Actualité de la Chasse Ruralité Condamnations lourdes pour les chasseurs, les ruraux et les Fédérations durant le...

C’est un véritable coup de massue que vient d’asséner la justice sur la ruralité avec une condamnation lourde des six personnes convoquées devant le tribunal de Foix ce mardi 29 novembre.

Pour rappel, les six ruraux qui avaient été appelés devant le tribunal correctionnel de Foix sont des responsables de la FDSEA, des jeunes agriculteurs, de la Fédération départementale des chasseurs, de l’ASPAP ainsi que de la chambre d’agriculture. Ces derniers étaient accusés d’avoir organisé en 2018 une contre-manifestation violente alors que se tenait une journée prévue par des associations animalistes pro-ours visant à faire un « état des lieux de l’environnement » pour la réintroduction plus importante du plantigrade.

Willy Schraen avait d’ailleurs appelé à la mobilisation à Foix pour soutenir ces responsables ruraux, appel auquel plusieurs milliers de personnes avaient répondu présent.


Pourtant, aux yeux de la justice, cette mobilisation ne semble avoir eu aucune signification.

Comme le rapporte Francebleu.fr le jugement a été très sévère envers les ruraux et même supérieur aux réquisitions du parquet. Le procureur avait requis un stage de citoyenneté pour les six responsables, une amende de 500€ et deux mois de prison avec sursis, ce qui était déjà une peine importante au vu des accusations.

Au final, le tribunal a décidé de condamner les six ruraux à 500€ d’amende et à trois mois de prison avec sursis.

La FDSEA, l’association des jeunes agriculteurs, la Fédération des chasseurs de l’Ariège et l’Association de sauvegarde du patrimoine Ariège-Pyrénées ont également été condamnées à payer 2000€ d’amende au regard du fait qu’elles seraient coupables d’entrave à la liberté de réunion.


Les parties civiles, des associations écologistes comme l’Adet, Férus et L214, recevront quant à elles 5000€ de dommages et intérêts ainsi que 1000€ de la part de chacun des 6 prévenus.

Face à ce jugement, c’est l’incompréhension et la colère qui prime du côté du monde rural. Le président des chasseurs de l’Ariège s’est exprimé suite au jugement :

« C’est astronomique et disproportionné, le message est politique, le monde rural doit se taire c’est clair ».

La procédure n’est pas terminée car les responsables condamnés et les organisations concernées ont décidé de faire appel de ce jugement.

Chasseur autodidacte depuis 19 ans, j'ai appris à me former et m'informer seul. Ce besoin de connaissances du monde de la chasse conjugué à un esprit espiègle m'ont assez naturellement conduit au journalisme cynégétique

23 Commentaires

  1. Bonjour
    Je pense que vous avez oublié de mentionner que leurs contre manifestation à été violente. Il y a eu des jets de pierre ainsi que des vitres brisés après que des manifestations se soient réfugiés dedans.

  2. Comment se fait il que ceux qui perturbent le bon fonctionnement de la chasse (entre autres à courre) ne soient pas condamnés pour le même motif d’entrave à la liberté de réunion ? Y aurait il deux justices en France ?

    • Exact, sauf que là ont touchent aux privilèges, des privilégiés, et du coup ça coincent quelques parts, hum!hum!
      Mais ils faudra y venir 1789 à bien eu lieu non ?

  3. Les magistrats sont beaucoup plus indulgents envers les voleurs casseurs et autres plaies de notre societe.c est tellement plus facile chasseurs agriculteurs nous sommes inseres, localises…

    • Non le monde rural ne se duit pas à 3 associations, fussent-elles celle des chasseurs, celle des agriculteurs de la Fnsea, et celle de la chambre d’agriculture.
      Le monde rural c’est une diversité de populations qui vivent dans des zones rurales, or ces populations ne se reconnaissent pas dans ceux qui professent des propos haineux, et qui sont prêts à utiliser la violence pour défendre leurs intérêts.

  4. On peut sous couvert d’humour tout en oubliant que la bêtise dite peut dans certaines petites têtes être pris au pied de la lettre et donc mettre la vie en danger des femmes de chasseurs…Vous voyez de qui et de quoi je veux parler ?
    Il est vrai que de cracher sur les chasseurs sous couvert d’humour n’est pas un grand risque…ces gens là monsieur ils ne discutent pas avec une « kalach à la main »….comme cela a été le cas pour Charlie Hebdo
    Pour être respecté il faut être respectable
    Tant que ce soit disant humoriste n’atteindra pas le niveau de Charlie Ebdo à mes yeux sa grandeur d’humoriste n’a d’égal que celle d’un lilliputien
    Personnellement je suis contre de rire de tout (y compris les religions) car à trop descendre on tombe dans l’irrespect etc
    Bref de quoi écopera ce triste sir qui propose de violer les femmes de chasseurs et notamment celle du président national avec qui je ne suis d’ailleurs pas toujours en accord avec sa façon de pensée…
    On verra…par rapport aux présents condamnés de votre article…

  5. La liberté n’est valide que pour certaines personnes.
    Pourquoi les personnes présentent à cette manifestation et condamnées n’auraient elle pas elles aussi la possibilité de se réunir et de manifester?

Laisser un commentaire

Veuillez entrer votre commentaire !
Veuillez entrer votre nom ici