Actualité de la Chasse Divers et insolites Un ours pourchasse un berger après avoir attaqué ses bêtes dans les...

Dans la nuit du mardi 3 au mercredi 4 août, sur les montagnes de Saint-Lary un berger a été pris en chasse par un ours qui s’apprêtait à attaquer son bétail. La fédération pastorale de l’Ariège aurait déclaré l’évènement comme « accident du travail » auprès de la MSA (mutualité sociale agricole) lorsque Gérard Dubuc, maire de la commune rurale a déposé plainte à la gendarmerie.

Entendant un vacarme inhabituel du coté de ses bêtes, l’homme se rend sur place et tombe nez à nez avec le gros animal. Il essaie dans un premier temps de protéger son bétail pour les sauver mais c’est finalement sur lui que l’ours décide de se précipiter. Il a poursuivi le berger sur une courte distance car ce dernier a réussi à se glisser in extremis dans sa cabane pour se réfugier. L’ours aurait patienté devant mais n’a pas insister plus que ça pour débusquer le berger. Le PGHM (peloton de gendarmerie haute montagne) de l’Ariège n’a donc pas eu besoin d’intervenir.

Alain Servat, président de l’AFP (l’association foncière pastorale) du Hameau de Rouze d’Ustou déclare « Il a eu la peur de sa vie. Après cette charge d’intimidation, l’ours était à 17 pas de lui ».

Philippe Lacube, président de la chambre d’agriculture de l’Ariège tire la sonnette d’alarme : « il est difficile de trouver des bergers dans les territoires du Couserans », « Tout cela se passe sans que cela émeuve grand monde, dénonce-t-il. Les gens sont plus émus par la mort d’un ourson mais là nous parlons d’êtres humains. » Il ajoute que selon lui, cette attaque serait « la preuve par l’exemple que les bergers doivent pouvoir se défendre et tirer ».

Source.

7 Commentaires

  1. Si le peloton de gendarmerie s’était rendu sur place quel scénario était envisageable ? Probablement un tir d’effarouchement et voilà la raison pour laquelle ont autorise pas les bergers au tir de défense.
    Conclusion ont préfère la vie d’un ours à celle d’un berger

    • En Roumanie , il y a , bon an mal an 3 morts par an du fait de l’ours , patience , nous allons les rattraper .

  2. Malheureusement aujourd hui on défend plus les animaux que les hommes avec leurs satané escrologie de bobos qui n y connaissent rien à la nature

  3. Si un pro ours devait choisir entre la vie d’un ours et d’un berger…nous connaissons tous la réponses ! Des gens très dangereux pour la démocratie des fanatiques !

  4. Le jour où un homme/femme/enfant sera tué, nous saurons qui poursuivre en justice, pas de quartier, il faudra assumer les responsabilités

  5. un homme doit pourvoir se defendre vis a vis d un ours ou d un loup . si il faut jeter des etre humains en pature pour faire plaisir a ses bobos ecolos a deux balles mais ou on va

  6. il faut envoyer Hugo Clément, Nagui et les autres garder les moutons et je pense qu’ils vont vite comprendre ce qu’est un berger face à un ours et quelques loups.
    Non non !!! ce n’est pas l’ambiance d’un plateau de télé.

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici