pressent quelque chose de louche, appelle les gendarmes (qui ne sont pas toujours… Sur place)
      Et dans un ellan de Civisme essaye d’agir pour prévenir un Forfait
      C’est lui qui ira en taulle
      ILY à pas u’ bin’s dans se pays
      Il est plus facile d’arrêter des gens sans histoire chez eux que des voleurs qui cours
      même si la il y avait erreur sur les intrus

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici